Guide du Cap-Vert : Argent

Monnaie

La monnaie est l'escudo cap-verdien (CVE). On trouve des pièces de 1, 5, 10, 20, 50 et 100 CVE. Les pièces sont magnifiques : aucun insigne républicain, mais des oiseaux et tortues ou des bateaux. Les billets en circulation sont ceux de 200, 1 000, 2 000 et 5 000 CVE. Posséder des billets de 5 000 CVE (très rare) pour se déplacer dans le pays est souvent source de difficulté : on ne peut pas vous rendre la monnaie. Lorsque vous changez votre monnaie, essayez de ne pas trop en avoir.

L'escudo cap-verdien est représenté par le symbole CVE (utilisé dans ce guide), mais aussi par le symbole ECV et également $ ! Le symbole $ ne représente jamais son homologue américain, mais bien la monnaie locale : ne vous y trompez pas.

La parité avec l'euro est d'environ 1 € pour 110 CVE (en 2019). Vous pouvez apporter des euros que vous changerez à l'aéroport des îles de Sal, de Santiago ou de Boa Vista. Il y a un bureau de change sur place et une banque avec des guichets pour le change automatique. Le taux de change du bureau de l'aéroport est moins avantageux que celui des banques, mais celui-ci est ouvert plus souvent ! La majorité des hôtels acceptent la carte Visa et Mastercard.

Sur la plupart des îles (notamment Sal et Boa Vista), les commerces et taxis acceptent les euros, sur la base de 1 € pour 100 CVE. Enfin, on trouve à peu près partout des distributeurs de monnaie (ATM) qui vous permettront de vous alimenter en escudos cap-verdiens, au prix parfois d'une importante commission bancaire (200 à 300 CVE).

Qui sont les personnalités représentées sur les billets ?

200 CVE : Billet rose. Henrique Teixeira de Sousa (1919-2006), médecin et auteur, représenté de face. Ile de Fogo.

500 CVE : Billet vert. Jorge Barbosa (1902-1971), poète et écrivain. Ile de Boa Vista.

1 000 CVE : Billet bleu-violet. Codé di Dona (1940-2010), musicien, assis du côté droit jouant de son instrument.

2 000 CVE : Billet orangé-bleu-vert. Cesaria Evora (1941-2011) souriante. Violon à l'arrière.

5 000 CVE (rare) : Billet bleu-rose. Aristides Pereira (1923-2011), premier président du Cap-Vert.

Taux de change

La parité avec l'euro est de 1 € pour 110,9722 CVE (1 CVE = 0,0090113 €).

Attention, les escudos cap-verdiens n'ont, à part le nom, rien à voir avec les anciens escudos portugais. Vous ne pouvez vous en procurer en France, sauf par le biais de voyageurs ou émigrants de retour de leur pays. Les bureaux de change sont ouverts 24h/24 dans les aéroports internationaux (aéroport de Sal, de Santiago à Praia et de São Vicente). On trouve des bureaux de change dans toutes les banques, ouverts de 8h à 15h et fermés les samedis et dimanches, sauf pour la Caixa Economica ouverte le samedi matin ; n'oubliez pas votre pièce d'identité. La commission est souvent de 350 CVE, quelle que soit la somme échangée sauf dans les Caixa Economica qui n'en prennent pas. Si vous utilisez votre carte de retrait, pensez à vous renseigner auprès de votre banque de la somme maximum de retrait que vous pouvez effectuer et de la commission facturée par votre banque qui la plupart du temps n'est pas négligeable pour les petits budgets. Il est possible d'arriver au Cap-Vert avec des euros et des dollars. Vous pourrez sans problème les échanger dans les bureaux de change des aéroports, dans les banques et même au marché noir. Les rapports du gouvernement et des habitants avec l'Europe - et en particulier la France - étant plus étroits que ceux avec les États-Unis, il est tout à fait possible de n'apporter que des euros et de faire le change sur place. Dans les hôtels, les règlements se font en escudos cap-verdiens (CVE). Il est possible, dans les hôtels et restaurants de classe supérieure (en particulier à Santa Maria sur l'île de Sal, à Praia et Mindelo), de régler en euros.

À Santa Maria et à Sal Rei, il est même possible de régler ses achats au supermarché en euros. Ne soyez donc pas étonné si l'on vous rend la monnaie avec des euros. Cependant, le taux de change pratiqué sur l'île de Sal et Boa Vista est, dans la plupart des cas, inférieur à celui que vous pourrez obtenir dans une banque (1 € pour 100 CVE seulement). Il est donc préférable d'avoir toujours des escudos cap-verdiens sur soi. Évitez de repartir avec des escudos, vous ne pourrez pas les changer à votre retour, changez-les sur place ou dépensez-les. À moins que vous ne pensiez revenir, alors ils vous serviront pour une prochaine fois...

