Guide du Doubs : Histoire

Dès le IVe de notre ère, on trouve trace des Séquanes, peuple celte ayant colonisé la Franche-Comté. Quelques siècles avant eux, on situe les premières stèles funéraires et les objets issus de ces sépultures. Par sa position centrale en Europe, la Franche-Comté et donc, le Doubs par conséquent, a été remaniée à de multiples reprises jusqu'à ce que la Révolution lui accorde enfin une identité propre.

Préhistoire

Une dent d'enfant retrouvée en 1974 près de Baume-les-Dames atteste que la vie humaine dans le Doubs remonte à 400 000 ans avant J.-C. La Grotte des Ours et sa nécropole d'ossements d'ursidés, de chiens-loups, d'oiseaux, de reptiles et de chats sauvages, attestent l'importance paléontologique du département. En -1200 avant J.-C., les chasseurs magdaléniens peuplent la région : outillage composé de lames, de burins et de grattoirs, peintures, gravures et instruments de musique témoignent de l'avancée de leur civilisation. Entre -3000 et -8000 avant notre ère, la sédentarisation et la création des premiers villages arrivent. Le passage du bronze au fer marque une étape décisive dans l'évolution.

Antiquité

La période des invasions barbares ballote la Franche-Comté entre le pouvoir romain et celui des différents peuples envahisseurs. Durant cette époque, les Séquanes, peuple gaulois de cultivateurs plutôt pacifistes, ne cessent de subir les influences au gré des aller-retour, souvent ponctués par la répression sanglante de la part de Rome, jusqu'à ce que la Pax Romana soit enfin déclarée au Ier siècle. L'arrivée de la civilisation romaine apporte des routes, le développement du commerce et les thermes. Vesontio (Besançon) sera même érigée en base romaine pour lutter contre les envahisseurs du IIe siècle après J.-C. Elle sera aussi la base militaire d'un vaste ensemble franco-suisse au IIIe siècle.

Moyen Âge

La domination romaine s'achève au Ve siècle avec l'arrivée des Burgondes, peuple germanique civilisé, rattachant la Comté au Royaume d'Arles. Au XIe siècle apparaît pour la première fois l'appellation " Franche-Comté ", tandis qu'entre-temps, le christianisme a été introduit par Saint-Ferréol. Les différentes alliances amènent la prospérité, et font tomber la Franche-Comté sous le joug de la Maison de Bourgogne. C'est alors une sorte d'arbitre très puissant en pleine guerre de Cent Ans : entre la France, l'Angleterre et le Saint-Empire germanique. A la fin du XVe siècle, la Comté occupée par Louis XI fait un nouvel aller-retour dans le Royaume de France avant d'être cédée aux Hasbourg 20 ans plus tard, après un ultime soulèvement. La Comté va connaître une nouvelle période de calme.

De la Renaissance à la Révolution

Le Royaume de France met fin à cette accalmie. Richelieu profite de l'affaiblissement de la monarchie espagnole et de la puissance absolue de Louis XIV pour mettre la main sur les richesses de la Comté. Malgré l'alliance de la Suède, Dôle résiste : la guerre de Dix Ans est déclarée. Malgré le renoncement de Mazarin par la suite, le Roi Soleil, mariée à une autrichienne, revendique ce territoire. Le Traité d'Aix-la-Chapelle repousse ses ambitions, mais en 1678, la Franche-Comté est définitivement rattachée à la France grâce au Traité de Nimègue. Besançon en devient la capitale et se pare des fortifications de Vauban. Parlement et Université sont transférés. Les tensions entre les parlementaires comtois et le pouvoir de Versailles sont palpables.

De la Révolution au XXIe siècle

Avec la Révolution le département du " Doubs " naît en 1790. Une autre grande révolution, industrielle cette fois, bouleverse le paysage avec la mise en service en 1835 du canal Rhin-Rhône. L'arrivée du train en 1855 permet la mise en valeur de l'industrie et de l'artisanat franc-comtois : fromagerie, lunetterie, mines de sel, pipes de Saint-Claude... Dans le Doubs, verrerie et faïence produites durant tout le XIXe siècle sont réputées pour leur qualité. En 1870, la Prusse envahit une partie de la Franche-Comté malgré la résistance du Colonel Denfert-Rochereau. Si la région est épargnée pendant la guerre de 14-18, elle ne l'est pas à la Seconde Guerre mondiale, son territoire permettant aux allemands de couper la retraite française. Au cours du siècle, l'intégration de la Franche-Comté à la France s'accélère avec la création de lignes ferroviaires (Paris-Lausanne en 1916, Paris-Besançon en 1981) et de l'A86 (en 1973).

De nos jours

Créé en 1982, le Conseil Général oeuvre autant dans l'action sociale que dans l'économie. Les lois relatives à la démocratie de proximité (2002) et aux libertés locales (2004) accordent encore plus d'indépendance aux Conseils Régionaux. La Franche-Comté vit au rythme des grandes entreprises et peut compter sur un tourisme florissant grâce à son important patrimoine géographique et culturel. Le Doubs compte de grosses pointures de l'industrie comme Peugeot-Citroën à Sochaux, mais aussi une forte activité dans la plasturgie, les microtechniques et les traitements des surfaces. L'artisanat est aussi le point fort du département grâce à l'horlogerie et l'agroalimentaire (fromage, salaisons).

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb
À lire aussi :

Histoire & culture Patrimoine et traditions | Sports et loisirs | Festivals et manifestations |

Autre Nature | Histoire | Le Doubs gourmand | Hébergement |

Galerie Photos Photos

Adresses Futées du Doubs

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.