Les incontournables de la Croatie

À environ deux heures de vol de Paris se trouve la Croatie ! Un pays marqué par une riche histoire et des guerres fratricides avec ses voisins … Mais ce qu’il faut retenir aujourd’hui c’est plutôt tous les vestiges médiévaux qui restent debout au fil des siècles dans ce décor sauvage entre les pinèdes et les criques cachées. Car la Croatie c’est avant tout des paysages fantastiques : 1 700 kilomètres de côtes méridionales et 1 185 îles et îlets qui baignent dans des eaux cristallines, ensoleillé par les rayons de soleil du Midi. Tour d’horizon des incontournables de la Croatie.

Dubrovnik

Bâtie sur un rocher, la ville de Dubrovnik est une des plus belles villes fortifiées au monde. Les eaux turquoise qui lèchent les flans rocailleux de son rocher font de cette crique un décor fabuleux. Un décor qui a bien failli devenir un macabre lieu de désolation lorsque les bombardements ennemis de la guerre d’indépendance de 1991 ont gravement dégradé la cité médiévale. Heureusement, le secours de l’Unesco et de certains donateurs internationaux a permis la réhabilitation de cette ville mythique. Aujourd’hui les remparts s’érigent à nouveau fièrement, et les ruelles pavées qui serpentent dans les hauteurs entre les églises et les palais sont parfaitement restaurées. Forte d’un charme retrouvé, celle que l’on surnomme « la perle de l’Adriatique » ravi pour son panorama et son atmosphère unique à toute période de l’année.

Parc national des lacs de Plitvice

Le parc le plus vieux et le plus connu de Croatie abrite un phénomène naturel féérique. Seize lacs juxtaposés en terrasse, des travertins de verdure et des cascades qui s’écoulent par ces passoires végétales. La formation calcaire mêlée à un processus biologique particulier donne lieu à l’apparition de couches d’algues et de mousse qui changent le décor en permanence. Plusieurs kilomètres de passerelle en bois ont été aménagés pour enjamber cet écrin vert et bleu, et rejoindre les sentiers de terre qui ornent les lacs. Ici, les berges abritent une faune impressionnante, près de 120 espèces d’oiseaux peuplent les cimes des épicéas et des genévriers, en contre-bas des empreintes de pas trahissent la présence d’ours et de lynx. Bref, un jardin d’éden où les eaux turquoise rendraient jaloux les plus beaux lagons de l’océan Indien.

Zagreb

Avec ses 800 000 habitants, elle rassemble le cinquième de la population totale du pays. Souvent oubliée aux dépens des villes balnéaires de l’Adriatique, Zagreb est pourtant un centre culturel et politique très important depuis le Moyen Âge. L’architecture sculptée des façades et les bâtiments religieux recèlent de secrets insoupçonnés et ne sont pas sans rappeler les villes de Vienne ou de Budapest. La ville malgré un rythme dynamique a su garder une certaine authenticité face à la modernisation. En effet, les vieux quartiers sont d’un charme envoûtant avec un calme digne d’une bourgade provinciale. D’un point de vue artistique, les mouvements avant-gardistes sont très présents et les galeries sont légion. Zagreb c’est un peu une halte avant la détente, l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire croate avant de profiter des plages, et des îles merveilleuses.

Hvar

Les 68 kilomètres de Hvar, font de cette île la plus longue de Dalmatie centrale. Forte de ses 2 722 heures d’ensoleillement annuel, cette bande de terre est une destination très prisée par le tourisme. Et on comprend mieux pourquoi, lorsque l’on connaît l’existence des nombreuses criques qui contournent la partie nord et ouest de l’île. La végétation aussi, y est exubérante, laissant traîner dans l’air des notes parfumées de lavande et de romarin. Ici deux villes se disputent la suprématie insulaire, Hvar : une élégante ville médiévale bâtie dans une pinède au bord des eaux turquoise et Stari Grad plus ancienne, qui fut la première ville de l’île fondée par les Grecs.

Korcula

Nombreux sont ceux qui pensent que Korcula est la plus belle île de la Dalmatie du sud. La cité médiévale du même nom a su perdurer et se conserver au fil des âges. Construite sur une péninsule dans le détroit de Pelješac, la ville est située à un emplacement stratégique pour contrôler les navires sur l’Adriatique. Son architecture ingénieuse a été établie selon l’engouffrement du vent parfois très violent dans les rues (la bura), ce qui vu du ciel a engendré une disposition en forme d’arêtes de poisson. Aujourd’hui la vieille ville est devenue un endroit idéal pour flâner entre les restaurants, les boutiques et les terrasses pleines de charme. L’île d’une manière plus générale est une bouffée d’oxygène pour tous ses occupants. Dotée d’une végétation dense, de vignobles et de nombreuses forêts, elle se distingue surtout par près de 182 kilomètres de côtes finement délimitées.

Pula

3 000 ans d’histoire habitent les murs de la plus grande ville de l’Istrie. Pula est une étape intéressante lors d’un voyage en Croatie, ne serait-ce que pour sa dimension culturelle et historique. En effet, la ville a été le théâtre de découvertes archéologiques importantes, laissant penser que la région est habitée depuis plus de 8 000 années. Tout d’abord mentionnée par des historiens grecs, la ville tombera aux mains des Romains avant la naissance du Christ devenant ainsi un carrefour commercial important. Parmi les vestiges que l’on peut y observer, rendez-vous à l’amphithéâtre romain au temple d’Auguste, mais également à des périodes tout aussi fastes avec notamment les nombreuses églises moyenâgeuses. Aujourd’hui Pula est un moteur économique et culturel de la région et s’affirme de plus en plus en tant que ville phare du tourisme en Istrie.

Sibenik

Cernée par les régions de Zadar, de Split, des montagnes Dinariques, et de la côte Adriatique, Sibenik est une région très peu développée d’un point de vue touristique, ce qui lui confère une authenticité rafraîchissante. Étonnant lorsque l’on sait que ces terres abritent les îles de Kornati et le Parc de Krka, soit deux des plus beaux parcs nationaux du pays. Pour une expérience loin des foules et du tumulte urbain optez pour une « Robinsonnade » sur un des 125 îlots inhabités Kornati. Le Krka, lui est un cadre exceptionnel pour contempler des merveilleuses cascades et faire trempette dans des lacs cristallins. La capitale de la région de Sibenik possède aussi des trésors, avec notamment en figure de proue : la cathédrale Saint-Jacques classée au patrimoine mondial culturel de l’Unesco.

Rovinj

Un voile latin pèse toujours sur Rovinj, une emprunte qui date de la période ou la région était sous pavillon italien ; ce qui a le don de nous plonger immédiatement dans une atmosphère des plus cosmopolites. Ici, les artistes pullulent depuis la seconde guerre mondiale et la ville a hérité du surnom élogieux de « Montmartre d’Istrie ».  Bref, on vient à Rovinj pour y découvrir un cadre enchanteur, arpenter le dédale de rues sinueuses qui quadrillent la ville, s’arrêter d’étal en étal au marché, et flâner de boutique en boutique pour s’éveiller à l’artisanat Italo-croate. Celle que l’on appelle la « Petite Venise Croate » est également riche de monuments tels que la Cathédrale Saint-Euphémie ou encore l’arche de Balbi, des raisons supplémentaires pour y faire une halte. Mais prenez garde, la ville étant assez petite, il est difficile de circuler pendant la pleine saison, préférez vous y rendre en automne ou au printemps.

Split

Split c’est un lieu concentré d’activités et d’excursions comme il n’en existe pas d’autres en Croatie. Rafting et canyoning au nord, criques, rochers, plages isolées et pinèdes au sud, ce bouillon de loisirs fait de cette ville balnéaire : la plus dynamique du sud de la Croatie. Presque deux fois millénaire, la ville est aujourd’hui une métropole jeune et active, Et même si le tourisme semble être le principal secteur alimentant la région, le domaine naval et les industries premières se font la part belle dans ce décor. On vient surtout à Split pour déambuler dans le cœur de la ville, autour du palais romain, puis pour profiter du front de mer et des aménagements magnifiques qui ornent le littoral. Le tout assis confortablement sur une terrasse ombragée.

Zadar

Bâtie entre les rivières Zrmanja et Krka, Zadar est le carrefour de la Dalmatie. Malgré une histoire houleuse, cette ville croate a su conserver son statut de ville dynamique. Avec une multitude de choses à voir et à faire, elle se place parmi les quatre villes les plus importantes de la côte dalmate, grâce au tourisme et à sa forte économie. La vieille ville est une ode au monde antique et médiéval, qui en dépit des destructions causées pendant la période 1991-1995 conserve un héritage intact. Pour apprécier un moment unique, rendez-vous sur les gradins du front de mer, où le soir le soleil se couche sur les rides nappées d’or de l’océan. En effet, la légende raconte que c’est ici que l’on peut voir le plus coucher de soleil de toute la Croatie.

A lire ensuite :

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine pour 4 personnes en Sud Vendée !

Prenez l'air martin et vivez une expérience unique ! Sud Vendée Tourisme vous offre un séjour d'une semaine pour 4 personnes en Sud Vendée !

3 nuits en chambres d'hôtes au cœur du Marais poitevin avec petit-déjeuner, 3 nuits dans un hôtel*** à la Tranche sur mer, une balade en barque avec pique-nique, location de 4 vélos pour une journée.