Guide d'Irlande : Survol de l'Irlande

Géographie
Paysage du Connemara
Paysage du Connemara

L'île est située à l'extrême ouest de l'Europe. Elle s'étend sur 275 km, de Howth Head, sur la côte est, à Slyne Head, sur la côte ouest, et sur 486 km, de Malin Head, sur la côte nord, à Mizen Head, sur la côte sud. Sa superficie totale est de 70 273 km2 et elle compte 1 448 km de côtes. La capitale Dublin est située sur la côte est, au bord de la mer d'Irlande, au fond d'une baie semi-circulaire où débouche un fleuve, la Liffey. L'Irlande est composée de 4 provinces : l'Ulster (comprenant l'Irlande du Nord), le Connacht, le Munster et le Leinster. Chaque province est divisée en comtés ; il en existe 32 sur l'ensemble de l'île.

Le relief en Irlande est assez représentatif de l'ère quaternaire ; son aspect prouve que les variations climatiques sont peu importantes. Au sud du pays, une bande montagneuse comprenant les monts du Connemara et du Mayo, mais les plus hauts monts d'Irlande se situent au nord (Carrantuohill, 1 041 m). Le centre est essentiellement composé de plaines où les fleuves alternent avec les lacs. Au sud de Dublin s'élèvent les monts Wicklow constitués de quartzite et de granite.

Climat

Le climat, sous influence océanique, est relativement doux tout au long de l'année et surtout très humide. Constamment sous l'emprise des vents à qui elle doit son ciel changeant et sous les effets adoucissants du Gulf Stream, l'île offre un climat plutôt agréable. Mais dites-vous bien que, même l'été, les températures dépassent rarement les 25 °C et que les averses sont fréquentes. Avec une moyenne de 5 °C en hiver et de 15 °C en été, il pleut à peu près 200 jours par an. Le temps peut varier en l'espace de quelques heures, au point que l'on peut parfois avoir l'impression de traverser les quatre saisons de l'année en une seule journée. Il faut donc toujours prévoir un vêtement de pluie. Mais le climat de l'est est tout de même plus clément que dans les autres régions du pays, et l'été y est plus chaud.

Eau

L'Irlande est bordée à l'ouest par l'océan Atlantique, au sud par la mer Celtique et à l'est par la mer d'Irlande. Au sud-est, le canal Saint-George sépare l'Irlande du Pays de Galles. De nombreux lacs recouvrent 2 % de la surface de l'île, le plus grand étant le Lough Neagh, en Irlande du Nord, qui ressemble quelque peu au Loch Ness écossais. Les rivières sont assez nombreuses. Le fleuve le plus important de l'île, le Shannon, s'étend sur 300 km. Le célèbre fleuve Liffey, à la couleur sombre ressemblant étrangement à la Guinness, traverse la capitale. Dublin est également entourée de canaux, le Grand Canal au Sud et le Canal Royal au Nord. Ces rivières traversent souvent les grandes villes du pays, puisqu'elles constituaient des voies de pénétration et des points de repère pour les Vikings au cours de leurs invasions. C'est pourquoi on retrouve la Liffey à Dublin, le Shannon à Limerick, la Lee à Cork et la Lagan à Belfast.

Géologie

L'Irlande était autrefois, avec la Grande-Bretagne, rattachée au continent, et c'est au cours de l'ère primaire que s'est formée l'île actuelle. Durant cette période, de grands mouvements affectèrent les régions nord-ouest (entre Galway et le Donegal), le nord (Ulster) et le sud-est (entre Dublin et Waterford), puis les régions méridionales et centrales. L'Irlande fut ensuite envahie par la mer. Au cours de l'ère tertiaire, l'activité volcanique fut véritablement importante et affecta toute la partie nord-est du pays. Les coulées de lave se superposèrent aux matières soulevées durant l'ère primaire, laissant place à une immense plate-forme de basalte s'étendant de la vallée du Lagan jusqu'à la mer (c'est à cette période que fut formée la célèbre et impressionnante Chaussée du Géant). Les glaciers de l'ère quaternaire ont également fortement modifié le relief de l'Irlande, et c'est à cette période que furent creusées les vallées.

La Chaussée du Géant (The Giant's Causeway)

Sur la côte d'Antrim, en Irlande du Nord, la Chaussée du Géant est une curiosité naturelle spectaculaire. Il s'agit d'un agencement d'environ 40 000 pierres de basalte jointes les unes aux autres en colonnes. Cette forme particulière résulte d'une éruption qui a eu lieu il y a 60 millions d'années. En se précipitant dans la mer, la lave s'est refroidie rapidement et irrégulièrement, produisant des fissures géométriques. Ces pierres sont toutes de tailles différentes mais possèdent la particularité d'être toutes hexagonales donnant un aspect pavé.

Les habitants ont associé une légende à ce phénomène géologique. La Chaussée du Géant serait l'oeuvre de Finn McCool, un géant, chef de clan irlandais, qui aurait habité sur un flanc de montagne. Il construisit la chaussée pour aller défier son homologue écossais de l'autre côté de la mer. Mais, lorsque Finn vit la stature imposante de son rival, il prit peur et chercha une ruse pour éloigner le géant écossais Benandonner. Alors il demanda à son épouse, Oonagh, de le déguiser en nouveau-né. Celle-ci présenta le chérubin à Benandonner lors de son arrivée sur l'île. Voyant la taille de l'enfant et imaginant celle du père, le géant écossais prit peur et fit demi-tour vers l'Ecosse en prenant soin de détruire une partie de la chaussée qui reliait les deux contrées.

Environnement – écologie

L'écologie est très importante et les consciences individuelles s'éveillent vite sur de vrais sujets de société. En 2009, l'Irlande " la verte " était la plus grosse productrice de déchets en Europe (786 kg/hab./an contre 430 en Finlande). Concernée par ce fléau et à la pointe de la gestion écologique de la pollution, l'Irlande travaille d'arrache-pied pour conserver ses eaux, son air et son environnement. Aujourd'hui par exemple, tout citoyen irlandais qui acquiert une nouvelle voiture est taxé en fonction des émissions polluantes de son véhicule. De plus, le gouvernement a opté pour une stratégie de croissance innovante fondée sur les énergies renouvelables. Le pays affiche un taux record de pénétration des énergies propres, avec des niveaux d'émissions en recul de 15 %. L'évolution des mentalités s'illustre notamment par les Dublin Bikes (équivalent des vélibs parisiens), instaurés en 2009, qui ont connu le plus gros succès d'Europe. Résultat : plus de 68 % de cyclistes !

Parcs nationaux

Les parcs nationaux, réserves naturelles et jardins patrimoniaux d'Irlande constituent un ensemble d'une grande qualité.

Le parc Glenveagh dans le Donegal, au nord-ouest de l'Irlande, est le plus vaste du pays (16 958 hectares). Sa nature exubérante, ses lacs, montagnes et vallées restent des paysages intacts, que l'homme a très peu façonné. Le parc possède également un château de style écossais et de magnifiques jardins contrastant avec le terrain sauvage des alentours.

Le parc de Ballycroy, dans le comté de Mayo, longe la côte Atlantique. Sa tourbière est l'une des plus vastes d'Europe. De nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs y sont recensées.

Le parc du Connemara, dans le comté de Galway, est connu pour ses vastes étendues de tourbières. Il abrite une grande variété de fleurs sauvages et d'oiseaux. Propices à la randonnée, les montagnes du parc, Benbaun, Bencullagh, Benbrack et Muckanaght font partie des Twelve Bens et des Beanna Beola. Plaines herbeuses, montagnes et rivières offrent des spectacles fabuleux.

Le parc du Burren, dans le Shannon, est réputé pour ses paysages de calcaire, presque lunaires. On y trouve de nombreux sites du néolithique.

Le parc de Killarney, dans le comté de Kerry, au sud-ouest, est réputé pour ses lacs, sa variété de forêts de chênes, de bois d'ifs et son paysage de montagnes. Le dernier troupeau de cerfs rouges natifs d'Irlande y vit en liberté sur les pentes de la montagne Mangerton.

Le parc des Wicklow Mountains, dans les Midlands, possède de grandes étendues de tourbières qui offrent une protection naturelle pour la faune et la flore, notamment des espèces rares d'orchidées.

Faune et flore
Carte administrative
Carte administrative
Faune

Les paysages verdoyants irlandais accueillent principalement des renards et des blaireaux, même si vous avez relativement peu de chance d'en apercevoir. En revanche, vous verrez peut-être des lièvres, des hérissons, des écureuils ou même des cerfs... Sur les côtes, vous apercevrez peut-être également des phoques et des dauphins, tandis que les lacs et les rivières abritent saumons et truites sauvages faisant de l'Irlande une destination prisée des pêcheurs.

De nombreux oiseaux migrateurs trouvent refuge en Irlande, l'humidité de l'île favorisant la faune ornithologique. Les côtes sont peuplées par les mouettes, les fous de Bassan, les cormorans et autres oiseaux marins, les falaises leur servant de refuge. On voit parfois aussi des craves à bec rouge - espèce rare de corbeau doté de bec et de pattes rouge vif - dans les dunes qui bordent la côte ouest. Dans les monts du Connemara, des petits oiseaux comme le traquet se réfugient dans les rocailles et, dans les monts Wicklow, à proximité de Dublin, on aperçoit de nombreux corbeaux. Enfin, des populations de cygnes, de hérons, de faucons pèlerins et d'aigles royaux (récemment réimplantés) sont visibles dans les terres.

L'Irlande possède plus de 55 observatoires d'oiseaux. Se renseigner auprès de l'Irish Wildbird Conservancy.

Les poneys du Connemara

Ceux qu'on aperçoit dans les landes du Connemara ou sur les collines du Donegal sont domestiqués. Les premiers de ces poneys ont probablement été amenés par les Celtes, au IVe siècle avant notre ère. Ils étaient à l'origine isabelle, à savoir à la robe crème et à la crinière noire. Depuis, ils ont été croisés avec des pur-sang arabes et des pur-sang anglais et ils arborent une robe grise, baie, alezane, isabelle ou palomino... Particulièrement adaptés aux collines escarpées de l'ouest irlandais, ces poneys sont très polyvalents.

Les amateurs ne manqueront pas le Connemara Pony Show qui se déroule chaque année à la mi-août dans la petite ville de Clifden, non loin de Galway. La France a, avec l'Irlande, le cheptel le plus étendu.

Flore

On trouve peu de forêts en Irlande, mais les pâturages sont nombreux, et surtout très verts en raison des conditions climatiques. L'omniprésence des prairies n'empêche pas de voir pousser des landes d'ajoncs et de bruyères sur les montagnes.

A l'ouest du pays, les terres sont principalement des champs de tourbe où l'on trouve de nombreuses plantes, dont des espèces menacées. Les tourbières sont des zones humides aux eaux généralement acides et stagnantes. Ces caractéristiques créent un milieu appauvri en oxygène et donc pauvre en bactéries où la matière végétale se décompose lentement. Elle s'accumule progressivement formant un dépôt appelé tourbe.

Les tourbières en Irlande couvrent à peu près 2 000 km², soit plus que dans n'importe quel autre pays européen. Composée majoritairement d'eau mais aussi de déchets végétaux, une tourbière varie de 45 cm à 13 m de profondeur. Les principaux végétaux formant la tourbe sont des mousses, les sphaignes, qui occupent progressivement la surface de l'eau. Riches en insectes, les tourbières ont une valeur écologique qu'il est important de préserver.

La baie de Bantry, dans le comté de Kerry, avec un climat assez doux, compte certaines espèces méditerranéennes, voire tropicales, comme les rhododendrons et le lichen. Le parc national de Killarney, de toute beauté, présente de nombreuses variétés de fleurs et de plantes.

On trouve également beaucoup de jardins botaniques composés de plantes remontant à 30 millions d'années, période à laquelle poussait une flore tropicale. Pendant la domination anglaise, des espèces rares furent rapportées de pays lointains, comme l'eucalyptus, le fuchsia ou le palmier des Andes. Le climat pluvieux et réchauffé par le Gulf Stream a favorisé leur développement.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées d'Irlande

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .