Tout voyageur a au moins rencontré une fois ce problème dans sa vie : un train ou un avion en retard ou, pire, annulé. Dans les aéroports se pose également la question des bagages. Il se peut en effet que, parfois, ils n'arrivent malheureusement pas à destination. Dans un premier temps, et ce même si les compagnies de transport attachent une grande importance à l'information du voyageur, il n'est pas toujours évident d'obtenir des informations rapides et fiables pour la suite du voyage. Arrive ensuite la délicate question du remboursement. Il est loin d'être simple de savoir comment s'y prendre pour être indemnisé. Heureusement pour les voyageurs, la blockchain, utilisée par Air Next, semble être la technologie du futur pour obtenir une information précise en cas de retard de train ou d'avion, mais aussi pour se faire rembourser dans les meilleurs délais. Explications.

Retard de train ou d'avion : quand les problèmes commencent

C'est le moment tant redouté des voyageurs dans les gares et les aéroports : l'annonce sur l'écran d'affichage ou au micro que le train ou l'avion est en retard ou bien annulé. Commence alors la folle course pour obtenir des informations. Mais avec des agents sur-sollicités et des canaux d'informations digitaux pris d'assaut, l'attente est souvent longue pour savoir ce qui va se passer. Quelle est la cause du retard ? Quand va-t-on pouvoir partir ? Voici quelques exemples de questions que sont amenés à se poser les voyageurs en cas de problème, et pour lesquelles ils souhaitent des réponses rapides pour s'organiser. Et puis il y a la question de l'indemnisation car, oui, les voyageurs peuvent prétendre au remboursement de leur trajet (tout ou partie) en fonction de la durée du retard ou de l'annulation. Malheureusement, les clients sont souvent mal informés et les démarches sont souvent longues et compliquées pour obtenir la réparation du préjudice.

Amélioration de l'information voyageur et simplification du système pour se faire rembourser, voilà deux domaines qui restent chers à toux ceux qui prennent les transports pour parcourir le monde.

La blockchain : la solution d'avenir pour les voyageurs

En cas de retard de train ou d'avion, et si celui-ci ne venait pas à circuler, les voyageurs souhaitent être rapidement informés sur la suite des événements, mais aussi obtenir une indemnisation. Pas facile cependant d'obtenir des informations rapides et précises sur des éléments inhérents aux voyages. C'est là que la blockchain entre en scène.

Mais de quoi s'agit-il exactement ? On entend par blockchain la technologie qui permet de stocker et échanger des informations, de manière sécurisée et sans organe central de contrôle. Dans le domaine des transports, elle permet de simplifier les échanges de données entre les différents acteurs : compagnies aériennes, ferroviaires, agents sur le terrain, compagnies d'assurance, etc.

Concrètement pour les voyageurs, cela se traduit par l'utilisation d'une application, comme celle développée par Air Next, qui présente plusieurs avantages. Dans un premier temps, ils vont pouvoir acheter des billets de train ou d'avion à des prix imbattables, à l'aide de leur carte bancaire et même de crypto-monnaie. De plus, le scan des passeports directement sur l'application certifie la transmission d'informations justes et ainsi d'éviter les erreurs.

En cas de problème avec le train ou l'avion, retard ou annulation, les voyageurs bénéficient d'une information rapide et fiable pour pourvoir s'organiser, puisque tout est regroupé dans un seul canal de transmission. Concernant le remboursement dû par la compagnie ferroviaire ou aérienne, il se fait instantanément et une notification est envoyée pour informer du montant. Et si un bagage est resté dans l'aéroport d'origine, une indemnisation est envoyée pour acheter les produits de première nécessité sur place. S'il est perdu, le voyageur est également couvert. La blockchain est une technologie qui dispose de tous les statuts pour simplifier les voyages et gagner un temps précieux sur la résolution des problèmes liés aux transports.