Guide de Taïwan : Santé

Chaleur. Le climat subtropical de Taiwan peut être difficile à supporter pour certains, surtout en été. En cas d'efforts physiques intenses lors de balades à vélo ou de randonnée, il faut boire de grandes quantités d'eau, pour éviter tout risque de déshydratation. Les nuits sont très chaudes, et les hôtels sont équipés d'air conditionné et, quand ce n'est pas le cas, au moins de ventilateurs, le plus souvent accrochés au plafond. Ne cherchez pas le chauffage, il est très rare à Taiwan, les températures descendant très rarement (et aux pics les plus froids) en dessous de 10 °C.

Moustiques. Moustique est le nom commun donné aux quelque 7 000 espèces classées dans la famille des culicidés. Toutes ne s'attaquent pas à l'homme. Toutefois, à côté de l'inoffensif cousin, 300 espèces aiment volontiers se nourrir à notre détriment et une centaine d'espèces sont vecteurs de maladies, parfois graves comme la dengue ou l'encéphalite japonaise.

Hygiène alimentaire. Dans la majorité des grandes villes, l'eau est potable, ce qui n'empêche pas les autorités locales de conseiller de ne la boire qu'une fois bouillie. Pour éviter tout souci, achetez de l'eau minérale en bouteille - très abordable - ou buvez du thé. Concernant la nourriture, il n'y a aucun risque à craindre tant les cuisiniers mettent un point d'honneur à n'utiliser que des produits frais. Le client choisit lui-même son poisson dans l'aquarium.

Conseils

Pour recevoir des conseils avant votre voyage, n'hésitez pas à consulter votre médecin. Vous pouvez aussi vous adresser à la société de médecine des voyages du centre médical de l'Institut Pasteur au ✆ 01 45 68 80 88 (www.pasteur.fr/fr/sante/centre-medical) ou vous rendre sur le site du ministère des Affaires étrangères à la rubrique " Conseils aux voyageurs " (www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs). 

En cas de maladie ou de problème grave durant votre voyage, consultez rapidement un pharmacien puis un médecin.

Maladies et vaccins

Taiwan n'est pas une zone marquée par les épidémies. Aucune vaccination n'est exigée à l'entrée du territoire (sauf pour les voyageurs arrivant des zones d'épidémie). Il est cependant conseillé de tenir à jour votre carnet de santé en vérifiant vos derniers rappels de diphtérie, poliomyélite et tétanos. Par ailleurs, il est recommandé de se faire vacciner contre les hépatites A et B.

Dengue

Ce virus assez courant dans les pays tropicaux est transmis par les moustiques Aedes aegypti, le même vecteur du virus Zika et de la chikungunya. La dengue se traduit par un syndrome grippal (fièvre, maux de tête, fortes douleurs articulaires et musculaires). Il n'existe pas de traitement préventif. Ne prenez jamais d'aspirine. Cette maladie pouvant être mortelle, il est fortement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre et de boire de l'eau régulièrement.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est transmise par un moustique à activité nocturne (pics au crépuscule et à l'aube), principalement en milieu rural. Selon les régions, la transmission est pérenne, ou limitée à la saison des pluies ou à la saison chaude. La maladie, initialement limitée à l'Asie de l'Est, du Sud-Est et au sous-continent indien, s'étend maintenant à la Papouasie-Nouvelle-Guinée et à l'extrême nord de l'Australie. La plupart des formes de la maladie sont sans symptômes, mais elle peut aussi entraîner des séquelles neurologiques, et même la mort. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) ne préconise pas de se faire vacciner systématiquement mais, depuis septembre 2013, le recommande vivement pour les personnes âgées de 2 mois et plus en cas d'expatriation ou de séjour avec exposition en milieu extérieur en zones rurales (ex : camping, randonnée, cyclisme, rizières et zones d'irrigation par inondation, travail en extérieur).

Le vaccin est disponible en France, dans les centres de vaccination sous le nom de Ixiaro® (2 injections à 28 jours d'intervalle avec rappel 12 à 24 mois après la première injection). Cette vaccination s'effectue uniquement sur rendez-vous. Contactez le centre médical de l'Institut Pasteur au ✆ 01 45 68 80 88.

Grippe aviaire

La grippe aviaire touche habituellement les volatiles. Toutefois, le virus peut se transmettre occasionnellement à l'homme. Cette transmission ne concerne en principe que des personnes en contact direct avec les animaux atteints, mais certains cas ont pu suggérer une exceptionnelle transmission de personne à personne. Pour prévenir la transmission :

Évitez les endroits à risque élevé, comme les fermes d'élevage de volailles et les marchés d'animaux vivants.

Évitez tout contact direct avec les oiseaux, notamment les poules, les canards et les oiseaux sauvages.

Évitez les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d'oiseaux.

Observez les règles d'hygiène des mains et d'hygiène alimentaire.

Il n'y a pas de vaccin disponible.

Info' Grippe Aviaire au ✆ 0 825 302 302 (0,15 € la minute).

Hépatite A

Pour l'hépatite A, l'existence d'une immunité antérieure rend la vaccination inutile. Elle est fréquente lorsque vous avez des antécédents de jaunisse, de séjour prolongé à l'étranger ou êtes âgé de plus de 45 ans. L'hépatite A est le plus souvent bénigne mais elle peut se révéler grave, notamment au-delà de 45 ans et en cas de maladie hépatique préexistante. Elle s'attrape par l'eau ou les aliments mal lavés. Si vous êtes porteur d'une maladie du foie, la vaccination contre l'hépatite A est hautement recommandée avant tout type de voyage où l'hygiène est précaire. Elle doit être effectuée en deux fois mais la première injection, un mois avant le départ, suffit à assurer une protection pour un voyage de courte durée. La deuxième (six mois à un an plus tard) renforce la durée de l'immunité pour des dizaines d'années.

Hépatite B

Risque élevé dans le pays. L'hépatite B est plus grave que l'hépatite A. Elle se contracte lors de rapports sexuels ou par le sang. Le vaccin contre l'hépatite B est à faire en deux fois à un mois d'intervalle (mais il existe des vaccinations accélérées en un mois pour les voyageurs pressés), puis un rappel six mois plus tard pour renforcer la durée de la protection.

Centres de vaccination

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site Internet du ministère de la Santé (www.sante.gouv.fr) pour connaître les centres de vaccination proches de chez vous.

En cas de maladie

Un réflexe : contacter le consulat de France. Il se chargera de vous aider, de vous accompagner et vous fournira la liste des médecins francophones. En cas de problème grave, c'est aussi lui qui prévient la famille et qui décide du rapatriement. Pour connaître les urgences et établissements aux standards internationaux : consulter les sites www.diplomatie.gouv.fr et www.pasteur.fr

Assistance rapatriement – Assistance médicale

Si vous possédez une carte bancaire Visa® et MasterCard®, vous bénéficiez automatiquement d'une assurance médicale et d'une assistance rapatriement sanitaire valables pour tout déplacement à l'étranger de moins de 90 jours (le paiement de votre voyage avec la carte n'est pas nécessaire pour être couvert, la simple détention d'une carte valide vous assure une couverture). Renseignez-vous auprès de votre banque et vérifiez attentivement le montant global de la couverture et des franchises ainsi que les conditions de prise en charge et les clauses d'exclusion. Si vous n'êtes pas couvert par l'une de ces cartes, n'oubliez surtout pas de souscrire une assistance médicale avant de partir.

Trousse à pharmacie

Prévoyez, en plus de vos médicaments habituels, un désinfectant intestinal. La poussière et la pollution étant présentes un peu partout à Taiwan, un collyre pour les yeux peut être également nécessaire et si décidément l'air ne vous sied pas, vous pouvez toujours faire comme les locaux et mettre un masque. Les magasins Watson, très nombreux à Taiwan, disposent d'un département pharmaceutique très bien fourni, ne vous chargez pas trop. Pour préparer votre système digestif au changement de nourriture, la prise quelques jours avant le départ (à continuer sur place) d'UltraBiotic, un médicament organique visant à élargir la gamme de la flore intestinale, se révèle très efficace contre les petites diarrhées d'acclimatation.

Médecins parlant français

Taiwan est dotée de bonnes infrastructures médicales. Les médecins ne se déplacent pas sauf en cas d'urgence, il faut donc se rendre en consultation. A noter que dans tous les établissements en ville, vous trouverez au moins un médecin parlant parfaitement anglais (de nombreux praticiens ont fait leurs études aux États-Unis). Voici la liste des médecins parlant français conseillés par l'Institut français de Taipei :

Hôpitaux – Cliniques – Pharmacies

La salubrité des infrastructures hospitalières taïwanaises et la compétence des médecins locaux, pour la plupart formés à l'étranger, ont de quoi rassurer. Par ailleurs, la plupart des hôpitaux disposent de personnel parlant anglais. Parmi ceux que nous pouvons recommander, en voici deux situés à Taipei et un à Kaohsiung :

Urgences

Le numéro d'urgence à composer à Taiwan est le 119. A noter qu'il est possible d'obtenir un opérateur en anglais.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de Taïwan

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...