Guide du Cap-Vert : Fiche technique

Argent
Monnaie, change

La monnaie est l'escudo cap-verdien (CVE). La parité avec l'euro est d'environ 1 € pour 110 CVE (en 2019). Vous pouvez apporter des euros que vous changerez à l'aéroport des îles de Sal, de Santiago ou de Boa Vista. Il y a un bureau de change sur place et une banque avec des guichets pour le change automatique. Le taux de change du bureau de l'aéroport est moins avantageux que celui des banques, mais celui-ci est ouvert plus souvent ! La majorité des hôtels acceptent la carte Visa et Mastercard. Sur la plupart des îles, les commerces et taxis acceptent les euros, sur la base de 1 € pour 100 CVE. Enfin, on trouve à peu près partout des distributeurs de monnaie (ATM) qui vous permettront de vous alimenter en escudos cap-verdiens, au prix parfois d'une importante commission bancaire. Les retraits sont plafonnés à 20 000 CVE par jour.

Idées de budget

Tout dépend du nombre d'îles que vous souhaitez visiter, du type d'hébergement recherché et des restaurants fréquentés. Dans les îles peu touristiques (São Nicolau, Fogo, Santo Antão, Maio), il est possible de se loger à partir de 15 à 25 € par personne et par nuit, à condition de dormir chez l'habitant ou dans une pension modeste, et de manger pour 4 ou 5 € dans des bouis-bouis. Sur les îles plus touristiques ou habitées (Sal, Santiago, Boa Vista), la nuitée démarre à 30 ou 40 € par personne. Les repas sont aussi un peu plus chers (sauf à Praia). Un billet d'avion inter-îles coûte de 60 à 95 €, un aller simple en bateau 7,50 €.

Petit budget. 50 à 60 € par jour et par personne, à condition de dormir uniquement chez l'habitant, de manger dans des gargotes, ou de faire ses propres courses au marché et de ne pas trop se déplacer. Dans ce budget, les liaisons entre les îles ne sont pas comprises. Les budgets serrés peuvent tabler sur 30 € par jour, mais là, il faut camper, se faire à manger et bien se serrer la ceinture.

Budget moyen. De 70 à 100 € par jour et par personne, logement et restauration de qualité assurés, et de nombreuses activités possibles.

Gros budget. De 100 à 150 € par jour, pour les voyageurs à la recherche d'un confort certain. Chaque île possède des hôtels aux normes occidentales et aux tarifs alignés. Dans ce budget, le poste le plus important est le logement. Avec de tels moyens, toutes les activités sont possibles.

Taxe touristique

Le gouvernement a décidé l'application d'une taxe touristique de 2 €, soit 220 CVE par nuit et par personne depuis le 5 mai 2013. Elle est plafonnée à 10 nuits maximum dans le même établissement, et les enfants de moins de 16 ans en sont exemptés. Cette taxe est encaissée directement par les hôtels qui n'oublient jamais de la requérir. Les tarifs indiqués dans le guide ne prennent pas en compte la taxe touristique sauf lorsque cela est précisé.

Le Cap-Vert en bref
Le pays

Capitale : Praia, île de Santiago.

Chef de l'Etat : Jorge Carlos Fonseca (depuis le 9 septembre 2011, réélu en octobre 2016).

Premier ministre : José Ulisses de Pina Correia e Silva (depuis le 22 avril 2016).

Nature du régime : démocratique (régime parlementaire).

Date d'indépendance : 5 juillet 1975.

Superficie : 4 033 km².

La population

Population : 544 000 habitants (2018), dont 30 % de moins de 15 ans et 5,1% de plus de 64 ans. Age médian : 25 ans.

Densité : 135 hab./km² (2018).

Taux de mortalité infantile : 22,7 pour mille (2016).

Taux de fécondité : 2,21 enfants par femme (2018).

Espérance de vie homme/femme : 72,7 ans (2018).

Taux d'alphabétisation : 87,6 % (2016).

Langue officielle : portugais.

Langue nationale : créole.

L'économie

Monnaie : escudos capverdiens (CVE).

PIB : 1,7 milliard d'euros (2018).

PIB/hab : 3 094 euros (2018).

Répartition du PIB par secteur : agriculture (8,1 %), industrie (17 %), services (74,9 %).

Croissance annuelle : 5,5 % (2018).

Taux de chômage : 15 % (2016).

Population sous le seuil de pauvreté : 10,6 % (INE 2017)

Importations : 693 millions d'euros (2018).

Principaux partenaires à l'importation : Portugal (40 %), Espagne (14 %), Pays-Bas (6 %), Chine.

Produits importés : denrées alimentaires, produits industriels, équipement des transports, carburants.

Exportations : 64 millions d'euros (2018).

Principaux partenaires à l'exportation : Espagne (75 %), Portugal, Italie, France.

Taux d'inflation : 1,3 % (2018).

Indice de développement humain : 0,648 : 122e sur 187 pays (PNUD 2017).

Téléphone

Pour appeler de la France au Cap-Vert : composer le 00 238 puis le numéro à 7 chiffres de votre correspondant.

Pour appeler du Cap-Vert en France : composer le 00 33 et le numéro de votre correspondant, sans le 0.

Pour appeler du Cap-Vert au Cap-Vert : composer le numéro à 7 chiffres de votre correspondant. Les numéros commençant par un 9 correspondent à des portables.

Le prix d'un appel depuis la France pour le Cap-Vert ou vice-versa coûte cher, environ 4 €/min. Si vous désirez rester joignable durant votre séjour sans pour autant vous ruiner en utilisant votre forfait mobile à l'international, il est préférable de se procurer une carte sim locale (si votre téléphone est débloqué) sinon vous pouvez acheter un téléphone sur place (10 à 15 €). Vous pourrez ainsi téléphoner au Cap-Vert et à l'étranger en payant le prix des opérateurs locaux, ce qui vous reviendra moins cher, sans aucun doute. Les opérateurs locaux sont Cv Movel et Unitel T+, ils sont repérables sur les enseignes de magasins où vous pourrez recharger votre compte cap-verdien. Un conseil : équipez-vous aussi d'une clef 4G locale.

Cela étant, on trouve à peu près partout (bars, restaurants, hôtels, aéroports et même certains navires) des connexions wifi, au débit souvent aléatoire certes, mais qui permettent des communications VOIP.

Décalage horaire

GMT-1 pour les îles du Cap-Vert. Ce qui signifie deux heures de moins en hiver et trois heures de moins en été par rapport à Paris (GMT+1). Lorsqu'il est midi à Paris, à Praia il est 10h en hiver et 9h en été.

Formalités

Depuis le 1er janvier 2019, les Etats membres de l'Union européenne ainsi que la Grande-Bretagne, la Suisse, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein sont exemptés de visa pour un séjour de 30 jours maximum. Les Français en sont donc bénéficiaires.

Cependant il faut remplir une déclaration en ligne sur le site du gouvernement capverdien (www.ease.gov.cv). Cette déclaration doit s'effectuer au maximum 5 jours avant le départ au Cap-Vert.

Une taxe de sécurité aéroportuaire (TSA) est à payer, soit en ligne, soit directement à l'aéroport d'arrivée (attente plus longue à l'arrivée). Elle est de 3 400 escudos capverdiens (environ 31 €).

Une fois l'inscription en ligne terminée vous recevez un numéro d'identification à imprimer ou à conserver sur votre téléphone qu'il faudra montrer aux autorités capverdiennes pour preuve de votre déclaration.

Vous devrez être en possession d'un passeport valable au moins six mois après la fin prévue de votre voyage.

Si vous souhaitez séjourner plus de 30 jours au Cap-Vert, vous devrez alors faire une demande de visa sur le même site du gouvernement. Et la peine est double : payer le prix du visa, mais aussi de la TSA obligatoire pour tous.

Climat

Le Cap-Vert jouit d'un climat chaud et sec durant une grande partie de l'année. Deux saisons s'y distinguent :

La saison sèche va de fin octobre à fin juillet. Elle se caractérise par des vents forts, en particulier entre décembre et février. Les mois les plus chauds sont mars, avril et mai.

La saison humide, dite saison des pluies, qui s'étend d'août à octobre avec des mois de septembre et d'octobre assez chauds.

Chaque île est plus ou moins exposée au vent et, selon l'altitude, à la chaleur.

Saisonnalité

La haute saison touristique s'étend de la mi-juin à la mi-septembre et tout le mois de décembre, lorsque les émigrants, la diaspora capverdienne, rentrent au pays.

A noter qu'il est impératif de réserver logements et liaisons aériennes. Sinon, le Cap-Vert se visite toute l'année, avec une température moyenne de l'air de l'ordre de 25 °C, et celle de la mer de 24 °C.

Le drapeau du Cap-Vert

Anciennes colonies portugaises, les îles du Cap-Vert se dotent de leur propre drapeau le jour de leur indépendance, le 5 juillet 1975. Au départ, les motifs représentés ressemblent à ceux du drapeau de Guinée-Bissau, car ses concepteurs, sous l'influence du PAIGC d'inspiration communiste, fondé par Amilcar Cabral et ses compagnons (le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert), souhaitaient alors le rattachement des îles du Cap-Vert à ce pays. Le drapeau est donc composé, à gauche, d'une bande rouge verticale incrustée d'une étoile noire symbolisant le communisme, et à droite, de deux bandes horizontales jaune et verte. Après les élections multipartites de 1990 qui voient la chute du régime, une nouvelle Constitution est adoptée en 1992 en même temps qu'un nouveau drapeau. Le bleu figure la profondeur de la mer et du ciel. Le blanc symbolise le pacifisme des Capverdiens tandis que le rouge représente leur ardeur au travail. Enfin, les dix étoiles expriment l'unité des dix îles de l'archipel.

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Cap-Vert

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !