La ville, qui se situe au sud-ouest de la préfecture d'Okayama, constitue une porte d'entrée vers la mer intérieure de Seto. Epargnée pendant la Seconde Guerre mondiale, le quartier historique de Kurashiki Bikan a conservé intact ses célèbres paysages urbains. Il est classé sur la liste des quartiers importants de préservation pour ses ensembles de bâtiments traditionnels. Les entrepôts à saké et les greniers à riz (kura) sont des vestiges d'une époque révolue. Un mythe veut que ces vieilles bâtisses, où les marchandises étaient entreposées, étaient appelées " kurashikichi ", ce qui aurait donné son nom à la ville, Kurashiki. Il s'agit de maisons de briques brunes aux toits de tuiles noires, que l'on retrouve dans beaucoup d'endroits dans le Chūgoku. Durant deux cents ans, sous le contrôle direct du gouvernement des Shoguns, le quartier historique de Bikan s'est développé comme un point de distribution des marchandises. Les plus beaux bâtiments de la ville se trouvent naturellement le long du canal de Kurashiki, bordé lui-même par des saules pleureurs. Les resserres, qui se dressent le long de la rivière Kurashiki-gawa, permettaient jadis l'acheminement de marchandises par voie fluviale jusqu'à un autre port. Ces entrepôts témoignent encore aujourd'hui de la prospérité d'autrefois. L'ancienne résidence de la famille Ōhara, que l'on peut aujourd'hui visiter, ou le musée d'art populaire Mingei-kan Kurashiki, en sont de parfaits exemples. Mais ce ne sont pas les seuls. D'autres édifices, construits au XIXe siècle, participent également à la beauté de la ville. Les galeries et musées sont tous installés le long du vieux canal. Compte tenu de l'affluence, il sera préférable de s'y promener en dehors des week-ends ou des vacances japonaises.

 

Le tout premier musée privé d'arts occidental au Japon est le musée d'Art Ōhara. Avec son architecture de style grec, très audacieux pour son époque, il fit énormément parler de lui.

Il fut fondé en 1930 et devint le premier musée consacré à l'art occidental au Japon. Dans le bâtiment principal sont exposés des sculptures de Rodin, des tableaux des plus grands peintres occidentaux. Citons les oeuvres de Modigliani, Utrillo, El Greco, Renoir... et d'autres plus contemporaines de Picasso, Jackson Pollock, Andy Warhol. Plusieurs autres musées et galeries sont établis le long du canal de Kurashiki ; le musée archéologique de Kōko-kan ou le musée du jouet japonais qui présente de nombreux jouets de la fin de l'ère Edo à aujourd'hui. Les bords du canal sont le théâtre de scènes charmantes pour le plus grand bonheur des photographes amateurs. En effet, de nombreux jeunes couples japonais viennent en tenues traditionnelles.

En fin de journée, quand il fait moins chaud et que le soleil est déclinant, nous vous conseillons de faire un petit tour sur le canal de Kurashiki. Cette balade hors du temps ne dure qu'une vingtaine de minutes mais elle offre une vue unique sur les murs blancs de la ville à la lumière couchante.

Que visiter à KURASHIKI ?

Adresses Futées de KURASHIKI

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à KURASHIKI

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de KURASHIKI

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2017-04-19
288 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de ski dans les 3 Vallées pour 2 personnes !

Un séjour d'hiver dans le Domaine des 3 Vallées avec l'Office du Tourisme de Brides-les-Bains