Naturaliste dans les années 1950, puis tenant de l’art abstrait dans les années 1960, herman de vries se consacre depuis les années 1970 à l’esthétique du monde végétal. Il met au service de l’art sa connaissance des plantes, leurs diversités, leurs vertus médicinales, nutritives ou créatives. Au hasard de ses voyages, errances et promenades dans les paysages, il prélève des éléments de nature à partir desquels il réalise collages, dessins, photographies et sculptures. Il souhaite ainsi nous réapprendre à voir la nature, à contempler ses cycles, à être attentif à la beauté de processus que nous avons tendance à négliger et à considérer comme un dû. Il nous rappelle que l’homme n’est pas séparé de la nature, mais qu’il en fait partie et en dépend. Le monde végétal est non seulement la condition de notre survie mais aussi la source de notre imaginaire et de nos racines profondes.
Son œuvre ne recherche pas la beauté formelle mais valorise au contraire la biodiversité commune d’un sous-bois ou d’un chemin, sans effet spectaculaire. Il sait nous montrer combien ces endroits sont riches de vie et combien ils se révèlent un terreau fertile à la diversité dès lors que nous les laissons en paix. L’artiste veut faire valoir la valeur esthétique de la nature : « je ne fais que des citations de la nature ».
Les dispositifs qu’utilise herman de vries ont pour but de rendre perceptible le hasard qui agence et compose notre environnement. L’humilité et la neutralité de son processus 
artistique révèlent l’universalité du paysage, et abolissent toute hiérarchie entre les êtres vivants. C’est la raison pour laquelle l’artiste refuse d’utiliser les lettres capitales pour distinguer les hommes des autres espèces ; de la sorte, son nom et les textes qui se réfèrent à son œuvre sont toujours écrits en minuscules.
herman de vries défie le développement de notre civilisation qui menace sans cesse le paysage naturel et tente de renouer avec une nature originelle et intacte. En rupture avec la tradition européenne qui oppose nature et civilisation, il privilégie une nouvelle culture de la nature, holistique et universelle, capable de répondre aux enjeux environnementaux du troisième millénaire.

né en 1931 à Alkmaar, Pays-Bas, herman de vries vit et travaille à Eschenau en Allemagne. son travail figure dans les plus grandes collections du monde (CentrePpompidou, Paris;
FRAC Alsace ; Neue nationalgalerie, Berlin, Allemagne ; Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays-Bas ; Moma, NewYyork, États-Unis). il est représenté en France par la galerie Aline Vidal.

La COVID 19 nous a empêché de présenter l’exposition herman de vries prévu pour l’été 2020, mais l’artiste qui fêtera ses 90 ans en 2021 souhaite reprendre le projet d’exposer pour cet été.
herman de vries se propose d’explorer les richesses naturelles de la Narbonnaise et ses environs. Les terres, la pierre, le bois, les végétaux des garrigues et des salines ainsi que le sel de La Palme seront ses outils de prédilection.

Exposition du 24 juillet au 26 septembre 2021
Ouvert du jeudi au dimanche : de 15 h à 18h
L.A.C. LIEU D’ART CONTEMPORAIN -HAMEAU DU LAC - 11130 SIGEAN- 0468488362
Site : http://www.lac-narbonne.art
E-mail : [email protected]
Téléphone : 04.68.48.83.62