" Un village sur un rocher ", c'est ainsi que l'on peut décrire l'île d'Alderney (Aurigny en français). Bien que située à quelques kilomètres des côtes françaises, elle est la plus britannique et la plus septentrionale des îles de l'archipel. Longue de 5 300 m sur 2 400 m de large et d'une superficie de 8 km², Aurigny est un plateau traversé en hiver par des vents violents, où la végétation a parfois du mal à s'accrocher. Elle est bordée au sud par des falaises granitiques très escarpées, à l'ouest et au nord par quelques grandes baies de sable.

Au centre se trouve la capitale, Sainte-Anne - un petit bourg coloré au charme très anglais du siècle passé. Les rues pavées sont bordées de maisons de granit, avec, à chaque coin de rue, un pub. Les falaises et les rochers qui entourent l'île sont des refuges accueillants pour les oiseaux migrateurs. Très pauvre sur le plan agricole, une bonne partie des terres est impropre à la culture. La navigation autour de l'île est difficile, par gros temps surtout, et les naufrages y ont fait de nombreuses victimes. Le cap de La Hague et Quesnard Point ne sont distants que de 14 km, séparés par le raz Blanchard. " Raz " vient du normand Râs qui signifie " courant d'eau violent ". En effet, de très forts courants existent le long des côtes, au nord et au sud, qui s'inversent aux changements de marée, donnant cette impression, souvent racontée par les marins, de littéralement " tomber dans un trou ".

Le courant du Swinge, dans l'étroit chenal qui sépare Aurigny de Burhou, va vers le nord-est à marée montante et vers le sud-ouest au reflux. Le raz d'Alderney fonctionne de la même façon. Tout autour et jusqu'à une grande distance vers l'ouest, les courants se heurtent à de nombreux rochers ou îlots, tels les Casquets, à 13 km de Braye Harbour. L'Alderney Harbour Office (bureau du port d'Aurigny) publie une carte nautique, extraite des cartes de l'amirauté britannique, qui permet au navigateur une première et précise évaluation de la situation. Elle offre des repères aisément identifiables pour approcher de la côte et trouver des abris suivant le sens du courant de la marée. Les distances y sont évidemment indiquées en n. m. (milles nautiques).

Les Riduniens. Parmi les 2 400 Riduniens (aux dernières estimations de 2017), bien peu sont nés sur place et la majorité vient d'Angleterre. Car Aurigny est la plus ouverte et la moins " stricte " des îles Anglo-Normandes. Ainsi, n'importe qui peut y acheter une maison : pas de local market ici. Et en plus des compensations financières sont souvent accordés aux nouveaux venus afin que la population ne décroisse pas trop.

Système politique, administration et économie. L'île dispose de son propre Parlement, The States of Alderney, composé de 10 membres et d'un président élu au suffrage universel pour trois ans et qui dépend, tout comme les Parlements d'Herm et de Sercq, du bailliage de Guernesey. Le Parlement peut librement légiférer par des projets de lois qui sont soumis à l'agrément de la Couronne britannique. Pour échapper à la tutelle de Guernesey et se faire un peu " d'argent de poche ", Aurigny s'est résolument tourné vers le monde des affaires et de la finance et le crie bien haut. Ainsi, des panneaux visibles dès la sortie de l'aérodrome et des brochures spécialisées invitent les banques, les compagnies d'assurances et les entreprises de jeux électroniques à venir s'installer dans l'île et à y utiliser toutes les possibilités offertes pour travailler efficacement. L'activité financière y est donc en plein essor, mais sans pour autant être visible. L'île est restée égale à elle-même en apparence, bien que les sociétés de paris sportifs sur Internet embauchent une grande partie des Riduniens (et donnent une raison aux jeunes de rester sur l'île en ayant un métier moderne, lié à l'informatique).

Isolement relatif. Dotée d'un aérodrome, à un coup d'aile de la Grande-Bretagne ou de la France, Aurigny propose à ses visiteurs une grande sécurité, un mode de vie paisible et nonchalant. Petite curiosité néanmoins, les petits avions qui relient l'île au monde extérieur. Avec un maximum de 14 passagers, les îles reçoivent les touristes au compte-gouttes. Côté marchandise, l'île dépend d'un cargo de fret, qui une fois par semaine apporte les denrées alimentaires, et autres produits (véhicules, écrans plasma, etc.) qu'on a commandés...

Vivre à Aurigny. Comme l'île n'est pas très grande, on retrouve souvent les mêmes visages, même en haute saison, et l'on finit par se saluer. Bientôt on se promène comme quelqu'un du pays. Pour passer le temps, l'hiver surtout, de nombreux clubs se sont constitués. Il en existe une bonne quarantaine ; des clubs sportifs, bien sûr, mais aussi de sociétés de bienfaisance, des associations théâtrales, musicales, philatéliques ou encore horticoles.

Sur l'île, toutes les infrastructures nécessaires sont présentes pour bien vivre au quotidien, à savoir des banques, un hôpital, des écoles et des lieux de culte pour tous. Pour vivre dans le monde et à l'écart en même temps, en quelque sorte.

Que visiter à AURIGNY (ALDERNEY) ?

Organiser son voyage à AURIGNY (ALDERNEY)

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos d'AURIGNY (ALDERNEY)

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ÎLES ANGLO-NORMANDES

Guide ÎLES ANGLO-NORMANDES

ÎLES ANGLO-NORMANDES 2019/2020

14.95 €
2019-03-06
288 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !

Un bon cadeau d'une valeur de 700€ pour votre prochain séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !