Guide de Slovaquie : Survol de la Slovaquie

Géographie

Petit pays (49 036 km²), la Slovaquie compte une longueur maximale d'ouest en est (de Záhorská Ves à Nová Sedlica) de 428 km pour une largeur du nord au sud variant entre 78 et 195 km (de Štúrovo au sud à Skalité au nord). Le pays partage 265 km de frontière avec la République tchèque et 127 km avec l'Autriche à l'ouest, 679 km avec la Hongrie au sud, 98 km avec l'Ukraine à l'est et 597,5 km avec la Pologne au nord. Au coeur du continent (des mesures géographiques attestent en effet que Kremnica, dans le centre du pays, est le centre géographique de l'Europe), la Slovaquie est aussi l'Etat d'Europe le plus loin de la mer. Située dans l'arc intérieur des Carpates, la Slovaquie est séparée de la Pologne par les Hautes Tatras et de la République tchèque par les Petites Carpates. Le Danube sert de frontière naturelle avec l'Autriche et en partie avec la Hongrie. La rivière Uh sert de limite avec la Ruthénie subcarpathique ukrainienne à l'est.

La Slovaquie, constituée aux trois quarts de montagnes, possède des paysages très variés. Son territoire se caractérise par des différences d'altitude et peut être divisé en deux zones de part et d'autre d'une ligne Bratislava-Košice : au nord la zone la plus montagneuse et au sud des plateaux et des plaines.

La partie nord abrite les principaux massifs, dont le plus élevé est celui des Hautes Tatras (Vysoké Tatry). Ce massif accidenté s'étire d'ouest en est sur 341 km² à cheval entre la Slovaquie et la Pologne (260 km² sont sur le territoire slovaque). Sur cette petite surface s'élèvent 25 pics dépassant les 2 500 m, le point culminant étant le pic de Gerlach (2 655 m). La rivière Váh sépare les Hautes des Basses Tatras (Nizké Tatry). Ce massif situé au centre du pays est large de 80 km. Il appartient au parc naturel du même nom et le Ďumbier est son sommet le plus élevé (2 043 m). Les Basses Tatras sont longées au sud par les monts Métallifères, aux richesses minières largement exploitées dans le passé, et à l'ouest par les Veľká Fatra (Grandes Fatras) et son point culminent Križna (1 574 m). Dans la zone centre-ouest, entre les Veľká Fatra et la chaîne des Petites Carpates, longues de 100 km, aux pentes plantées de vignes, s'interposent les Malá Fatra (Petites Fatras), dont les sommets découpés de canyons atteignent 1 700 mètres d'altitude. Au nord de cet ensemble montagneux s'étirent les Beskides, qui séparent la Slovaquie de la Moravie et de la Pologne.

Au sud-ouest du pays le plateau Danubien se compose de plaines fertiles qui concentrent les principales exploitations agricoles. Les trois grandes plaines se trouvent : au sud-ouest, avec la plaine de Podunajská qui s'étire entre Bratislava et Komárno, au sud celle de Juhoslovenská et à l'est celle de Východoslovenská. Enfin, au centre-sud, presque jusqu'à Košice, s'étend le Karst slovaque, région merveilleuse de plateaux karstiques creusés de grottes, de cavernes, de crevasses et de gouffres.

Le pays est drainé par divers rivières et fleuves. Le cours des rivières Poprad et Dunajec s'écoule vers le nord et la mer Baltique. Tous les autres cours d'eau s'écoulent vers le sud. Le Danube, le plus grand fleuve d'Europe, prend sa source dans la Forêt-Noire allemande et se jette dans la mer Noire en Roumanie. Il est alimenté par la fonte des neiges et des glaciers des Alpes et son flux est au plus haut en mai et en juin. Il représente une voie fluviale importante qui relie la Slovaquie aux ports de l'Europe de l'Ouest grâce au canal Rhin-Main-Danube. Plus longue rivière du pays, la Váh se jette dans le Danube à Komárno. Le Hron qui prend sa source dans les Basses Tatras est quant à lui réputé pour être une des plus belles rivières de Slovaquie. Les cours d'eau du pays sont principalement alimentés par les montagnes slovaques et atteignent leurs plus hauts débits en mars et en avril, à la fonte des neiges.

Climat

De climat de type continental humide, la Slovaquie se caractérise par de fortes variations de température accentuées par les importantes différences d'altitude entre les plaines et les montagnes. Les saisons sont bien marquées, l'amplitude thermique, entre les hivers froids et rigoureux (-25 °C) et les étés tempérés et humides (35 °C), avoisine les 60 °C. Les différences de températures entre le jour et la nuit peuvent être importantes, notamment lors des saisons intermédiaires que sont le printemps et l'automne.

Températures moyennes

Janvier : -1 °C.

Février : 0 °C.

Mars : 5 °C.

Avril : 11 °C.

Mai : 15 °C.

Juin : 18 °C.

Juillet : 20 °C.

Août : 20 °C.

Septembre : 16 °C.

Octobre : 11 °C.

Novembre : 5 °C.

Décembre : 1 °C.

Pluviométrie

Janvier : 36 mm.

Février : 41 mm.

Mars : 38 mm.

Avril : 36 mm.

Mai : 57 mm.

Juin : 71 mm.

Juillet : 62 mm.

Août : 62 mm.

Septembre : 37 mm.

Octobre : 40 mm.

Novembre : 53 mm.

Décembre : 50 mm.

Climat de Bratislava

A l'image de la Slovaquie, la ville de Bratislava est soumise à un climat continental avec quatre saisons distinctes. Elle est située dans une zone venteuse avec des variations marquées entre un été chaud et un hiver froid et humide. On assiste depuis plusieurs années à un changement climatique avec des périodes de transitions plus courtes entre l'hiver et l'été et entre l'été et l'hiver ainsi que des épisodes neigeux moins fréquents que dans le passé. Les zones de Devín et Devínska Nová Ves sont vulnérables aux inondations du Danube et de la Morava. C'est pourquoi de nouvelles digues ont été construites sur les deux rives.

Environnement - Écologie

Si la beauté de la nature est l'un des grands atouts touristiques de la Slovaquie, la question de l'écologie est plus épineuse. Un parti écologique a eu une brève existence dans les années 1990, avant de disparaître faute de leaders et d'électeurs... Les projets en faveur de l'environnement sont surtout portés par des associations et des ONG.

Pourtant, la nature est omniprésente dans la vie des Slovaques. Hiver comme été, les montagnes sont fréquentées et considérées par beaucoup comme le coeur de la nation. Avec plus de 40 % de son territoire recouverts de forêts dont 20 % protégés à divers degrés, la Slovaquie a conscience de son riche patrimoine naturel et le met extrêmement bien en valeur, comme en témoignent les sentiers balisés et la création récente de circuits pour touristes cyclistes. Plus récemment, en août 2017, le procureur général a suggéré la création d'un corps de police spécial, dédié à la nature. Cette " police de la nature " aurait pour mission d'enquêter sur les crimes environnementaux. En 2016, 185 personnes ont été condamnées pour crimes contre l'environnement. Braconnage ou violation de la protection d'une plante ou d'un animal constituent la majorité des affaires. Cette " police de la nature " devrait entrer en fonction au début de l'année 2018.

La Slovaquie paye le prix des excès de son passé tourmenté. L'industrialisation massive du pays sous le régime communiste a encore de fâcheuses conséquences pour l'environnement. L'approvisionnement en énergie pose également problème : la fermeture de la centrale nucléaire désuète de Trnava a été une des conditions de l'entrée de la Slovaquie dans l'UE. Suite à la crise du gaz russe en 2009, des projets de nouveaux réacteurs sont en cours. Un projet de barrage hydroélectrique sur le Danube entre la Slovaquie et la Hongrie a été lancé en 1977, unilatéralement abandonné par la Hongrie pour des raisons financières, entre autres, entraînant une crise politique entre les deux pays. La Slovaquie est sur la voie du progrès concernant la protection de son environnement, entre 1990 et 2012, elle a réduit de 41.67 % ses émissions de gaz à effet de serre. Elle respecte ainsi les objectifs fixés par le Protocole de Kyoto. Cependant, la Slovaquie devra faire un véritable effort pour endiguer la pollution de ses sols, contrôler ses nombreuses plantations de maïs transgéniques et enfin améliorer son système de gestion des déchets en favorisant le recyclage.

Parcs nationaux

Le premier Parc national de Slovaquie est né dès 1949 pour protéger l'espace naturel des Hautes Tatras. La Slovaquie, comme la Pologne, s'est montrée particulièrement précoce dans son souci de protéger la nature, cela s'expliquant notamment par la proximité des Slovaques avec leurs montagnes. La majorité des Slovaques possédaient durant le régime communiste une chata, un chalet de montagne, pour les escapades du week-end.

La Slovaquie compte 9 Parcs nationaux : Malá Fatra, Muránska planina, Nízke Tatry, Pieninsky, Poloniny, Slovensky Kras, Slovensky raj, Vysoké Tatry, et Velká Fatra. Sans oublier les 13 paysages protégés et les 1 000 espaces protégés. L'ensemble couvre environ 23 % du territoire national. La Státna Ochrana Prírody est une organisation gouvernementale à but non lucratif, responsable des Parcs nationaux et des paysages protégés en Slovaquie. C'est elle qui met en place les politiques de protection de ces zones afin de sauvegarder les écosystèmes et la biodiversité. La majorité des parcs nationaux slovaques sont des zones montagneuses et le plus récent, le parc des Grandes Fatra (Veľká Fatra), a été créé en 2002. Le parc des Basses Tatras (Nízke Tatry) est le parc le plus vaste du pays, il a été institué en 1978. Pieniny est le parc le plus petit, mais il est également riche en beaux paysages naturels. Certaines zones à l'intérieur de ces parcs ont été déclarées Réserves de la biosphère par l'Unesco : Poloniny, le Karst slovaque (Slovensky Kras) et Tatry. A cela s'ajoutent les zones de protection spéciale qui couvrent 1 236 545 hectares, c'est-à-dire 25,2 % du territoire de la République slovaque. Une liste de 38 zones de protection spéciale, proposée au gouvernement de la République slovaque en juin 2003, a été approuvée le 9 juillet 2003.

Localisation des Parcs nationaux

Le Parc naturel national des Malá Fatra est situé au nord de Žilina. Il couvre 230 km2 de montagnes, au sud de Terchova depuis 1988.

Le Parc des Veľká Fatra a été créé en 2002 et couvre presque la totalité du massif avec ses 400 km2. Le massif peut être découvert soit par la vallée de Turiec soit par celle de Liptov.

Créé en 1992, le Parc de Muranská Planina protège 200 km2 des monts métallifères, à l'est de Brezno.

Le Parc des Nízke Tatry couvre, depuis 1998, pratiquement l'ensemble du massif des Basses Tatras avec ses 1 102 km2 protégés. C'est le plus grand Parc national slovaque.

Le Parc de Pieniny, situé au nord de Poprad, a été créé dès 1967 pour protéger 38 km2 de montagnes et de gorges. Ce parc est, depuis sa création, le fruit d'une collaboration transfrontalière avec la Pologne.

Le Parc de Poloniny, créé en 1997, permet de protéger sur une surface de 298 km2 une forêt primaire de hêtres des plus sauvages d'Europe. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Slovenský kras, le Parc du Karst slovaque est également une zone de 345 km2, protégée depuis 2002, dans laquelle 12 des 700 grottes sont inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco.

Slovenský raj, (le Paradis slovaque) a été déclaré Parc national en 1988 et couvre 197 km2. Il se situe à l'est des Basses Tatras.

Le plus vieux Parc national, Tatranský národný park, (le Parc des Hautes Tatras - 738 km2) protège les Tatras occidentales (Západné Tatry) et orientales (Východné Tatry) depuis 1949. Les villes de Poprad et de Liptovský Mikuláš sont les villes les plus proches de ce parc.

Faune et flore
Faune

La Slovaquie compte une végétation et une vie animale particulièrement riches et préservées, notamment grâce à la création de nombreux Parcs naturels et zones protégées qui préservent les espèces des ravages du développement humain.

On estime qu'environ 800 ours et 1 000 loups évoluent dans les forêts de conifères des hautes montagnes slovaques. Pourtant, au milieu du XXe siècle, 20 ours seulement vivaient encore en Slovaquie. Des mesures de protection rigoureuse (interdiction de la chasse, réglementation des exploitations forestières et de la pénétration des zones fréquentées par les ours) ont permis de faire remonter leur population de manière spectaculaire. Les forêts de conifères d'altitude sont également peuplées par une importante population de lynx, rareté en Europe, de chats sauvages, de chamois, de marmottes, de pics-verts, d'écureuils, de bouvreuils, de becs-croisés, de grands coqs de bruyère, de cervidés, de lièvres, de cigognes noires et de perdrix noires.

Dans les forêts à plus basse altitude se nichent des aigles impériaux, où vivent également de nombreux sangliers sauvages, des chats sauvages, des loirs, des serpents des bois, des milans ou des rossignols. Dans les plaines du Danube cohabitent des cormorans, des avocettes, des petits butors, des loriots d'Europe, des hérons, des aigles à queue blanche, des milans noirs, ou encore des pics-verts.

Ruisseaux et rivières abritent des truites, des carpes, des esturgeons et des lottes de rivière. Une étrange espèce de crevettes, survivante de l'époque glacière, est encore présente dans le lac Furkotské des monts Vysoké Tatry (Hautes Tatras). Parmi les amphibiens vivant dans les eaux douces et les zones humides, la Slovaquie compte des grenouilles des bois et des champs, des tritons des Carpates et des tritons à crêtes, la tortue des marais, la seule tortue vivant en Slovaquie. Et sur les berges de ses rivières, la Slovaquie voit occasionnellement passer des loutres et des castors.

Dans les plaines vivent des perdrix, des cailles, des râles des genêts, des hamsters, des lièvres et, moins commun, des outardes et des courlis.

Rencontrer des animaux sauvages

Il serait tentant de vouloir faire un " safari slovaque " puisque c'est le seul pays d'Europe où l'on peut voir à l'état sauvage ces 5 espèces : des ours bruns, des lynx, des bisons, des aigles et des loups. Cependant ces animaux sont très craintifs, alors pour vous aider dans votre quête d'animaux sauvages, voici quelques contacts utiles :

Flore

Côté flore, la Slovaquie est recouverte à 36 % par des forêts particulièrement bien préservées, dont quelques forêts primaires, de véritables poumons du pays, aux arbres plusieurs fois centenaires. La forêt des Carpates compte de nombreux spécimens de fringants vieillards : des hêtres qui peuvent vivre jusqu'à 230 ans, et des sapins et des épicéas qui impressionnent du haut de leurs 400 ans. C'est ce qui a poussé l'Unesco en 2007 à ajouter la forêt primaire de hêtres du Parc national des Poloniny sur la liste du patrimoine mondial. A haute altitude, à l'abri des pins nains, vivent des fleurs capables de résister à des conditions extrêmes et à une forte exposition aux ultraviolets : les rares et splendides edelweiss, des boutons d'or alpins, des asters, des lychnides, ou des primevères.

Végétation des forêts slovaques selon leur altitude

De 100 à 400 m : forêts de chênes.

De 100 à 700 m : forêts de chênes et de hêtres.

De 450 à 800 m : forêts de hêtres.

De 650 à 1 050 m : forêts de hêtres et de sapins.

De 850 à 1 300 m : forêts de hêtres, de sapins et d'épicéas.

De 1 100 à 1 550 m : forêts d'épicéas.

De 1 450 à 1 900 m : forêts de pins nains.

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées de Slovaquie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .