Guide d'Algérie : Comment partir ?

Paysan à dos d'âne
Paysan à dos d'âne
Partir en voyage organisé
Voyagistes
Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Prix moyen d'un vol Paris-Alger en haute saison : 350 €, en basse saison : 200 €. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée, mais surtout du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En bus
En bateau

Des liaisons régulières en bateau assurées par Algérie Ferries relient la France et l'Espagne à l'Algérie, au départ de Marseille, Barcelone et Alicante, à destination de Skikda, Alger, Oran, Annaba ou Bejaia. Egalement des liaisons Skikda/Gênes. Il faut compter environ 300 € l'aller-retour avec installation en fauteuil pour une traversée France-Algérie et 150 € pour une traversée Espagne-Algérie. Compter 15 à 90 € supplémentaires pour une place en cabine en fonction du confort (cabine partagée, cabine privative, etc.). Mais attention en période estivale, les prix peuvent flamber et monter jusqu'à 800 € ! Il est important de réserver plusieurs mois à l'avance si vous ne voulez pas vous faire déplumer.
Comptez 20 heures de traversée en venant des côtes françaises, 17 heures depuis Barcelone et 12 heures depuis Alicante.

Location de voitures
Séjourner
Se loger
Hôtels

On se rend généralement en Algérie par l'intermédiaire d'un tour-opérateur ou d'une entreprise, sur invitation de la famille ou d'amis qui, en principe, se chargent de tout. Cependant, si vous avez besoin de réserver une chambre, sachez que les hôtels algériens sont classés par catégories de confort suivant le système des étoiles mais en rien comparable à celui utilisé en Europe : certes, les hôtels sans étoile appartiennent à la plus basse catégorie tandis que les 5-étoiles sont censés être situés en haut de l'échelle mais il s'agit alors plus d'une classification des prix que de confort réel. Ainsi, un hôtel non classé peut ne disposer que de peu de confort (salle de bains commune par exemple) mais le séjour peut s'y avérer plus agréable.

Dans presque toutes les villes, des hôtels dits " d'Etat ", gérés par l'EGT (Gestour) qui applique une taxe aux tarifs, ont généralement au moins trois étoiles mais la plupart de ces établissements construits dans les années 1960-70, qui ont connu leurs heures de gloire, ont mal vieilli et sont souvent vétustes (plomberie détériorée, literie fatiguée ou sale, moquette démodée, piscine vidée...). Cependant, un programme de réhabilitation est entamé. Certains établissements étatiques sont en cours de restauration et d'autres ont été rachetés par des chaînes hôtelières privées.

De nouveaux établissements privés de qualité ont cependant vu le jour ces dernières années mais ils restent minoritaires et le parc hôtelier à Alger est vite saturé. Dès qu'il y a un événement important, un salon professionnel ou une conférence internationale, il est impossible de trouver une chambre dans Alger à moins d'avoir réservé au moins 15 jours à l'avance.

Enfin, il faut savoir que beaucoup d'hôtels ont du mal à accepter l'idée qu'un couple non marié partage la même chambre... Un livret de famille vous sera systématiquement demandé.

Chambres d'hôtes

A l'heure actuelle, il n'y a pas de chambres d'hôtes en Algérie.

Auberges de jeunesse

Le pays dispose d'un bon réseau d'auberges de jeunesse d'une qualité inégale. Elles sont tantôt très bien tenues, tantôt pas du tout, mais dans la plupart des cas, elles dépannent correctement et parfois mieux que certains petits hôtels. Installées dans des bâtiments récents, elles sont composées de dortoirs et de chambres privées et proposent un confort plutôt sommaire. Si les chambres sont bien entretenues, c'est souvent dans les douches et sanitaires communs que la propreté laisse à désirer... Les auberges de jeunesse sont en général fréquentées par les clubs de sport en déplacement.

Se déplacer
Avion

L'Algérie compte 135 aéroports et aérodromes dont des pistes d'atterrissage réservées aux compagnies pétrolières mais il existe aussi des vols intérieurs pour le grand public entre les principaux aéroports du pays. Les villes desservies sont : Alger (international), Annaba (international), Batna, Béchar, Bejaïa (international), Biskra, Constantine (international), Djanet, El Goléa, El Oued, Ghardaïa (international), Hassi Messaoud, Illizi, In Salah, Laghouat, Oran (international), Ouargla, Tamanrasset (international), Tébessa, Timimoun/Adrar, Tindouf, Tlemcen et Touggourt.

En 2013, une nouvelle compagnie a fait son apparition sur les lignes intérieures. Il s'agit de Tassili Airlines qui vient donc concurrencer directement Air Algérie, jusque-là seule sur le marché intérieur, qui a particulièrement mauvaise réputation en raison de ses retards fréquents (souvent plusieurs heures). Tassili Airlines travaillait avec les sociétés pétrolières à l'origine et s'est donc ouverte depuis peu au grand public. Ses avions sont très ponctuels, ce qui est un plus appréciable en Algérie ! La compagnie Tassili Airlines effectue aussi des vols entre la France (Paris et la province) et l'Algérie.

Bateau

Au niveau des liaisons nationales par bateau, il y a désormais tous les étés un ferry qui relie Alger et Bejaia. Un bon plan pour faire un tour en mer et avoir une vue imprenable sur les côtes !

Bus

Toutes les grandes villes du pays sont reliées par un réseau de bus bien développé. Les bus appartenant à des sociétés privées sont plus ou moins confortables mais les liaisons sont en général correctement assurées. Il faut compter en moyenne 100 DA par heure de trajet. Le site de la société de gestion de la gare routière d'Alger (www.sogral.dz) présente de manière très pratique les horaires des départs et des arrivées. Si le réseau interurbain est bien développé, il n'en est pas de même pour le réseau urbain, où dans certaines villes, comme Alger, la situation est plus compliquée : pas de plan, pas d'horaires, bus bondés... Il faut compter 20 DA pour le ticket de bus.

Train

Le réseau ferroviaire algérien compte près de 4 000 km de voies.

Les trains sont souvent très ponctuels et vraiment confortables et sûrs. Nous avons une préférence pour la 1re classe, légèrement plus chère, car les sièges sont plus confortables et la clientèle moins intrusive qu'en seconde. Et puis surtout, en première, une hôtesse passe régulièrement avec son chariot pour vous vendre thé, café, sandwiches, gâteaux... Pas cher et bien pratique.

Les lignes les plus empruntées sont les lignes Alger-Bejaia, Oran-Alger et Alger-Annaba via Constantine (train de nuit). Les liaisons sont quotidiennes entre Alger et Oran, Bejaïa, Skikda, Annaba et Constantine mais les trajets sont très longs, au moins 6 heures entre Oran et Alger... Un peu plus au sud, liaison une fois par jour d'Annaba à Tébessa via Souk-Ahras, et d'Oran à Béchar, et deux fois par jour de Constantine à Touggourt via Biskra. Les grandes villes du nord de l'Atlas saharien sont desservies par le train.

Voiture

Le réseau routier est en assez bon état, sauf dans les régions où le climat est rude. Vous apprécierez particulièrement que les autoroutes soient gratuites. La récente autoroute Est-Ouest, qui permet d'aller d'Alger à Oran en seulement 4 heures, est particulièrement confortable. Les routes sont parcourues par des deux-roues, des voitures de particuliers, des taxis collectifs (jaunes) et des poids lourds tous plus fous les uns que les autres ! Queues-de-poisson, grande vitesse ou arrêts intempestifs sont fréquents. Restez calme si vous conduisez, encore plus si vous n'êtes pas au volant par égard pour la concentration du chauffeur.

N'hésitez pas à faire des pauses dans les cafétérias d'autoroute qui se trouvent au niveau des stations essence et sont toutes très agréables, avec boutique, toilettes etc exactement comme celles qu'on trouve en France.

Un permis de conduire français permet de conduire en Algérie pendant trois mois.

L'usage du téléphone portable au volant est impitoyablement sanctionné par une amende.

Taxi

Il existe plusieurs types de taxis. Les taxis interwilayas, jaunes, relient les grandes villes du pays. Il stationnent en général près de la gare routière de chaque ville et attendent qu'ils soient remplis pour partir. Tandis que les taxis de villes sont en général collectifs, avec des trajets bien définis, qu'on prend aux stations de taxis et des taxis à la course ou au compteur, qu'on arrête au passage.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Ecotourisme
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb
  • Assurance voyage

Adresses Futées d'Algérie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour de 2 nuits pour 2 personnes à Nancy !

Profitez d'un week-end de prestige à Nancy !