Coût de la vie

Par rapport aux standards occidentaux, la vie n'est pas spécialement chère, notamment pour manger ou se déplacer dans les îles. Néanmoins les prix pratiqués au Cap-Vert peuvent surprendre mais il faut comprendre que pratiquement tout y est importé. Pour les voyageurs à petits budgets, il est conseillé de s'organiser le mieux possible avant le départ, surtout pour les réservations d'hôtels et les déplacements inter-îles. Vous favoriserez le bateau qui coûte moins cher. Manger au restaurant revient également moins cher que d'acheter ses provisions dans une mercerie (mercearia) ou un " supermarché ".

NB : le coût de la vie est 30 % plus cher à Boa Vista que sur les autres îles.

Budget

Tout dépend du nombre d'îles que vous souhaitez visiter, du type d'hébergement recherché et des restaurants choisis. Une chambre simple/double chez l'habitant coûte de 1 500 à 3 000 CVE en fonction de la saison et de l'île. Dans un hôtel, une chambre simple/double coûte de 2 500 à 6 000 CVE en fonction de la saison, de l'île et du type de l'hôtel. Une chambre peut grimper jusqu'à 12 000 CVE dans un grand hôtel en haute saison. Pour les voyageurs à la recherche d'un certain confort, chaque île possède des hôtels aux normes occidentales à des prix... occidentaux. Comptez alors de 6 000 à 10 000 CVE par jour, logement et restauration inclus. Mais tout dépend également de l'île visitée, de la période où vous voyagez et du type d'hôtel.

Un repas complet coûte de 500 à 2 000 CVE, une boisson dans un bar ou dans un restaurant de 60 à 170 CVE, dans une boîte de nuit de 200 à 350 CVE. Pour un café, comptez de 30 à 80 CVE, pour une course en taxi en ville environ 150 CVE, un trajet de bus en ville 39 CVE. Les transports collectifs sont très bon marché.

Sur les îles touristiques (Sal et Boa Vista principalement), les hôtels et restaurants offrent des prestations à des prix équivalents aux prix des hôtels et restaurants français. Néanmoins, en recherchant des établissements plus typiques et en visitant des îles plus reculées (São Nicolau, Santo Antão, Fogo), il est difficilement possible de vivre avec un budget de moins de 45 € par jour et par personne, transport inter-îles non compris. On peut loger à partir de 20 € par personne et par nuit, à condition de dormir chez l'habitant ou dans une pension modeste et manger pour 4 ou 5 € dans les bouis-bouis, à ses risques et périls gastrologiques.

Un billet d'avion inter-îles coûte entre 40 et 100 € : c'est une charge conséquente. Le bateau est plus économique (entre 10 et 30 € environ), mais il faut du temps, de la patience et du courage.

1 kg de thon : 350 à 500 CVE.

1 kg de bananes : 150 CVE .

Fromage (chèvre) : 150 à 200 CVE.

Bouteille d'eau (1,5 l) : 50 à 120 CVE.

Café : 50 à 80 CVE.

Soda : 70 à 120 CVE.

Whisky : 200 CVE.

Grogue : 100 à 200 CVE.

Bière : 100 à 170 CVE .

Sandwich jambon-fromage : 100 CVE.

Petit pain : 10 à 15 CVE.

Concert : 200 à 400 CVE.

Discothèque : 300 à 500 CVE.

CD : 1 500 CVE (800 CVE pour une copie).

Cigarettes : 200 à 300 CVE.

Banques et change

Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 8h à 15h. La Caixa Economica est ouverte le samedi matin. Les banques sont parfois fermées la veille ou le lendemain des jours fériés (journées ou demi-journées de tolérance concédées par l'Etat ou la municipalité). Vous trouverez sur toutes les îles des agences bancaires pratiquant le change : la BCA, la banque Interatlantico, la Caixa Economica de Cabo Verde.

NB : Gardez un billet en euro que vous pourrez toujours changer en cas d'urgence.

Vous pouvez changer vos devises dans les bureaux de change ou dans les banques (les taux y sont plus intéressants), uniquement sur place. Notez cependant que les frais de change peuvent être multipliés par cinq d'un bureau de change à un autre (ces frais sont souvent déjà inclus dans le taux de change affiché). On constate la même pratique en France. Préférez donc la carte bancaire. Pour les retraits mais aussi les paiements par carte, le taux de change utilisé pour les opérations s'avère généralement plus intéressant que les taux pratiqués dans les bureaux de change. (A ce taux s'ajoutent des frais bancaires, indiqués ci-dessous.)

Carte bancaire

Si vous disposez d'une carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.), inutile d'emporter des sommes importantes en espèces. Dans les cas où la carte n'est pas acceptée par le commerçant, rendez-vous simplement à un distributeur automatique de billets. En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur Internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant le départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Même si l'euro est accepté dans de très nombreux endroits, préférez les escudos cap-verdiens. Prévoyez de retirer de l'argent liquide dans les grandes villes car il sera un peu plus compliqué de trouver des distributeurs dans les zones les plus reculées. Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées à peu près partout. Les autres cartes nécessitent un retrait en banque assez compliqué. NB : gardez toujours un billet en euros sur vous au cas où, et faites attention de ne pas le perdre.

Trouver un distributeur. On trouve désormais dans tout l'archipel des distributeurs de monnaie. Soyez vigilant le week-end, certains sont en panne ou n'ont plus d'espèces. Au cas où, prévoyez assez de liquide pour régler vos dépenses jusqu'au lundi. Les outils de géolocalisation permettent de savoir où se trouve le distributeur plus proche,.

Utilisation d'un distributeur. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (ATM en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors withdrawal (levantamento en portugais). Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un checking account (compte courant), d'un credit account (compte crédit) ou d'un savings account (compte épargne), optez pour checking account (conta corrente). Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée. Indiquez le montant (amount) (Montante) souhaité et validez (enter). A la question Would you like a receipt ?, (Quer um recibo ?) répondez " Yes " (" Sim ") et conservez soigneusement votre reçu. Dans tous les cas, les retraits sont plafonnés à 20 000 CVE par jour.

Frais de retrait. L'euro n'étant pas la monnaie du pays, une commission est retenue à chaque retrait. Ces frais varient selon les banques et se composent en général d'un montant fixe (en moyenne 3 euros) et d'une commission, entre 2 et 3 % de la somme retirée. Le montant de cette commission apparaîtra lors du retrait. Certaines banques ont des partenariats avec des banques étrangères ou vous font bénéficier de leur réseau et vous proposent des frais avantageux, parfois même la gratuité des retraits. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible et retirer des espèces selon vos besoins. NB : les frais pour un paiement sont moindres que pour un retrait à un distributeur, et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée. Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code à 4 chiffres. Une signature et éventuellement votre pièce d'identité vous seront néanmoins demandées.

Acceptation de la carte bancaire. Si certaines grandes enseignes peuvent accepter le paiement par carte bancaire, presque tout se paie en liquide (hôtels, restaurants, taxi, etc.). Vous disposerez souvent de distributeurs à proximité pour retirer des espèces.

Frais de paiement par carte. Hors zone Euro, les paiements par carte bancaire sont soumis à des frais bancaires. En fonction des banques, ils s'appliquent à chaque transaction : un frais fixe entre 0 et 1,20 € par paiement, auquel s'ajoutent des frais équivalents à 2 à 3% du montant payé par carte bancaire. Le coût de l'opération est donc globalement moins élevé que les retraits à l'étranger. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Cash

La meilleure solution est d'avoir des espèces sur soi. Même si l'euro est accepté dans de nombreux endroits, préférez les escudos capverdiens. Vous pouvez changer vos devises dans les bureaux de change ou dans les banques (les taux y sont plus intéressants), uniquement sur place. N'oubliez pas que pour tout retrait, vous payez une commission (renseignez-vous auprès de votre banque). Enfin, ne sous-estimez pas les retraits que vous aurez à faire en vous rappelant que presque tout se paie en cash (hôtels, restaurants, taxi...). Le mieux est donc de toujours avoir du liquide sur soi.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. Le service est compris dans la note. Les pourboires ne sont donc en rien obligatoires, mais sont appréciés.

Marchandage. Négocier les prix est d'usage sur les marchés, mais il ne faut pas exagérer, car les marchands préfèrent ne rien vendre plutôt que de brader leurs marchandises. On peut parfois négocier les prix auprès des taxis et des loueurs de voitures avec chauffeur pour les excursions d'une journée par exemple, mais pas pour une course puisque les tarifs sont réglementés, il est tout de même recommandé de se mettre d'accord sur le prix avec le chauffeur de taxi avant la course. Pour de nombreux endroits (aéroports, trajets fréquents, visites), nous indiquons les valeurs pratiquées. Au Cap-Vert, on ne marchande pas démesurément. Au mieux, les prix demandés peuvent être marchandés de l'ordre de 10 % en moyenne (et non pas 50 % comme dans d'autres pays). Ne pas abuser de la pratique.

Taxes. Les prix affichés sont le plus souvent affichés TTC, sauf exception faite dans certains hôtels de catégorie supérieure qui mentionnent leurs tarifs sans la taxe (IVA). Les prix indiqués dans le guide comprennent l'IVA (sauf précision). Mais il est important de demander au préalable si les prix sont TTC afin d'éviter une sur-facturation lors de l'addition. A noter que, depuis le 1er janvier 2013, une taxe de séjour de 2 euros par jour pour les hôtels s'ajoute au prix de la chambre, parfois elle est incluse dans le prix et parfois non.

Duty Free

Vous allez voyager hors de l'Union européenne, vous êtes donc en mesure de faire des achats en duty free, c'est-à-dire exonérés de taxes. Si vous faites une escale au sein de l'Union européenne, vous pourrez en bénéficier dans tous les aéroports à l'aller, mais seulement dans l'aéroport de départ au Cap-Vert au retour. Les produits concernés sont l'alcool, les cigarettes, les parfums... Attention, vous êtes autorisé à transporter des quantités limitées (1 litre d'alcool de plus de 22° ou 2 litres d'alcool de moins de 22°, 200 cigarettes ou 2 kg de tabac, etc.). Ne dépassez pas les limites car les contrôles des douaniers français sont fréquents à l'arrivée...

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Cap-Vert

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !