Guide du Minas Gerais : Fiche technique

Le Brésil est un pays émergent. Son économie est en pleine croissance, malgré les vicissitudes boursières qui agitent la planète. Les transports sont sûrs, les routes principales assez bonnes et les infrastructures hôtelières diversifiées. Cependant, des conditions d'hébergement et des loisirs à l'européenne pourront forcément être dispendieux. À l'image de l'Amérique latine en général, les routards devront être particulièrement vigilants dans la préparation du voyage s'ils veulent boucler un budget serré.

Argent
Monnaie

Le réal (BRL) ; symbole : R$ ; se prononce " réais " au pluriel.

Taux de change

En avril 2018 : 1 € = 4,05 R$, 1 R$ = 0,25 €.

Idées de budget

Petit budget : 50-70 € par jour et par personne. Comptez 15 à 20 € par jour et par personne pour un lit en dortoir ou une chambre en auberge de jeunesse, 5 à 10 € de visite à Rio, 5 à 10 € de transports (bus et taxi le soir), et 5 à 10 € pour les repas " au kilo " ou préparés par vous-même en cuisine collective d'hostel.

Budget moyen : 100 € par jour et par personne. Comptez 25 à 35 € par jour et par personne pour une chambre dans une pousada ou hôtel de gamme moyenne, 5 à 10 € pour les visites, 5 à 10 € pour les transports et 20 à 35 € pour les repas au restaurant avec un peu de vin.

Gros budget : 150 € et plus. Comptez de 50 à 75 € par personne pour l'hôtel, 50 € pour les repas dans des restaurants luxueux avec du vin, et 50 € pour les visites et les transports si vous prenez exclusivement des taxis ou louez une voiture.

Rio en bref
Le Brésil

Capitale : Brasilia (plus de 3 millions d'habitants). Capitale depuis le 21 avril 1960.

Superficie : 8,5 millions de km² (environ 16 fois la France).

Cinq grandes régions administratives : Le Nord, le Nord-Est, le Centre, le Sud-Est et le Sud.

Langues : la langue officielle est le portugais. Langues parlées selon les zones : le tupi-guarani et nombreux dialectes indiens en Amazonie, l'espagnol dans les zones frontalières (Iguaçu...), un peu l'anglais dans les grandes villes (restaurants, hôtels).

Régime politique : démocratie stable, république fédérale.

Population. 207,6 millions d'habitants, le 6e pays le plus peuplé au monde (estimations 2017), dont 70 % sont âgés de moins de 30 ans et 48 % sont d'origine noire ou métisse. Le Brésil reste cependant l'un des pays les moins denses de la planète, avec 23,9 habitants au km². Près de 82 % de sa population est urbaine.

Grandes villes : São Paulo (12,1 millions d'habitants), Rio de Janeiro (6,5 millions), Brasilia (3 millions), Salvador (2,95 millions), Fortaleza (2,6 millions).

Taux de natalité : 14,1 ‰ (estimation 2017).

Taux de mortalité : 6,7 ‰ (estimation 2017).

Espérance de vie à la naissance : 74 ans (estimation 2017).

Religion : forte domination catholique, avec 67 % de fidèles ; 22 % de protestants, et de nombreux courants évangéliques, en forte croissance (10 % de la population).

PIB : 3 217 milliards US$ (estimation 2017), 8e économie mondiale.

PIB par habitant : 15 646 US$ (estimation 2017), 76e rang mondial.

Secteurs économiques : agriculture : 6,2 % - industrie : 39,8 % - services : 50,2 %.

Seuil de pauvreté : 21,4 % de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté en 2014.

Taux de chômage : 13,1 % (2017).

Taux d'inflation : 8,7 % (2016).

Rio de Janeiro

Population : 6,5 millions intra-muros ; 12,2 millions en comptant l'agglomération totale (estimation 2017).

Nom des habitants : les Cariocas (la " maison de l'homme blanc ", en langue tupi).

Date de fondation : 31 mars 1565.

Surnom : Cidade Maravilhosa (Cité merveilleuse).

L'État fédéral de Rio de Janeiro

Superficie de l'État de Rio de Janeiro : 43 909 km² (un peu plus que la Suisse).

Population de l'État de Rio de Janeiro : 16,6 millions d'habitants (en 2017), 3e État le plus peuplé du Brésil (8,1 % de la population) derrière l'État de São Paulo et celui du Minas Gerais.

Nom des habitants : les Fluminenses.

L'État du Minas Gerais

Population : 21,12 millions d'habitants (estimation 2017), 2e État le plus peuplé du Brésil (10 % de la population).

Superficie : 588 300 km² (un peu plus que la France !).

Nom des habitants : les Mineiros.

Capitale : Belo Horizonte ; 2,5 millions d'habitants, 6e ville du Brésil derrière São Paulo, Rio, Salvador, Brasilia et Fortaleza, mais l'agglomération de BH compte 5,8 millions d'habitants ! C'est la 3e mégalopole du pays derrière celles de São Paulo et Rio de Janeiro.

Téléphone

Pour appeler le Brésil depuis la France, il faut composer le 00 55 puis l'indicatif régional et le numéro. Sur place, au Brésil, il faut composer l'indicatif régional puis le numéro de téléphone si vous appelez une personne qui ne réside pas dans la même ville que celle où vous vous trouvez (sur un fixe ou un portable). Dans une même ville, composez directement le numéro de téléphone.

Préfixes régionaux principaux. Rio de Janeiro : 21 ; Belo Horizonte, Ouro Preto, Tiradentes : 31 ; Paraty - Ilha Grande, Petropolis : 24 ; Cabo Frio - Buzios : 22.

Modèle de numéro complet. 00 55 + préfixe régional à 2 chiffres + 8 chiffres pour les portables ou même 9 chiffres à Rio de Janeiro (oui c'est compliqué !) car il faut rajouter entre le préfixe régional et le numéro un 6, un 7, un 8 ou un 9. Exemple : 00 + 55 + 31 + 3552 7000 pour un numéro fixe ou mobile à Ouro Preto (31 étant le préfixe régional) et 00 + 55 + 21 + 9 + 3552 7000 pour un portable à Rio de Janeiro ("21" préfixe régional, "9" pour le portable).

Pour appeler la France depuis le Brésil, faites le 00 33 puis le numéro français sans le " 0 " du début du numéro de téléphone.

Conseil. Activez l'option monde de votre forfait ou achetez une carte SIM sur place avec du crédit téléphone (compagnies Tam, Oi ou autres) et faites activer le crédit Internet si besoin. On trouve du wi-fi dans tous les cafés, restaurants et hôtels du pays, cette option est utile seulement si vous avez besoin d'un GPS via votre smartphone pour votre voiture de location.

Décalage horaire

À Rio, comme à Belo Horizonte, on compte entre 3 et 5 heures de décalage avec la France, selon l'horaire d'été ou d'hiver chez les uns ou les autres.

Ainsi, lorsqu'il est midi à Rio en décembre, il est 15h en France. En juin, en revanche, lorsqu'il est midi à Rio, il est déjà 17h en France.

Formalités

Les ressortissants français n'ont pas besoin d'un visa pour un séjour touristique de moins de 3 mois au Brésil. Vous remplirez à votre arrivée une carte d'immigration dite " d'entrée et de sortie du territoire ", à conserver durant tout votre séjour (ne la perdez pas car on vous la demandera à la sortie du pays). Il n'est plus possible de prolonger votre séjour ; pour obtenir de nouveau une exemption de visa de 3 mois il vous faut sortir du territoire brésilien au moins... 3 mois ! Pensez à faire des copies de votre passeport et à les conserver sur vous durant tous vos déplacements (l'original restant bien à l'abri à l'hôtel).

Climat

Le Brésil se situant dans l'hémisphère Sud, les saisons sont inversées par rapport au Nord. Le climat est de type tropical atlantique :

En été, de décembre à mars, il fait chaud à Rio... très chaud même ! C'est la période la plus étouffante de l'année, les températures pouvant grimper jusqu'à 40 °C, avec un taux d'humidité de 90 % ! De forts orages tropicaux peuvent éclater en fin de journée. L'été, c'est aussi la haute saison touristique, les prix grimpent et les plages sont bondées, mais il y a mille choses à faire à Rio (dont le fameux carnaval, à la fin février).

En hiver, de juin à septembre, il fait plus doux à Rio, entre 20 et 25 °C environ ; certaines nuits peuvent être fraîches (une dizaine de degrés tout de même, pas de quoi enfourner sa polaire !).

Dans le Minas Gerais, le temps est plus continental, moins tropical qu'à Rio (nous sommes dans l'intérieur des terres, souvent à plus ou moins 1 000 m d'altitude - c'est le cas à Ouro Preto par exemple). En conséquence, il y fait moins chaud et moins lourd l'été (comptez quand même une moyenne de 28-30 °C à Belo Horizonte en janvier-février), et carrément plus frais l'hiver (il peut geler en juillet ou août sur les hauteurs d'Ouro Preto ou dans la Serra do Cipo). Il faut prévoir un pull si vous comptez vous rendre dans les hauteurs du Minas ou de l'État de Rio lors de l'hiver brésilien.

Saisonnalité

À Rio : la période la plus agréable pour visiter Rio est le début de l'automne (de mi-mars à mi-mai), quand la chaleur devient moins pénible, tout en conservant un très bel ensoleillement et des journées encore (relativement) longues.

Bien entendu, la période estivale, de début décembre à fin février, est à conseiller si vous voulez vivre l'expérience du Rio 40° graus (Rio 40 °C !) et si vous ne voulez rien rater de la saison touristique, dont le sommet est le carnaval (fin février). Mais attendez-vous à avoir de fortes suées (l'atmosphère est gorgée d'humidité, nous sommes sur le tropique du Capricorne, en bord de mer)... et à ne pas être seul : les mois de janvier et février sont synonymes de grande foule sur les plages de la Cidade Maravilhosa !

En revanche, évitez si possible les mois d'octobre et novembre, certainement les plus pluvieux, et, si vous aimez la chaleur, ceux de juillet et août, où le thermomètre ne dépasse guère les 20 °C en journée et les 15 °C en soirée.

Dans le Minas Gerais : c'est également de mars à mai qu'il est le plus agréable de visiter l'État du Minas Gerais, il y fait un peu moins chaud (mais très beau) et la foule estivale est déjà repartie (la visite d'Ouro Preto un week-end de janvier de forte chaleur peut être harassante !).

Enfin, n'oubliez pas que les grandes vacances d'été des Brésiliens durent de mi-décembre à mi-février, et que ceux-ci sont de grands voyageurs à l'intérieur de leurs frontières : autant de " concurrence " au moment de choisir pousadas et restos, qui fait inévitablement monter les prix... Idem pour la Semana Santa qui précède Pâques.

Drapeau du Brésil

Le drapeau actuel du Brésil a été institué le 19 novembre 1889 à l'occasion de la proclamation de la République (un premier drapeau, sans globe étoilé, avait été créé lors de la déclaration d'indépendance du Brésil par l'empereur Pedro Ier le 7 septembre 1822).

On peut voir dans le choix des couleurs une forme d'hommage aux richesses naturelles du Brésil : le vert pour la forêt équatoriale, l'or pour les minéraux du sous-sol. Mais l'histoire nous apprend également que le vert est la couleur de la principale dynastie royale du Portugal, les Bragança, et le jaune celle de la fameuse lignée des Habsbourg, puissance régnante au Portugal et en Espagne aux XVIe et XVIIe siècles.

Le globe central bleu représente le ciel pur des tropiques, avec, au centre, la Croix du Sud, symbole chrétien et emblème de l'hémisphère austral. Tout autour, les 27 étoiles blanches représentent les 26 États fédérés ainsi que le district de Brasilia (intégré par la suite). Leur disposition correspond à l'aspect du ciel de Rio de Janeiro, le 15 novembre 1889 à 20h30, à l'instant précis de la proclamation de la république dans la capitale d'alors.

Sur le bandeau central, est écrit Ordem e Progresso (Ordre et Progrès), la devise du positivisme fondé par le philosophe français Auguste Comte, dont les idées ont profondément irrigué la société brésilienne du XIXe siècle. Pendant longtemps, cette devise s'affichait fièrement dans la langue de Molière, car le fondateur de la république brésilienne, Benjamin Constant, francophile et francophone, était fortement influencé par le positivisme et ainsi a voulu remercier ses maîtres à penser.

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Minas Gerais

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !