10 animaux magnifiques en voie de disparition à voir en voyage

La découverte de la faune fait partie des incontournables d'un voyage lorsqu'on est amoureux de la nature et de grands espaces. Malheureusement, aujourd'hui, de nombreuses espèces animales sont menacées d'extinction, du fait du réchauffement climatique, de la chasse non régulée, de la destruction des habitats naturels, de l'industrie, de l'activité humaine en général... Même si de nombreux organismes luttent pour la protection des espèces, il est malheureusement fort probable que plusieurs d'entre elles soient amenées à s'éteindre dans un avenir proche. À vous qui êtes passionné par les animaux, voici 10 animaux magnifiques en voie de disparition à voir en voyage. En notant bien que de nombreux acteurs du tourisme s'engagent aujourd'hui à vous conduire auprès de ces merveilles de la nature, tout en respectant au maximum leur vie dans leur habitat naturel.

1- Le tigre du Bengale, fauve d'une grande beauté 

S'il y a un siècle, on pouvait rencontrer le tigre du Bengale un peu partout dans la péninsule indienne, il ne reste aujourd'hui plus que 2 500 individus environ. La faute principalement à la croissance démographique qui les chasse de leur habitat naturel. De plus, le trafic illégal du tigre a tendance à augmenter. Pour avoir la chance de croiser ce fauve impressionnant et au pelage si particulier, il est possible de se rendre dans le parc national de Jim Corbett en Inde. Un moment qui reste à jamais gravé dans les mémoires. 

2- La tortue Luth, grande voyageuse 

On reconnaît la tortue Luth par sa silhouette qui évoque le dessous d'une coque de navire. Il s'agit de la plus grande espèce de tortues marines. C'est une grande migratrice et elle n'hésite pas faire des milliers de kilomètres pour se rendre dans les eaux infestées de méduses pour se nourrir. Hélas! la tortue Luth est une espèce menacée, la faute au braconnage, à la pollution par le plastique et aux filets de pêche. Pour observer l'animal, il est possible de se rendre en Guyane, où les plages font partie des plus importants sites de ponte au monde. 

3- L'ours polaire, un gabarit impressionnant 

L'ours polaire fascine par le blanc de son pelage et par sa taille impressionnante. Il peut en effet atteindre trois mètres de haut ! Malheureusement, il est l'une des victimes les plus emblématiques du réchauffement climatique. La fonte des glaces en Arctique entraîne une diminution de son terrain de chasse. Or, ils ont besoin de glace pour traquer leur proie privilégiée : le phoque. Pour avoir la chance d'observer l'animal, des croisières sont organisées dans le Spitzberg, et ce moment est inoubliable. 

4- Le panda géant, trésor national de Chine 

Difficile de résister à l'image d'un panda assis en train de manger du bambou. Car oui, il se nourrit bien principalement de végétaux. Il reste aujourd'hui moins de 2 000 pandas vivant à l'état sauvage, et l'espèce est menacée par l'exploitation du bambou et par la déforestation. À tous ceux qui craquent devant le pelage blanc et noir du panda géant, les meilleures zones pour l'observer sont les des provinces de Sichuan, Shaanxi et Gansu en Chine. Il existe notamment des parcs dédiés aux pandas, où ils bénéficient de larges espaces pour vivre.

5- L'éléphant d'Asie, grand mammifère terrestre

Il fait partie des plus grands mammifères terrestres au monde avec son cousin d'Afrique, mais se distingue de ce dernier par un gabarit plus petit. À une époque, l'éléphant d'Asie était présent dans toute la partie sud du continent asiatique. Mais en plus d'être victime de la déforestation, il est également chassé pour sa chair, sa peau et son ivoire. Le meilleur endroit pour entrer en contact avec l'animal reste l'Elephant Nature Park en Thaïlande, un lieu où ils vivent dans un milieu le plus naturel possible et qui recueillent les éléphants maltraités et victimes du tourisme de masse.  

6- Le manchot du Cap, bon plongeur 

Le manchot du Cap est en voie d'extinction en grande partie à cause de l'homme, car ce dernier détruit les nids et perturbe les colonies. Il est aussi victime de la pollution en mangeant des poissons contaminés par divers polluants. L'animal est reconnaissable à son plumage blanc sur le devant et noir sur le derrière. C'est un excellent plongeur, capable de rester cinq minutes sous l'eau pour trouver des poissons. Les voyageurs qui souhaitent l'admirer peuvent se rendre dans les réserves situées autour du Cap en Afrique du Sud : la réserve naturelle de Boulder’s Beach et réserve naturelle de Stony Point. Il ne reste aujourd'hui plus que 50 000 individus environ. 

7- Le papillon Monarque, insecte remarquable  

On aime contempler les papillons pour leurs couleurs et pour leur légèreté en vol. Le Monarque se reconnaît lui à ses deux paires d'ailes oranges avec des rainures noires et des taches blanches. Eux aussi sont victimes du dérèglement climatique, mais aussi de la déforestation de leurs forêts d'hivernage au Mexique. En hiver, il quitte en effet le Canada pour se réfugier dans les forêts autour de Mexico. Pour observer le papillon Monarque de plus près avant qu'il ne soit trop tard, il est possible de se rendre au sanctuaire de Piedra Herrada au Mexique, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. 

8- Le grand requin blanc, attention à sa mâchoire

Le grand requin blanc en a fait frissonner plus d'un dans des films. Il fait aussi des victimes humaines sur certaines plages. Au point que lorsqu'on met le pied dans l'eau, la dernière chose que l'on voudrait est croiser son chemin. Ce super prédateur et impressionnant squale pouvant attendre de quatre à cinq mètres de longueur et peser jusqu'à deux tonnes, est menacé d'extinction, la faute à l'orque et à l'homme. Il est en effet chassé par les humains pour sa chair, ses ailerons et ses dents. À tous les courageux, le hameau de Gansbaai, en Afrique du Sud, propose de plonger dans une cage afin de partir à la rencontre de l'animal. Frissons garantis ! 

9- Le cacatoès à huppe jaune, oiseau bavard  

Le cacatoès à huppe jaune ou cacatoès soufré est un oiseau de la famille des psittacidés. On le reconnaît à son plumage blanc et à sa petit crête jaune. Il fait partie des animaux en voie d'extinction et sa présence en milieu naturel est estimé à environ 1 000 individus. Ils sont en effet domestiqués, ce qui entraîne une diminution de leur reproduction et des effectifs vivant à l'état sauvage. La déforestation est l'autre élément mis en cause. Pour croiser un cacatoès à huppe jaune, il ne faut pas hésiter à s'envoler vers l'Indonésie, puis poser ses valises à Bali

10- Le rhinocéros de Java, difficile à approcher 

C'est l'un des animaux les plus menacés au monde. Et s'ils ont occupé fut un temps une vaste zone d'Asie du Sud-Est, ils sont aujourd'hui concentrés sur un seul territoire, l'île de Java. Il ne reste plus que 40 à 60 individus. Pour avoir le chance de le voir, il faut envisager un safari dans le parc national d'Ujung Kulon. Mais attention, l'animal se laisse très peu approcher par l'homme et reste attentif au moindre bruit. Il faudra donc faire preuve de discrétion et ouvrir grand les yeux pour l'apercevoir. 

A lire ensuite :
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !