Il y a tant à vivre au Viêt Nam. Quinze jours, le temps d'une traversée nord-sud, permettront de voir les sites les plus renommés du pays : partez pour un circuit au Vietnam !

Hanoï, la plus belle des capitales asiatiques, a conservé un patrimoine architectural exceptionnel. Rien de plus agréable que ces promenades sous d'immenses arcades végétales, en marquant la halte dans les innombrables pagodes. Les nombreuses et élégantes bâtisses coloniales sont un autre prétexte à la déambulation et à la promenade. Hanoï est aussi une ville aquatique, parsemée de lacs qui confèrent à chaque quartier une identité particulière.

A partir de Hanoï, il est facile de se rendre par la route (160 km) sur le site de la baie d'Ha Long. Et là, lorsque la jonque commence à s'engager dans le dédale des roches sculptées par le vent et la mer, plus rien n'existe alors que la magie d'un site légendaire.

Toujours à partir de Hanoï, il est possible de poursuivre l'exploration du nord du pays et, en particulier, de ses confins montagneux. C'est l'occasion de découvrir le mode de vie des minorités ethniques. A 370 km d'Hanoï, la station climatique de Sapa, perchée à 1 650 m, est un camp de base idéal pour organiser un trek de plusieurs jours dans les montagnes environnantes. Sur ces reliefs escarpés, le randonneur pourra, au prix de rudes ascensions, aller à la rencontre des Hmôngs et des Zaos, dont les rizières en terrasses façonnent le paysage. Des treks dans ces régions reculées, comme celle de Ha Giang, sont des moments mémorables.

De Hanoï, on peut aussi gagner Huê, l'ancienne capitale de la dynastie des Nguyên, dans le centre du pays. Il est conseillé de se lever tôt le matin pour la visite de la cité impériale, afin d'éviter les ardeurs du soleil. C'est également un haut lieu de la gastronomie vietnamienne avec des spécialités particulièrement appréciées et raffinées.

Alors que l'envoûtement dispensé par les mânes de l'auguste dynastie s'est à peine dissipé, le voyageur a déjà repris sa route vers le sud et la ville de Da Nang. En train ou par la route, il passe le col des Nuages, qui se fraye une sente étroite entre le ciel et la mer. A Da Nang, pas question de manquer la visite du musée consacré à l'art cham. A 30 km au sud se niche un petit paradis où l'on demeure facilement trois jours : Hoi An. L'antique cité, très attachante, est située à un jet de pierre du bord de mer et à proximité du site archéologique de My Son. Entre Hoi An et Hô-Chi-Minh-Ville, d'autres très belles plages attendent les amateurs de farniente, comme la station balnéaire de Nha Trang le long d'une immense plage plantée de cocotiers. Enfin, après une visite des marchés flottants du détroit du Mékong, on peut pousser jusqu'à Saïgon.Rebaptisée Hô-Chi-Minh-Ville après être tombée aux mains des troupes nord-vietnamiennes, Saïgon a gardé sa spécificité méridionale. C'est une métropole trépidante où la vie ne semble jamais s'arrêter, même pendant la nuit.