Guide de Mayotte : Argent

Monnaie

Mayotte est en France, donc en Europe : l'euro y est en vigueur depuis le 1er janvier 2002. Celui-ci remplace le franc français, ce dernier ayant remplacé le franc comorien lors de l'indépendance des Comores en 1975. Il est idéal de prévoir toujours un peu de liquide (pièces ou billets de 5 ou 10 euros) pour faire sans problème quelques achats de fruits, légumes ou autres dans les marchés ou petites boutiques qui n'acceptent ni chèques, ni cartes bancaires (même si cela commence à évoluer un peu). La plupart des prestataires nautiques acceptent les chèques et espèces mais pas les cartes bancaires, renseignez-vous avant de monter à bord. Des distributeurs automatiques de billets en libre accès sont désormais présents dans toutes les villes, attention aux éventuelles pannes toutefois.

Coût de la vie

Le niveau de vie des Mahorais reste encore faible par rapport à la métropole ou même par rapport à La Réunion. Mayotte est devenue certes un département en mars 2011, elle demeure fort éloignée des standards départementaux sur de nombreux points. Depuis 2011, l'augmentation du SMIC intervient chaque année au 1er janvier et non plus au 1er juillet, celui versé à Mayotte se rapproche désormais de celui de la Métropole mais la différence est toujours là : 1 148,12 euros bruts mensuels à Mayotte au 1er janvier 2017 contre 1 521,22 euros en Métropole ou à La Réunion. Les Mahorais essaient pour beaucoup de s'auto-subvenir, étant pour la plupart propriétaires de leur maison et de leurs lopins de terre (foncier quand tu nous tiens !) ; ils consomment beaucoup de légumes et fruits (bananes vertes, manioc, brèdes...) de leur verger-potager et de poissons grâce au lagon généreux.

Mais comme Mayotte se trouve très éloignée de la métropole et qu'elle ne vit essentiellement que par les importations, beaucoup de produits sont chers. Ainsi, tous les biens de consommation se trouvent en général être plus onéreux qu'en métropole. C'est pourquoi il est difficile de dire que Mayotte est une destination bon marché par rapport aux îles voisines telles que les Comores ou Madagascar qui sont toutefois des pays du Tiers-Monde. Mayotte étant un petit bout de terre française, on y retrouve le même coût de la vie. En 2018 on estime que les courses à Mayotte coûtent 73 % plus cher qu'en Métropole, contre 66 % en moyenne dans les Outre-mers. Cependant, pour les touristes, le prix des supermarchés impacte souvent moins, et heureusement un repas au restaurant n'est pas plus cher qu'en Métropole (10-15 euros le plat) et on peut s'en sortir pour moins de 5 euros par repas en mangeant local dans les brochettis.

Budget

Il est possible de trouver des chambres à petit budget (au confort assez simple, environ 40-50 € pour deux la nuit), de manger chez les " mamas brochettis ". Installées dans chaque village, elles vous régaleront d'ailes de poulet, brochettes de boeuf pour environ 30 centimes d'euro par pièce.

Comptez une trentaine d'euros supplémentaires pour deux personnes pour un hébergement plus confortable et de 100 à 150 € voire plus pour une chambre double avec petit déjeuner parmi les quelques hôtels balnéaires.

Un menu pour le déjeuner revient entre 9 et 12 € (dans les endroits les moins chers) et de 20 à 35 € pour les plus fameux restaurants. Ces tarifs ne comprennent pas les boissons et encore moins les boissons alcoolisées (l'alcool est cher, car importé).

Il est possible d'emprunter les taxis qui desservent toute l'île, plus communément appelés les " taxis-brousse " : le tarif est fixé dès le départ et ne dépasse pas les 6 €, pour la course en taxi-ville : de 1,40 à 2,10 €. Cela est très typique, mais il faut juste s'armer de patience, car personne ne saura dire à quelle heure vous arriverez à destination. Ainsi, les taxis peuvent dépanner, mais il est préférable de louer un véhicule afin d'être libre et autonome et de se déplacer à sa guise.

 

Voici quelques prix indicatifs moyens, qui vous donneront des idées de budget. Les prix, en moyenne, sont doublés voire triplés pour certains produits par rapport à la Métropole.

Baguette de pain : 0,20 à 1 €.

Camembert : 1,95 à 5,25 €.

Café : 3,50 à 6 € le paquet.

Pommes de terre : 2,30 €/kg.

Beurre : 0,99 à 3,95 € la plaquette.

Boeuf : 18 à 35 €/kg.

Lait demi-écrémé : 1,25 €/l

Yaourt local : 2,10 € les 4 pots.

oeuf local : 0,49 à 0,80 € l'oeuf.

Eau minérale importée : 1 à 1,5 €/l.

Canette boisson 33 cl : 1,70 € en supermarché.

