Les incontournables de Séville

Une vieille chanson espagnole nous dit « Qui n’a pas vu Séville, n’a pas vu de merveille »… Cela est bien vrai ! Joyeuse et dansante, Séville est le lieu de tous les métissages culturels : tantôt juive, catholique et musulmane, cela serait faux d’employer le mot contraste pour qualifier la capitale d’Andalousie. Tout est en osmose et s’harmonise parfaitement, comme en témoigne l’architecture de sa sublime cathédrale. Jardins et vieilles pierres se côtoient sous une chaleur semi-tropicale avec respect et beauté. C’est peut-être ce climat rigoureux qui a formé le cœur chaleureux des habitants de la ville et sa magie. Car Séville est réellement unique, composée d’incroyables monuments, elle possède un je-ne-sais-quoi d’inhabituel, d’inqualifiable. Envoûtante, fascinante, Séville est une valeur sûre pour toute personne en quête d’extraordinaire.  

Torre del Oro

Construite au XIIIe siècle, cette tour renforçait les murailles de l’Alcazar. On y accrochait une large chaîne qui traversait le fleuve Guadalquivir. Le but de la manœuvre était d’empêcher la circulation afin qu’aucun navire ennemi n’entre dans la cité. A la vision de cette tour, on peut se demander pourquoi l’avoir appelée « la tour de l’Or »… Pour certains, cela fait référence aux azulejos dorés qui décoraient la façade de la tour. Pour d’autres, cette tour faisait office de douane. Une autre raison puise ses sources dans une légende. Selon celle-ci, le roi Don Pedro y aurait enfermé une femme aux magnifiques cheveux d’or. Quelle que soit son appellation d’origine, aujourd’hui la tour renferme un agréable musée maritime qui permet de découvrir son intérieur et l'histoire du port fluviale de Séville.

Alcazares royaux

Il est impossible d’en faire l'impasse ! Classée au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, cette résidence royale recèle de nombreuses merveilles. Le palais de Pierre le Cruel est l’un des édifices les plus importants. Il fut restauré à de nombreuses reprises et renferme de belles surprises comme le magnifique patio de « las Doncellas », qui n’était autre que la cour des Demoiselles d’honneur. Ne manquez pas « le salón de los  Embajadores », son dôme est une pure splendeur.  Enfin, flânez dans les jardins de l’Alcazar. Incroyablement beaux, on peut y voir de somptueux jets d’eau, d'imposantes fontaines et des sculptures à la beauté céleste. Les multiples plantes et arbres nous transportent directement aux jardins d’Eden. Un lieu idéal pour une sieste royale !

Palais de la comtesse de Lebrija

C’est au cœur de la ville que vous pourrez accéder à ce petit bijou. Érigée au XVIe siècle, c’est à partir du XIXe siècle que cette demeure devient un véritable exemple d’art mudéjar et azulejos. Son escalier monumental est considéré comme étant l'un des chefs-d'œuvre de Séville. C’est la Comtesse de Lebrija qui fera de ce palais un véritable musée. Acquis en 1901, cette grande amatrice de voyage et d’archéologie ramena de ses escapades à l’étranger de magnifiques trésors que l’on peut apercevoir de partout dans la demeure. Mosaïques romaines, pièces d’Italica (ancienne ville romaine d’Andalousie), céramiques musulmanes, etc. Vous découvrirez des œuvres éclectiques spectaculaires ! À l’étage, vous pourrez découvrir les appartements de la comtesse, là encore, tout est décoré avec style.

Plaza de España

Elle doit être l’une des places les plus spectaculaires d’Espagne. Ce chef-d’œuvre n’est pourtant pas si vieux ! En effet, il fut terminé en 1928 pour l’ouverture de l’exposition ibéro-américaine de 1929. Le palais central est un mélange réussi de plusieurs styles architecturaux et est composé de plusieurs bas-reliefs faits de briques et de marbre. Les deux ailes de ce palais recèlent plusieurs ornements symbolisant les provinces d’Espagne. Face aux palais, quatre ponts d’une rare beauté traversent des canaux. Cet incroyable endroit fut le décor de nombreux films cultes tels Lawrence d’Arabie et Star Wars : épisode II – L’Attaque des clones. Vous pourrez y trouver de nombreuses babioles à acheter ou de quoi vous désaltérer. Mais attention tout de même, nous vous conseillons d’y venir tôt le matin ou en début de soirée : la chaleur peut y être assommante.

Archivio de Indias

Autrefois appelé Casa Lonja ou Casa de Contratación, on appelle aujourd’hui cet édifice Archivio de Indias. Ce fut une sorte de Bourse du colonialisme. En effet, on y abritait tout l’or glané entre l’Amérique latine et l’Espagne. Plus de 90 millions de documents sont entreposés en ce lieu, mais seuls les chercheurs peuvent y accéder… Rassurons-nous, on peut visiter le splendide patio et découvrir le passé colonial de cet édifice grâce à des expositions. Ainsi, l’une des premières cartes, élaborée en 1519, représentant le Golfe du Mexique est présentée au public. L’exposition retraçant l’histoire du colonialisme espagnol est relativement bien conçue et permet de comprendre assez facilement l’évolution des relations entre colonisateurs espagnols et colonisés.

Jardines de Murillo

Pour vous y rendre, il faudra passer soit par l’avenida Menendez Pelayo ou la calle San Fernando. Créés au début du XXe siècle, ils sont assez similaires au parc Maria Luisa. De style sévillan, ils sont ornés par de nombreuses plantes toutes aussi envoûtantes les unes que les autres. Ajoutez à cela de nombreux palmiers qui bordent les différents chemins et vous vous croirez sur une île ! Pendant votre flânerie en ces lieux, arrêtez-vous près du monument dédié à Christophe Colomb, sculpté par Lorenzo Coullaut-Varela pour l'exposition ibéro-américaine de 1929. L'endroit est agréable pour prendre le soleil ! Une petite pause à la gloriette rendant hommage au peintre José García Ramos s'impose également. Plusieurs de ses œuvres y sont reproduites en céramique, le résultat est sensationnel !

Plaza de Toros de la Real Maestranza

Amateur de corrida ou pas, les arènes de la « Real Maestranza de Caballería de Sevilla » valent le détour. De nombreuses étoiles de la tauromachie ont foulé le sol de ce lieu hors du commun. Pouvant accueillir jusqu'à 14 000 spectateurs, c’est Vincente San Martín qui est à l’origine des plans. A l’intérieur des gradins se trouve un musée retraçant l’histoire de la tauromachie en Espagne au fil des siècles. Une salle de peintures et aussi accessible, l’univers de la corrida est bien évidemment mis au premier plan. Parmi les nombreuses œuvres, on peut apercevoir le tableau de la Corrida à cheval de J.Stradan, qui est la première représentation connue d’une scène de corrida. Sur la place proche des arènes, une statue rend hommage à « la Cigarrera ». Cette femme fut assassinée par son ancien amant pendant que l’amour de sa vie remportait un vif succès dans les arènes.

La cathédrale et la Giralda

Ces 2 monuments indissociables constituent le plus beau trésor de Séville. Bâtis sur une ancienne mosquée et un minaret, ces deux bâtiments symbolisent le triomphe du christianisme à Séville. La cathédrale est l’une des plus grandes d’Europe ! Cette architecture incroyable et patinée par le temps semble surgir d'un conte des Mille et une nuits. Ajoutez à cette splendeur architecturale plus de 500 tableaux signés par certains des plus grands peintres au monde et vous avez un lieu incontournable ! Le grand retable est aussi un must to see ! Tout comme le tombeau de Christophe Colomb. Pour ceux qui veulent bénéficier de la meilleure vue sur la ville, il est possible de monter jusqu'à la plateforme de la Giralda. A son sommet se dresse une girouette étonnante : la giraldillo. En dépit de ses 1 300 kg de bronze, cette statue parvient à tourner au gré du vent !

Casa de Pilatos

Vous pourrez admirer cette magnifique demeure en plein cœur du quartier juif. Surnommé aussi San Andrès, ce bâtiment est un merveilleux exemple de l’architecture Andalouse. Sa construction débuta sous l’égide du marquis de Tarifa après un voyage en Terre sainte et dura 100 ans. C’est, selon les dires, grâce à ce voyage que la demeure fut appelée Maison de Pilate, car celle-ci ressemblerait fortement à l’originale. L’extérieur est jalonné par des azulejos et des colonnes, on peut y côtoyer de magnifiques statues de déesses romaines et des bustes des célébrités de l’Antiquité : Caligula, Adrien, etc. Entre ses murs, la demeure recèle de nombreux trésors picturaux tels qu’un Goya et la Vierge de Pitié de Sebastiano del Piombo. Attardez votre regard sur l’escalier aux azulejos verts menant au premier étage, une pure merveille !

A lire ensuite :
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .