Avec l'ensablement du Zwin (un bras de mer séparant le littoral du continent), la ville de Bruges perd son accès à la mer. Il faut alors trouver une solution. En 1877, l'ingénieur en hydraulique Auguste de Maere soumet l'idée d'un véritable port au roi Léopold II. Voilà qui n'est pas pour déplaire au souverain qui souhaitait justement doter le pays en entrant dans la première révolution maritime. En 1891, le souverain lance un concours pour la construction d'un port à Bruges et d'un canal maritime de 12 km le reliant à la ville (canal Baudouin). Trois ans plus tard, un contrat est signé entre l'Etat belge, la ville de Bruges et deux entrepreneurs, Louis Coiseau et Jean Cousin. Les travaux commencent durent jusqu'en 1905. L'inauguration officielle n'a lieu qu'en 1907, en grandes pompes. Le souverain entre dans le port à bord de son yacht : Zeebrugge (littéralement la mer de Bruges) est né ! S'en suit une période plus mitigée, car le port ne bénéficie pas de liaisons routières ou ferroviaires et les industries ne s'y sont pas encore installées. La pêche y joue pourtant déjà un rôle important et c'est à cette époque que se créent les grandes familles de pêcheurs dont certaines existent encore aujourd'hui. Après une mise en route balbutiante, le port va subir les affres de la Première Guerre mondiale. Véritable point stratégique pour les deux camps, Zeebrugge est entièrement occupé par les Allemands et transformé en base pour sous-marins. L'objectif des Allemands ? Paralyser les alliés et empêcher l'approvisionnement venant d'Angleterre. L'effet se fait rapidement sentir côté alliés, tant et si bien que les Anglais décident de bombarder Zeebrugge. Le 23 avril 1918, jour de la Saint-Georges, les Anglais lancent leur raid. La Bataille de Zeebrugge a fait de nombreux morts dans les deux camps et n'a été qu'une victoire relative en matière stratégique. La Seconde Guerre mondiale est encore plus dévastatrice et il faut attendre la fin des années cinquante pour que l'activité portuaire se développe réellement autour du transport de marchandises.
Mais c'est vraiment dans les années 2000 que Zeebrugge devient un port au rayonnement international. Le port accueille aujourd'hui des superpétroliers de 250 000 tonnes. Il est une plaque tournante du commerce de conteneurs. C'est aussi un important port d'importation de papier et de produits alimentaires. Sans cesse modernisé, le port jouit aujourd'hui d'infrastructures de qualité incitant les grandes entreprises et industries à s'y installer. Il est également devenu le premier port mondial d'import/export de voitures neuves et de transport et de stockage du gaz naturel. Le port abrite également l'unique base navale de la marine belge. Et Zeebrugge est bien sûr l'un des grands ports de croisière du pays.
Mais contrairement à ce que beaucoup pense, Zeebrugge n'est pas qu'une grande zone portuaire, c'est aussi une charmante petite cité qui s'organise autour de son ancien port de pêche, mais aussi autour de sa grande plage, de sa réserve naturelle et de son patrimoine architectural et culinaire.

À voir / À faire à Zeebrugge

Adresses Futées de Zeebrugge

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à Zeebrugge

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de Zeebrugge

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2021-04-07
288 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.