Bière : 3 € à la petite épicerie et 5 € la canette au bar.

Bouteille d'eau minérale : 3 à 4 € (de la supérette à l'hôtel ou bar).

Champagne : 31 à 75 € la bouteille.

Litre d'huile d'olive : 4,50 à 6,95 €.

Kilo de farine : 0,75 €.

500 gr de pâtes marque basique : 1,70 €.

500 gr de pâtes Barilla : 4 €.

Paquet de cigarettes : 6 €.

Bouteille de gaz butane 12,5 kg : 23 €.

Plat de résistance : entre 9 et 20 € (du restaurant bon marché au restaurant de renommée).

Hébergement : entre 40 et 80 € la nuit pour deux (gîte, chambre d'hôtes) et de 100 à plus de 150 € la nuit pour un hôtel balnéaire.

Abonnement mensuel téléphone mobile : 8 à 30 €/mois selon la formule et l'option choisie, 65 € pour le tout illimité.

Abonnement mensuel télévision satellite (MyCanal inclus) : 8 € pour 30 chaînes, pour les chaînes Canal+ compter 35 €/mois. Et 49 €/mois le bouquet complet.

Recharge téléphone portable : 0,23 €/min.

Main d'oeuvre mécanique auto : 53 €/h.

Carburant : essence 1,49 €/l ; diesel : 1,30 € le litre (tarif fixé par arrêté).

Location de scooters : 17/20 € la journée en moyenne.

Location de voitures : de 20 à 60 € la journée (selon le loueur, le nombre de jours loués et si les assurances sont incluses ou pas).

Taxi-ville (taxi collectif) : de 1,40 à 2,10 € selon les heures et jours fériés.

Banques

Plusieurs banques françaises, dont certaines issues de l'océan Indien, sont présentes à Mayotte. On compte au total trente-trois guichets sur l'île. Vous ne serez pas dépaysé en voyant que la Poste a traversé l'océan Indien. Ses bureaux sont présents au sein des plus gros villages de l'île, avec des distributeurs automatiques également. On trouve également la BRED, le Crédit Agricole, la BFC et la Banque de La Réunion (BR).

Carte bancaire

Mayotte étant un département et une région d'outre-mer français, vous pouvez y effectuer vos retraits et paiements par carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.) comme vous le feriez en France métropolitaine. Inutile d'emporter des sommes importantes en liquide. Tous vos paiements par carte sont gratuits et vos retraits sont soumis aux mêmes conditions tarifaires que ceux effectués en France (ils sont donc gratuits pour la plupart des cartes bancaires). De plus, les distributeurs et terminaux de paiement sont aussi sécurisés que dans l'hexagone et les paiements sont majoritairement validés par code pin.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur Internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Trouver un distributeur. A Mayotte, on compte plus d'une cinquantaine de distributeurs automatique de billets (aussi appelés " gabier ", un mot venu de La Réunion). Il est de plus en plus fréquent de trouver des distributeurs automatiques même en brousse, avec les guichets de l'enseigne la Banque postale implantés dans quasiment chaque commune de l'île. Pour connaître le plus proche, un outil de géolocalisation de distributeurs est à votre disposition sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur ou mastercard.com/fr/particuliers/trouver-distributeur-banque.html

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte bancaire au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible.

Acceptation de la carte bancaire. La carte bancaire est de plus en plus répandue à Mayotte. Les commerçants, stations-service, supermarchés ainsi que les grands hôtels sont généralement équipés en terminaux et acceptent la carte à puce. Dans le cas contraire, retirez simplement des espèces au distributeur le plus proche.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. La pratique du pourboire est aussi peu répandue à Mayotte qu'en métropole. Jamais indispensable ni obligatoire, elle peut être utilisée au café ou au restaurant selon l'addition, les habitudes, voire l'humeur... Personne ne sera choqué par l'absence de pourboire, contrairement à beaucoup de pays où il fait partie du salaire du serveur. Dans tous les cas, il sera tout aussi apprécié qu'un sourire à la personne qui vous sert.

Marchandage. Mayotte étant française, les prix y sont en général affichés comme en métropole dans les différents établissements, commerces ou épiceries ; aussi le marchandage n'a pas lieu d'être et ne fait pas partie des traditions présentes dans les pays africains. Au niveau des petits marchés que l'on trouve le long des routes, ils sont en revanche rarement annoncés ; il suffit de demander aux vendeurs combien coûte le tas de mangues, tomates ou la main de bananes... Ainsi, le tarif ne se donne pas au kilo, mais au tas ou au nombre de fruits ou légumes... Aussi, en général, le prix communiqué de manière orale est le prix à payer. Il est possible de revoir le tarif quelque peu à la baisse si l'on achète en quantité. Prévoyez de la monnaie pour ce genre d'achat.

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de Mayotte

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !