Guide des Seychelles : Les Seychelles en 20 mots-clés

Architecture

Témoins d'un riche passé colonial, les belles maisons de maître résistent mal à l'épreuve du temps et se délabrent les unes après les autres. Les Seychellois ont découvert le confort des maisons de béton. De la superbe et vaste demeure de patrimoine en bois à la petite et modeste kaz kreol en tôle ondulée, ces maisons de caractère sont toutefois encore présentes, s'inscrivant à merveille dans la nature ambiante et y ajoutant une note naïve et gaie. Élément majeur de l'identité créole, elles mériteraient de faire l'objet d'une campagne nationale de restauration. Avant que l'irréparable outrage des ans...

Cocofesse
Coco de mer, vallée de Mai.
Coco de mer, vallée de Mai.

Un drôle de coco ! Exclusivité praslinoise, le coco de mer, dit cocofesse pour son apparence des plus suggestives, est assurément LA curiosité seychelloise. Une noix de coco aussi mythique que coûteuse et dont l'unique sanctuaire est la célèbre Vallée de Mai, prétendu vestige du paradis terrestre. Sur une vingtaine d'hectares, la seule cocoteraie de mer de la planète rassemble des arbres mâles au curieux appendice phallique, et des femelles qui donnent donc naissance à ce sacré coco, à l'origine de l'expression " cucul-la-prasline ". Une véritable plaisanterie de la nature !

Couples

La très grande majorité des vacanciers séjournant aux Seychelles sont des couples. Dès l'avion, rempli de binomes amoureux, vous sentirez la spécificité de la destination. Quelques familles s'égarent parfois sur ces îles paradisiaques, mais elles se comptent sur les doigts de la main. Encore plus rares sont les voyageurs à s'aventurer en solo jusqu'aux Seychelles.

Gastronomie

Pwason ek diri... Le poisson et le riz sont les deux aliments de base des Seychellois... et des restaurants ! Cuisinés de mille et une façons, bourgeois, vieilles, jobs, perroquets, thons, carangues et autres dons de losean sont donc de tous les repas, ou presque, le Seychellois, plus gros mangeur de poisson du monde, consommant 95 kg de poisson par an (12,5 kg pour le Mauricien). Poulpes, crabes et crevettes permettent de varier les plaisirs, notamment à travers les caris, ce plat national mêlant des morceaux de viande, de poisson ou de crustacés à une sauce à base de nombreux épices et aromates. De brèdes en chouchous et de giraumons en fruits à pain, en passant par bringelles et patoles, nombre de légumes du pays sont associés à ces buffets créoles qui se composent de multiples plats dans lesquels chacun se sert à sa guise, le plus original étant celui de chauve-souris, proposé rôti ou en cari. Mangues et papayes, noix de coco et bananes sont autant de fruits tropicaux utilisés pour des desserts souvent caloriques, mais savoureux. L'eau et la bière sont les boissons les plus consommées par les Seychellois durant les repas qui s'achèvent souvent sur une tasse de thé, de café ou, le soir, de citronnelle.

Langue

Aux Sesel, la journée commence toujours par un Bonzour, koman ou sa va ? Langue maternelle, lalang kreol est aussi l'une des trois langues officielles. Une langue zoli zoli, héritage de celle des premiers colons français. Sacrément imagé et savoureux : une poule se dit ainsi kotkot, un muet un kos pas, un nougat un kolodan, un violon un gnongnon, ou une femme enceinte une fanm gro vant. Un vokabiler imagé, foisonnant d'odeurs et de couleurs, qui respirent la zwa de viv. Et qu'avec un peu d'eksperyans, on peut apprendre pti tapti.

Patronymie

Quel délice ! Dans ce merveilleux melting-pot d'origines, les Français, premiers colonisateurs, ont laissé leur empreinte dans la patronymie. Feuilleter l'annuaire du téléphone relève d'ailleurs du moment de détente tant maints noms et prénoms font sourire. De Simone Bibi à Florence Dodo et de Janet Vénus à Joséphine Cupidon, en passant par Maurice Brioche, Méricide Moustache, Marie Jupiter, Aloyse Baccus, Léon Désir, Marie Jolicoeur et Wilson Rapide, quel charmant bouquet patronymique. La toponymie, elle aussi d'origine française, est tout autant imagée. Une jolie demoiselle Jessie Capricieuse habiterait même à Mont-Plaisir...

Pêche
Pêcheur ramenant ses prises.
Pêcheur ramenant ses prises.

Les eaux seychelloises sont très poissonneuses. Les pêcheurs au gros ont donc rendez-vous avec thons, bonites, marlins et autres espadons. La pêche à la mouche et à la palangrotte est aussi pratiquée, plusieurs spécialistes faisant valoir leurs connaissances en la matière. Ces activités sont organisées par les hôtels ou par des excursionnistes ou propriétaires de bateaux qui, pour la plupart, ont pignon sur plage.

Plages

Le paradis sur terre ! Impossible de trouver mieux sur la planète. Innombrables, des plages de carte postale rien que pour vous, avec sable blanc et cocotiers à volonté, aussi pures qu'au premier jour, sans transats ni parasols, sans vendeurs de glaces ni de paréos. Pour la plupart, pas même de paillote derrière avec bière fraîche. Si quelques-unes, d'une beauté sauvage, sont parfois dangereuses, la majorité est protégée par des barrières de corail, les plus recommandées étant celles de Beau Vallon, d'Anse Royale, de Petite Anse, d'Anse Soleil et de Port Launay sur Mahé ; de Côte d'Or, d'Anse Lazio et d'Anse Georgette sur Praslin ; de Grand Anse, d'Anse Source d'Argent et d'Anse Patates sur La Digue.

Plongée

Ce n'est pas un hasard si le commandant Cousteau avait choisi les Seychelles pour tourner son Monde du silence. Bien que moins fabuleuses que les Maldives ou la mer Rouge, les Seychelles profondes n'en sont pas moins captivantes, qu'il s'agisse de plongée tuba ou de plongée bouteille. De nombreux sites, tant autour des îles granitiques que des coralliennes, se prêtent bien à la plongée en surface, masques, palmes et tuba étant fréquemment prêtés par les hôtels ou les organisateurs d'excursions en mer. Parmi les poissons les plus courants, citons carangues, barracudas, mérous, requins, murènes, tortues de mer... La chasse sous-marine est interdite.

Poissons

Plus gros consommateurs de poissons au monde, les Seychellois tirent profit au quotidien d'une mer nourricière on ne peut plus généreuse, puisque le domaine maritime de cet Etat s'enorgueillit de 1 300 000 km2, pour 455 km2 de terres, soit 99,997 % d'océan. Victoria est d'ailleurs l'un des premiers ports thoniers du monde. Aussi, le " pwason " est-il, derrière le riz, l'élément majeur de l'alimentation du " Seselwa ", qui a fait du bourgeois son préféré : c'était celui que se réservaient jadis les maîtres.

Mais de croissants en capitaines et de vieilles en jobs, en passant par cordonniers, perroquets, carangues, bonites et autres, combien d'autres délectables chairs tirées de ce fécond océan !

Prix

Le seul point négatif ! Les Seychelles restent difficiles d'accès aux petits budgets, tant par le coût des vols que de l'hôtellerie et de la vie sur place. Cette cherté contribue, il est vrai, à limiter le nombre d'entrées dans le pays, donc à sa préservation, le tourisme de masse étant toujours néfaste à la conservation des sites naturels. Et quand on a connu une plage idyllique rien que pour soi, on se dit que ce privilège a forcément un prix. À noter quand même : le développement important des guesthouses, qui rendent les nuitées plus accessibles.

Séga

La " musique moderne " s'est certes imposée aux Seychelles aussi, mais le séga reste la danse seychelloise par excellence. Cette danse au rythme vif entraîne les couples dans un face-à-face lascif, très sensuel et d'autant plus suggestif que les partenaires ne se touchent pas. On reconnaît de loin le séga au rythme sourd, joué avec des instruments " traditionnels ", la guitare étant la seule concession à la modernité. D'origine africaine, le rwa Séga avait valeur de refuge pour un peuple " nègre " dont les coutumes et cérémonies avaient été rejetées par les colons qui voyaient en ce séga une impudique danse de primitifs.

SeyBrew

Une institution ! La SeyBrew, c'est la bière nationale. Les Seychellois détiendraient même la dixième place au palmarès des plus gros consommateurs de bière au monde. Lancée en 1972, cette plaisante blonde de 4,9° fait partie des produits " de première nécessité ", y compris dans les familles les plus modestes. Sur les îles éloignées, gérées par l'État, les travailleurs ne peuvent d'ailleurs pas en acheter à volonté, le quota étant vite atteint... L'entreprise Seychelles Breweries se révèle l'une des plus florissantes du pays. Une affaire qui mousse...

Seychellois

Les Seychellois ? Là aussi, on ne peut qu'applaudir. Non seulement ces gens-là parlent français (enfin, plus ou moins), mais ils sont vraiment gentils, jamais agressifs, même lorsqu'ils ont forcé sur la Seybrew ou le calou. Poli et souriant, volontiers bon enfant, le Seychellois lie vite connaissance avec l'étranger, dès lors que ce dernier engage la conversation. Vite rieur et amical, pas intéressé... pour deux sous, il n'attendra pas votre autorisation pour vous tutoyer. Un " tu " qui signifie à la fois amitié et égalité, et qui atteste qu'il n'est pas complexé face à des vacanciers qui viennent de très loin pour découvrir ses îles, dont ils savent qu'elles sont un paradis. De quoi conforter sa fierté très marquée, qu'avait déjà renforcée l'émancipatrice révolution des années 1977-1992, qui sonna le glas de la dernière colonisation, celle des esprits. Le Seychellois est aussi assez nonchalant. Pas plus tourné sur le passé que vers l'avenir, il vit au jour le jour, prenant la vie du bon côté. Ni entreprenant ni commerçant, il n'est pas du genre à épargner. Quant aux moeurs, elles ne sont assurément pas... très catholiques, bien que les Seychellois restent très attachés à l'Église, comme le prouve l'affluence à la messe chaque dimanche. Ici, hommes et femmes changent régulièrement de conjoint, plus des trois quarts des enfants naissant hors mariage.

Souvenirs

Les Seychelles proposent désormais de beaux produits artisanaux créés à partir de bois locaux, de fibres naturelles, de coques de noix de coco, de coquillages. Les plus beaux souvenirs d'un séjour aux Seychelles restent un coco de mer et un survol en hélicoptère du sud de Mahé ou de La Digue : inoubliable !

Toponymie

Quel délice ! Aussi savoureuse que la patronymie, la toponymie bon enfant mérite qu'on " lise " les cartes des îles tant elle prête à sourire. Héritée des premiers colons français, elle renseigne souvent sur la spécificité d'un lieu. De la Pointe Crocos au Cap Malheureux et de l'Anse Cachée à la Mare aux cochons, en passant par l'Anse Forbans, Takamaka, Val Riche et La Retraite, on a déjà une idée de la nature du lieu baptisé. Une poésie telle qu'on pourrait imaginer une histoire d'amour à la seychelloise, qui, sur Mahé, commencerait à Roche Gratte-Fesse, se poursuivrait à Mont-Plaisir puis à Roche Amour, avant de se finir à L'Espérance ou à... Ma Constance !

Les noms des îles sont aussi un pur régal : de Cousin à Cousine, de Grande Soeur à Petite Soeur, de l'île Cachée à l'île Ronde, de l'île Moyenne à l'île Sèche, de l'île Plate à l'île Longue, en passant par l'île aux Rats, l'île Souris, l'île aux Fous... et Anonyme, quel bouquet de noms délicieux !

Tourisme

De plus en plus de touristes, mais pas de quoi s'affoler : près de 349 861 touristes ont débarqué à Mahé en 2017, soit 15 % de plus que l'année précédente. Un nouveau record pour un archipel dont le tourisme est le premier pilier de l'économie. La France glisse au 2e rang de pourvoyeur de visiteurs (environ 40 000 entrées), derrière l'Allemagne (50 476 entrées). Derrière la France, on retrouve les Emirats arabes unis. Et tous les voyants sont au vert, puisque le Seychelles Tourism Board (STB) prévoyait une augmentation de 8 à 10 % des entrées pour l'année 2018. Enfin, tous les touristes, ou presque, sont des vacanciers dotés d'un pouvoir d'achat plutôt supérieur à la moyenne, voire aisés ou fortunés.

Trésors

Des îles aux trésors ! Les chercheurs d'or s'activent encore dans ces îles de légende où certains trésors de pirates resteraient à découvrir, tant sur Mahé que sur Frégate et Silhouette. Réels ou rêvés, ces butins continuent en tout cas de nourrir l'imaginaire du Seychellois et d'étrangers qui parfois, déploient de lourds moyens pour faire main basse sur ces trésors, tels les Cruise-Wilkins, aventuriers de père en fils, qui ont tenté, en vain, durant un quart de siècle, de découvrir le butin de La Buse, l'un des plus célèbres pirates de l'océan Indien. Est-ce d'ailleurs un hasard si Polanski est venu tourner là diverses scènes de son film Pirates ? Aux Seychelles, quand quelqu'un est devenu soudainement riche, on dit d'ailleurs qu'il a découvert un trésor dans son jardin.

Vallée de Mai

Tout séjour aux Seychelles doit inclure une balade dans cette forêt enchanteresse des hauteurs de Praslin la douce. Classée depuis 1993 au Patrimoine mondial de l'Unesco, cette sylve d'exception est d'abord un univers de palmes, puisque ses huit espèces de palmiers, dont six endémiques, en font la plus vaste concentration de palmes diversifiées dans un milieu originel. On est là dans le sanctuaire du palmier le plus rare de la planète : Sa Majesté le cocotier de mer, dont les arbres femelles donnent naissance à l'extravagant coco de mer, familièrement appelé cocofesse. On se laisse prendre par l'atmosphère de cette forêt de fougères et de palmes à la " Jurassic Park " et aux sentiers enchanteurs vagabondant dans cette vingtaine d'hectares d'une beauté primitive.

Voile

Les Seychelles par la mer ! L'idée est d'autant plus séduisante que l'hôtellerie coûte cher et que les îles du groupe de Mahé se prêtent à merveille à une découverte toutes voiles déployées. Des mouillages parmi les plus beaux du monde, peu de distances entre les îles et une mer délicieuse d'octobre à mai. Les lointaines Amirantes, à seize heures de route maritime de Mahé, se prêtent aussi à une croisière magique. En tenant compte toutefois des pirates de mer, dont la présence dans l'ensemble de l'océan Indien a fortement freiné la fluidité du " trafic " fluvial...

Faire / Ne pas faire

Faire

Apprendre à dire bonzour, bonzwar...

Emporter un adaptateur pour prise anglaise si l'on veut recharger son appareil photo numérique ou son portable.

Se protéger contre les moustiques, particulièrement le soir vers 17h, même s'ils ne sont porteurs d'aucune maladie.

Se protéger du soleil, les rayons à la hauteur de l'équateur tapent plus fort.

Se munir d'un justificatif attestant que l'on a bien un billet de retour pour éviter de rester bloqué 30 minutes à la douane à l'arrivée aux Seychelles (la présentation de ce justificatif est obligatoire).

Etre vigilant, même au paradis les voleurs sur la plage existent.

Ne pas faire

Ne pas oublier ses médicaments personnels.

Ne pas chercher des bars ailleurs que dans les hôtels... à quelques exceptions près, à Mahé.

Ne pas s'énerver face à la nonchalance des serveuses seychelloises, ni s'emporter face au napa (il n'y a pas), certains opposants appelant les Seychelles le Napaland !

Ne pas chercher des sites historiques, quasiment inexistants.

Ne pas manger des poissons de casier, notamment le cordonnier " soule femme ", susceptible de susciter des hallucinations et une nuit agitée.

Ne pas rouler à droite.

Ne pas se mettre les seins nus sur une plage, par courtoisie.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées des Seychelles

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .