Guide de Croatie : Survol de la Croatie

La plage de Banje.
La plage de Banje.
Géographie

En forme de croissant, le territoire de la République de Croatie s'étend sur 56 594 km², auxquels s'ajoutent les 31 067 km² d'eaux territoriales. Ses frontières (2 028 km) sont délimitées au nord par la Slovénie et la Hongrie, à l'est, par la Serbie, au sud, par la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro. Des paysages et climats très variés du nord au sud pour une surface aussi limitée. Les deux parties du pays - centre-européen et méditerranéen - sont séparées par la barrière montagneuse et rurale des Alpes dinariques.

Au nord, la plaine pannonienne de la Slavonie fournit la grande majorité des terres cultivées et abrite la majorité de la population. La terre, contenant de l'argile et du loess, y est fertile. On y cultive principalement du maïs et du blé.

Au sud, en Dalmatie, la chaîne du Velebit culmine à 1 757 m et des zones karstiques, avec un relief de roche calcaire érodée par l'eau. On y trouve toutes sortes de phénomènes géologiques, comme les dolines, un affaissement circulaire au milieu des champs. Celles-ci apparaissent en groupe, plusieurs dolines formant une ouvala. Les amateurs de lapiaz et de grottes seront aussi émerveillés.

Le pays est bordé d'une côte continentale de 1 777 km qui s'ouvre sur la mer adriatique. Celle-ci compte 1 185 îles et îlots, dont 76 sont habités, ce qui représente 4 058 km de littoral insulaire. La Croatie dispose au total de 5 835 km de littoral, à titre de comparaison, la longueur des côtes françaises, îles incluses, est de 5 533 km. Ces terres insulaires, d'anciennes montagnes partiellement englouties par la mer à la fin de la dernière glaciation, ont donc des formes allongées, alanguies. En superficie : les îles de Krk, Cres, Brač, Hvar et Korčula sont les plus étendues.

Six régions croates

La Savonie, à l'est de Zagreb, la capitale. Vaste plaine agricole limitée par les plaines de la Drave au nord, de la Save au sud et, à l'est, par le Danube. Sa capitale régionale Osijek répond aux principales villes, Slavonski Brod, Vinkovci, Vukovar, Ðakovo, Požega et Nova Gradiška, auxquelles se rattachent plusieurs sous-régions : la Baranja croate (au nord d'Osijek), la Posavina (vallée de la Save), la Podravina (vallée de la Drave) et le Podunavlje (vallée du Danube).

La Croatie centrale, région vallonnée, de plaines où siège la capitale, Zagreb. Les sous-régions : Zagorje (nord) près de Varaždin, Međimurje (extrême nord, Outre-Drave), monts de la Bilogora à l'est (Bjelovar), plaines alluviales du Turopolje (sud-est), Banija ou Banovina (au sud de Sisak), qui s'étend vers l'ouest jusqu'à Karlovac (Kordun et monts du Žumberak).

La Lika et le Gorski Kotar, plus au sud-ouest, rassemblent les principaux reliefs dinariques du pays. Ces régions sont délimitées par le triangle que forment les villes Karlovac, Rijeka et knin. Le Gorski Kotar, au nord, est plus montagneux tandis que la Lika est formée de hauts plateaux karstiques encaissés entre deux des principales chaînes montagneuses, le Velebit, à l'ouest, qui plonge dans la mer en Dalmatie du Nord.

La Dinara, à l'est, forme la frontière avec la Bosnie-Herzégovine.

L'Istrie, une péninsule située à l'extrémité occidentale de la Croatie autour de la ville de Pula jusqu'au golfe de Kvarner, où se trouve Rijeka, premier port et troisième ville de Croatie. Les îles de Krk et Cres, le Hrvatsko Primorje (littéralement " Littoral croate "), l'ancienne Liburnie, sur le versant adriatique du Velebit, forment ensemble la quatrième grande région croate nommée Istrie et Primorje (Istrie et Liburnie).

La Dalmatie s'étend de l'île de Pag, de la rivière Zrmanja à l'extrémité sud de la Croatie. Fermée à l'est par la chaîne des Alpes dinariques, qui borde Zadar, Šibenik, Split, Ploče, elle forme la frontière avec la Bosnie-Herzégovine, puis la Dalmatie du Sud, avec Dubrovnik, jusqu'à la presqu'île de Prevlaka, à l'entrée des Bouches de Kotor (Monténégro). La Dalmatie présente par ailleurs une côte très découpée, bordée de centaines d'îles, dont les plus visitées, Krk, Cres, Pag, Dugi Otok, Kornati (au nord) et Brač, Hvar, Vis, Korčula et Mljet. En Dalmatie Centrale, la capitale régionale, Split, est la deuxième ville du pays par sa démographie.

Climat
Parc national des lacs de Plitvice.
Parc national des lacs de Plitvice.

On distingue trois zones géographiques et climatiques distinctes.

La côte adriatique jouit d'un climat de type méditerranéen. Les températures douces se situent entre 7 °C (février) et 26 °C (juillet et août), avec des pics dépassant les 30 °C au pic de la saison. Comme partout sur le pourtour méditerranéen, les incendies sont fréquents. La température de l'eau, entre 21, 22 °C en juin, atteint régulièrement les 26 °C en été et jusqu'en fin septembre. Des précipitations extrêmes de 15 mm au printemps peuvent aller jusqu'à 135 mm (décembre). Le taux annuel moyen d'humidité relative est de 72 %. Les années 2013 et 2014 furent particulièrement arrosées. L'été 2017 fut particulièrement chaud, avec des températures au dessus des normales saisonnières habituelles (autour de 35°C) mais aussi des vents violents. Le pic de cet épisode caniculaire a vu d'énormes incendies de forêt se déclarer à la mi-juillet, emportant des centaines d'hectares de pinèdes aux portes de Split.

Le centre et nord du pays, climat semi-continental avec des températures variant de 2 °C (décembre) à 22 °C (juillet et août). La température annuelle moyenne est de l'ordre de 13 °C. Les hivers sont froids, de grosses chutes de neige fréquentes et des températures souvent négatives. Les étés sont chauds avec des orages courants en fin de soirée. Les précipitations extrêmes sont de 30 mm (février) et 180 mm (juillet). Le taux annuel moyen d'humidité est de 68 %. Au printemps 2014, la Slavonie, frontalière de la Serbie et de la Bosnie, a connu la pire dépression pluvieuse de son histoire. De fortes précipitations (soit un cumul de 205 mm à Belgrade) ont entraîné le débordement de la rivière Save et l'effondrement des digues. Le bilan est lourd : 2 morts en Croatie, la perte du bétail, les déplacements de populations, la destruction de certaines infrastructures. L'état d'urgence fut décrété.

Les régions montagneuses, avec des températures oscillant de - 5 °C (janvier) à + 15 °C (août). La température annuelle moyenne est de l'ordre de 6 °C. On recense une vingtaine de pics montagneux de plus de 1 000 m d'altitude, celui de Dinar, le plus élevé de Croatie, culmine à 1 830 m. Les précipitations extrêmes vont de 30 mm (juillet) à 270 mm (mars). Le taux annuel moyen d'humidité relative est de 75 %. Cette région possède le taux de densité démographique le plus bas.

Les vents, facteur important du climat croate. Le plus violent se nomme la bura. C'est un vent du nord-est violent. Ses bourrasques, qui peuvent atteindre les 200 km/h, se font ressentir jusqu'à l'aéroport de Dubrovnik, où le trafic aérien est stoppé quand il souffle trop fort. De l'autre côté, le vent jugo, plutôt chaud, qui vient du Sud, annonce l'orage. Enfin, le maestral, allié des véliplanchistes, peut souffler, l'été, en légères brises continues.

Environnement – écologie

Avec ses 352 zones naturelles protégées sur 9 % de son territoire national, la Croatie reste profondément attachée à sa terre. Chaque famille garde un lien avec ses racines paysannes ou côtières et le sentiment de la nature, même ville, y est profond. Mais les pressions environnementales s'accroissent de tous côtés. Les enjeux économiques liés au tourisme, les promoteurs immobiliers, qui souhaitent construire toujours plus de complexes hôteliers, d'immeubles, d'infrastructures, de parkings, etc., l'exploitation des richesses minières - dernier en date : le projet de construction sur l'île de Krk d'un terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) flottant - mais aussi le tourisme de masse dans les parcs nationaux, néfaste pour la préservation de la nature, l'augmentation des bateaux de croisière polluants dans les grands ports de l'Adriatique... Autant de sujets sensibles et de luttes en cours pour le mouvement écologique croate.

L'Action Verte, l'organisation pro-environnementale la plus active actuellement, est membre de la Fédération internationale des Amis de la Terre. La mobilisation de ses membres, associée à la prise de conscience de la société civile pour la protection de l'espace naturel public, oblige le gouvernement à temporiser certains projets.

Parcs nationaux
Parc national de Krka.
Parc national de Krka.

Le patrimoine naturel le plus précieux de Croatie est préservé dans 444 zones protégées, réparties sur 10 % du territoire. On compte huit parcs nationaux, onze parcs naturels et deux réserves naturelles dans le Velebit.

Les parcs nationaux

Lacs de Plitvice, instaurés parc national à partir du XIXe siècle, les plus visités. Leur situation géographique, entre Zagreb et la côte adriatique, les rend particulièrement accessibles aux visiteurs invités à déambuler autour de seize lacs reliés entre eux par d'impressionnantes cascades. Il fut l'un des champs du conflit serbo-croate mais depuis la fin de la guerre, son réaménagement écologique a même permis aux ours bruns et aux loups gris de revenir.

Parc national de Krka, comparable à un petit Plitvice. Ce sont également les lacs et les chutes d'eau qui en font tout son charme. Celui-ci a ouvert en 1985. Le fleuve, qui passe derrière Šibenik, est facilement praticable pour les visiteurs de la côte. Terrain de jeu préféré des amateurs de sports en eaux vives, les rivières de Zrmanja, Krka, Cetina et Neretva sont une superbe destination. Malheureusement, Certains moments de l'année, le débit d'eau réduit, en cause, la présence d'une centrale électrique en amont.

Archipel des Brijuni (Istrie), connues historiquement pour être le lieu de villégiatures de l'ancien président Tito. Parcs et grandes étendues, forêts de pins, port antique englouti et ruines romaines, zoo, musées.

Parc national de Risnjak (1953), pour les amateurs de randonnées d'altitude, pas facile d'accès, climat plutôt rude. Dans ses montagnes au nord de Rijeka, le parc des lynx abritait ces félins sauvages qui y vivaient en nombre au siècle dernier. Leur réintroduction dans les pays voisins laisse espérer leur retour à Risnjak.

Sjeverni Velebit (Velebit septentrional), le plus plus récent comprend les plus hauts sommets du massif karstique.

Archipel des Kornati, 150 îles et îlots sur 300 km. Ce parc national marin inclut des zones insulaires inhabitées et d'autres où il possible d'y louer une maison de pêcheur pour y passer l'été.

Parc national Paklenica (1949), situé dans la chaîne du Velebit. Il est séparé en deux gorges : Velika Paklenica et Mala Paklenica, chacune creusée par la rivière dans la gorge karstique. On peut y observer des vautours griffons, des faucons pèlerins. Haut lieu de l'escalade et spéléo.

île de Mljet, dont un tiers classé parc national en 1960. Son principal attrait se trouve dans ses lacs salés situés en plein milieu de l'île où la forêt domine.

Les parcs naturels

On compte aussi onze parcs naturels : Biokovo, Kopački Rit, Papuk, Lonjsko Polje, Medvenica, Žumberak-Samoborskogorje, Učka, Velebit, Telašćica, Vransko Jezero, Lastovsko otočje, principalement dans les zones montagneuses du Velebit et dans les alentours de Zagreb.

Tout à l'est, à la frontière de la Slavonie et de la Serbie, le Kopački Rit, parc naturel depuis 1967, a été particulièrement touché lors du conflit serbo-croate. Les zones aquatique font partie des espaces protégés afin de freiner la disparition d'espèces animales.

Faune et flore

La multiplicité des paysages et des conditions climatiques a naturellement favorisé la vie d'une faune et d'une flore diversifiées, encore bien protégées en Croatie.

Les forêts de Slavonie, régions les plus boisées du territoire, couvrent le Gorski Kotar, à l'ouest et le parc national de Risjnak. C'est le territoire naturel des grands arbres : hêtres, sapins, épicéas, érables sycomores, charmes et différentes espèces de chênes pédonculés, mais aussi des animaux : cerfs, chevreuils, ours bruns, chats sauvages et lynx. Les observateurs patients pourront peut-être apercevoir des sangliers, des loups ou des renards roux, réintroduits il y a peu en Slovénie, et qui viennent seulement de réapparaître en Croatie. La martre des pins, kuna en croate, a été choisie comme symbole de la monnaie nationale, en souvenir d'une époque à laquelle sa peau était une monnaie d'échange.

Les régions marécageuses abritent de nombreuses espèces migratoires comme le héron, le canard sauvage, la poule d'eau, la grue ainsi que deux espèces menacées : l'aigle doré et l'aigle aux pieds courts, qui se retrouvent au parc de Krka. On compte plus de 275 espèces d'oiseaux dans la réserve du Kopački Rit, dont des cormorans, des hérons cendrés, des cigognes, des aigrettes, des canards, des sternes, des pygargues, etc. Enfin, dans les zones humides des parcs nationaux de Plitvice et Krka, vit une espèce rare et protégée de loutres de mer, qui se nourrit de poissons et d'écrevisses.

Les régions montagneuses voient leur végétation varier et diminuer selon l'altitude. Dans les parties les plus basses, les forêts composées de chênes et de charmes, de noisetiers et de hêtres, constituent des zones naturelles ou vivent encore un certain nombre d'ours bruns (400 environ vivraient actuellement dans les forêts croates). Des loups gris ont étés vus notamment dans le parc de Plitvice. Plus en altitude, les hêtres et les sapins dominent. Dans la partie la plus haute, les pins noirs et les genévriers résistent aux chutes de neige pendant l'hiver.

Le littoral adriatique possède quant à lui, un climat méditerranéen avec une flore abondante en plantes aromatiques et médicinales. La mer reste encore très poissonneuse et fait vivre tout un secteur de la pêche traditionnelle. On trouve, au large de l'île de Losinj, une colonie de dauphins sauvages, alors que l'on vient de réintroduire des tortues de mer sur la côte istrienne. Sur l'île de Cres, vit aussi une colonie de vautours fauves, que l'on tente de protéger sur place ou de réimplanter sur le continent autour de Senj. Dans le parc national de Paklenica, logent des vautours griffons et d'autres rapaces, faucons pèlerins, éperviers, busards et chouettes.

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de Croatie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine pour 4 personnes en Sud Vendée !

Prenez l'air martin et vivez une expérience unique ! Sud Vendée Tourisme vous offre un séjour d'une semaine pour 4 personnes en Sud Vendée !

3 nuits en chambres d'hôtes au cœur du Marais poitevin avec petit-déjeuner, 3 nuits dans un hôtel*** à la Tranche sur mer, une balade en barque avec pique-nique, location de 4 vélos pour une journée.