Au-delà du cercle polaire, la Laponie est nichée dans la partie la plus septentrionale de l'Europe, entre Finlande, Suède et Norvège. Se rendre en ces terres, c'est découvrir un climat rude, des paysages uniques et des activités qui n'existent que là-bas. Avec ses étendues vierges sur des centaines de kilomètres, voilà une région qui possède plus de rennes que d'habitants. Ici, l'aventurier qui sommeille en chacun de nous se réveille et les aurores boréales entrent en scène !

La Laponie, une destination mythique

Dans l'imaginaire collectif, la Laponie est une région où il fait très froid et c'est le pays de Papa Noël. Mais à part ça ? C'est en réalité une région habitée depuis plus de six millénaires par les Sames (" Lapon " est considéré comme un terme péjoratif par la population). Cette population de nomades a su survivre malgré ce climat hostile, notamment grâce à la pêche, la chasse et, surtout l'élevage de rennes.

Parcourir l'ensemble de la Laponie prendrait plusieurs semaines. Des grands lacs finlandais au point le plus septentrional d'Europe, le cap Nord en Norvège, en passant par les steppes et les forêts suédoises, ce parcours de plus de 5 000 kilomètres n'est de toute façon même pas envisageable en hiver. Entre les nuits à rallonge et l'impressionnante quantité de neige qui s'abat régulièrement sur le paysage, certaines routes deviennent impraticables. Il faudra donc forcément faire des choix et se concentrer sur une région précise pour profiter pleinement de son voyage. Quoi qu'il en soit, partout sur le territoire, vous pourrez vous adonner aux activités mythiques du coin : randonnées en raquettes ou en ski de fond, excursions en chiens de traîneau ou en motoneige, visite des fermes de rennes, etc. Et pour décider de son aéroport d'arrivée, on pourra choisir par exemple entre l'hôtel de glace en Suède ou la ville du père Noël en Finlande. Alors, le rêve pourra commencer...

Laponie suédoise, entre contemplation et pratiques sportives

C'est au fond du Golfe de Botnie que l'on pourrait deviner les frontières de la Laponie suédoise. Là où les habitations se font plus rares, laissant place à de sombres villes minières, et où la faune et la flore semblent contrôler les environs. Mais décrire la Laponie est bien plus complexe que cela, tant les paysages sont différents et se dessinent au fil des saisons. Des denses forêts aux montagnes, des plaines aux archipels sur la côte. Des hivers rudes sous la neige recouvrant le paysage d'un blanc étincelant, aux étés plus doux quand l'herbe illumine les plaines, devenant alors le paradis des randonneurs. Étendue sur 109 702 km², la Laponie suédoise représente le quart de la superficie du pays. La population, estimée à 125 000 habitants environ, est principalement concentrée dans trois agglomérations : Jokkmokk, Gällivare et Kiruna. En dehors de ces villes, la densité de population n'atteint pas un habitant au kilomètre carré.

Depuis Stockholm, on rejoint les aéroports de Luleå ou de Kiruna. De là, on atteint directement la Laponie suédoise. Le village de Jokkmokk, facilement accessible en train ou en bus, est idéal pour découvrir la culture same, notamment grâce à son musée.

Vuollerim, à 15 kilomètres de là, peut également servir de pied-à-terre. Une fois installé, les activités ne manquent pas. Et celle que tout le monde rêve de faire est l'observation des aurores boréales. Il faut un peu de chance, mais quel moment incroyable lorsque ces traînées de lumière de différentes couleurs passent au-dessus de votre tête. Le spectacle partout dans cette région encore sauvage. Il n'y a pas beaucoup d'endroits sur la planète qui propose des étendues aussi vierges. Pour en profiter au mieux, rien de tel qu'une expédition en chiens de traîneau. Emmitouflé dans sa combinaison " grand froid ", on s'initie à la conduite en traversant lacs gelés et forêts mystérieuses. Le soir, on fait connaissance autour d'un feu de camp avant de faire une halte dans un chalet. Autre possibilité, la motoneige sur ce terrain de jeux idéal pour qui recherche des sensations fortes. Après ces journées bien remplies, rien de tel que de passer la nuit dans un hôtel de glace. En hiver, le village de Jukkasjärvi, accueille un Ice Hotel de toute beauté. Dans le même genre, on peut aussi passer la nuit dans un igloo tout confort.

Laponie norvégienne, rencontre entre mer et montagne

Côté norvégien, place aux fjords mystérieux, aux falaises s'enfonçant dans la mer et aux étendues désertiques. Un paysage unique et magique créé par cette rencontre grandiose entre mer et montagne : d'abruptes collines surplombant, de façon parfois vertigineuse, des fjords ponctués d'une multitude d'îles boisées, et aisément accessibles. Ces tableaux constituant une introduction fabuleuse pour comprendre le monde tel qu'il est vécu par les Sames, leur animisme et leur mode de vie. Les eaux, parfois prises par les glaces jusqu'en avril, sont propices à la pêche. Ici vivent en abondance la truite de mer, la truite saumonée de montagne, la perche et le brochet. Cette succession de petites criques, de longues plages de sable blanc et de steppes arctiques voisinant avec de larges vallées fluviales, offre une grande diversité de sites et d'escapades inédites. Narvik ou Tromsø sont les portes d'entrée en Laponie norvégienne, avant de monter jusqu'au Cap Nord, de se perdre dans les immensités du plateau du Finnmark, ou de longer la côte jusqu'à la frontière russe.

Laponie finlandaise, pays du père Noël

Côté finlandais, on rejoint la Laponie en atterrissant à Rovaniemi, Kittilä ou Ivalo. Dans cette dernière région, on se balade en ski de fond ou en raquettes. Et on pratique même le ski alpin et le snowboard à Levi, une station réputée qui accueille même une étape de la Coupe du monde. Et lorsque la journée touche à sa fin, place au plaisir du sauna. Un bain de chaleur à plus de 70 °C idéal pour éliminer les toxines et se remettre de sa journée glaciale. Ensuite, on se met les pieds sous la table pour goûter aux spécialités locales : la viande de renne, le saumon fumé ou grillé, le cabillaud, le hareng et, évidemment les fameuses mûres des marais, célèbres dans toute la région.

Et c'est en Finlande que l'on pourra faire la connaissance du père Noël. Son village s'est établi à quelques kilomètres de Rovaniemi. D'ailleurs, on voit le vieux barbu, on peut même prendre une photo avec lui - moyennant une coquette somme tout de même. Pour le reste, le village du Père Noël n'est autre qu'un centre commercial en plein air, où l'on trouve absolument tous les souvenirs de Laponie que l'on puisse imaginer, de l'artisanat lapon aux décorations de Noël, en passant par le cachet de la poste " spécial Père Noël ". L'endroit est amusant, mais on y passe finalement peu de temps. Le véritable intérêt réside peut-être dans le fait que le cercle polaire, sur lequel est situé le village, est matérialisé. Une bonne occasion de faire une photo classique ! On peut également s'offrir une belle balade en traîneau à chiens ou à rennes dans les environs et découvrir le Snowman World, un village de glace avec quelques attractions qui raviront petits et grands.

Enfin, à Inari se trouve le musée Siida, qui se pose comme la mémoire vivante des Sames. On y découvre leur mode de vie, leurs coutumes, leur folklore, et bien entendu leur artisanat. Couteaux au manche sculpté, parures, peaux de renne ou kuksa, ce récipient en bois traditionnel, voilà de quoi revenir les valises chargées. Mais on revient surtout avec le sentiment d'avoir vécu une aventure unique.

 

Infos futées

 

Quand ? Pour se rendre en Laponie, le meilleur moment s'étend de mi-décembre, au moment où la neige commence à tomber, jusqu'à fin mars, au début du dégel. Les mois de mai à août permettent de profiter des activités en extérieur. Le mois de juillet est le mois le plus chaud pendant lequel le soleil brille de minuit à... minuit ! Les mois d'octobre-novembre et le printemps sont un peu tristes.

 

S'y rendre. Côté finlandais, après une escale à Helsinki, direction les aéroports de Rovaniemi, Kemi-Tornio, Enontekiö, Kittilä ou Ivalo. En Suède, escale à Stockholm au programme, avant de rallier Luleå, Kiruna, Arvidsjaur, Storuman, Hemavan, Lycksele et Vihelmina. En Norvège, escale à Oslo et décollage pour Alta, Kirkenes Hasvik, Hammerfest, Honningsvåg, Lakselv, Mehamn, Berlevåg, Båtsfjord, Vardø et Vadsø.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

OFFICE DE TOURISME DE LA SUÈDE - Plus d'informations sur le site

OFFICE DE TOURISME DE LA FINLANDE - Plus d'informations sur le site

OFFICE DE TOURISME DE NORVÈGE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Obtenir un devis pour un voyage sur mesure avec une agence locale - Demander un devis gratuit