Guide des Seychelles : Jeux, loisirs et sports

Joueurs de dominos.
Joueurs de dominos.
Activités à faire sur place

Plongée : un aquarium grandeur nature. La plongée mériterait d'ailleurs de trouver plus d'écho dans cet archipel qui se révèle en effet l'un des plus beaux aquariums du monde. Un masque, un tuba et des palmes suffisent déjà à se régaler de ce monde du silence dont Louis Malle tira un film du même nom, tourné en 1954 dans l'atoll d'Aldabra avec le commandant Cousteau. On peut même plonger sans se mouiller en embarquant sur le bateau à fond de verre qui parcourt régulièrement le parc national marin de Sainte-Anne. Bien qu'on puisse toute l'année découvrir les Seychelles profondes, les passionnés préféreront les mois de mars à mai et d'octobre à mi-décembre. La mer est alors sereine, la visibilité des fonds peut être supérieure à 30 m en haute mer et la température de l'eau atteint les 30 °C. Pour les plus frileux, une combinaison de 3 mm longue suffit amplement. Évidemment, les centres de plongée étant nombreux, tout le matériel pourra être fourni sur place. Pour se mettre dans l'ambiance, rendez-vous chaque année (fin novembre ou début décembre) sur la plage de Beau Vallon à Mahé, où a lieu le Seychelles Ocean Festival, une manifestation rendant hommage à ses profondeurs bleutées.

Ces fonds, hélas, ont été sérieusement touchés en mars et en avril 1997 par le réchauffement des eaux (dû à El Niño). La température à moins 50 m, d'ordinaire à 22 °C, est alors montée à 30 °C, tuant environ 85 % des massifs de coraux de l'océan Indien. Heureusement de nombreuses associations locales s'emploient depuis quelques années à la réimplantation de coraux. Ils repartent également naturellement et se sont bien développés au cours de ces deux dernières années. Les îles intérieures des Seychelles présentant l'avantage d'être sur un plateau granitique, elles offrent de véritables massifs de granit sous-marin d'où on peut observer de nombreuses espèces. Certains centres proposent des départs de plongée sur les rivages, deux types de récifs étant explorés : les récifs madréporiques, comme les récifs frangeants, et les récifs granitiques, généralement incrustés de coraux mous. Les explorations des récifs du littoral se font entre 6 m et 18 m, la profondeur maximale autorisée par l'Association des plongeurs professionnels des Seychelles (APPS) étant de 30 m. A partir de 50 €, vous pouvez explorer les fonds marins en bouteille. La seule chasse autorisée est celle des images. Quant aux coraux et aux coquillages, les organismes de protection de la nature déconseillent le ramassage.

Toutes les espèces de poissons tropicaux évoluent en toute quiétude et sans timidité dans ces eaux limpides, chaque île baignant dans un vaste aquarium naturel dont les parois sont constituées par la barrière corallienne. C'est un monde de couleurs où, sur fond de coraux, d'éponges et de coquillages, on fait parfois de drôles de rencontres. On peut y observer le poisson-rasoir, qui se déplace à la verticale ; le poisson-papillon, au nez allongé, et le sergent-major, au profil aérodynamique. Le poisson-picasso, multicolore, et l'ange de mer impérial, strié de bandes jaunes, bleues, noires et vertes, sont fascinants. Le poisson le plus étonnant est sans doute le cordonnier soul fam, autrement dit en état d'ivresse, une algue bien précise enivrant en effet ce poisson lorsqu'il la mange. Il n'y a pas de danger aux Seychelles sous l'eau. Les quelques poissons à ne pas toucher cependant sont les espèces de poisson scorpion et les poissons pierres. Ces derniers, bien que rares, ne représentent aucun risque si le plongeur se contente de l'observer. Pour d'autres rencontres fortes, rendez-vous au-delà de la barrière de corail, là où on a la chance de croiser le souverain des mers, Sa Majesté le requin ! Il n'est guère affamé dans des eaux aussi poissonneuses. Les raies (aigle, pastenague, mobula) ne manquent pas à l'appel tout comme le requin pointe blanche, pointe noire, guitare ou dormeur, requin-demoiselle ou requin peau claire, les variétés foisonnent.

A certaines époques de l'année (de juillet à décembre), lorsque les eaux riches en plancton remontent vers le plateau, on peut même s'offrir un nez à nez avec le plus imposant de tous, long de 12 m : le requin-baleine, ce majestueux planctivore qui se laisse facilement approcher.

Quel ballet ! L'île de Mahé compte à elle seule une cinquantaine de sites, dont une bonne moitié entre Cap Ternay et la pointe nord de l'île. Pour la plupart comprises entre 8 m et 40 m de profondeur, ces plongées sont organisées par des professionnels, principalement reconnus par la Professional Association of Diving Instructors (Padi), association professionnelle d'instructeurs de plongée, et la Submarine Activity Federation des Seychelles (SAFS-CMAS) reconnue par la CMAS. Il faut aussi savoir que la plupart des centres utilisent l'équipement et les bouteilles SCUBA d'homologation internationale et qu'il existe à Victoria une chambre de décompression.

Pêche : du gros au gros. L'océan Indien n'est pas qu'un vaste observatoire des espèces les plus colorées de la planète Mer, il peut devenir dangereux. Attention donc aux mers très hachées de la mousson du sud-est qui souffle d'avril à octobre. La meilleure période pour profiter pleinement de la pêche se situe entre octobre et avril, pendant les alizés nord-ouest, quand la mer ressemble souvent à un lac tranquille. C'est le moment parfait pour entrer en contact avec l'un des nombreux centres de pêche. Mahé et les îles granitiques reposant sur un plateau continental sous-marin long de 160 km, il est préférable de gagner les bords de ce plateau pour taquiner le gros (bien qu'un marlin noir de 240 kg ait été pêché à la ligne à six kilomètres seulement de la plage de Beau Vallon).

A une centaine de kilomètres au nord de Mahé, à la hauteur de Bird Island et de l'Ile Denis, là où l'on tombe assez vite sur des profondeurs de 1 800 m, ont été établis six records du monde. De toutes les prises, l'espadon bleu, ou marlin bleu, est le plus recherché pour sa taille. Mais il existe d'autres variétés aussi combatives. Ainsi, l'espadon noir, dont le poids peut dépasser les 400 kg, est un féroce batailleur, jamais fatigué, tandis que l'espadon rayé est réputé pour ses acrobaties et ses bonds prodigieux. L'espadon-voilier, quant à lui, réagit avec vigueur dès qu'il est ferré et lutte avec son prédateur dans un vrai combat aérien en déployant sa crête. Le wahoo préfère se faire remorquer en filant à 80 km/h. On peut aussi pêcher le thon à dents de chien, la bonite, la daurade et le barracuda, le bourgeois (fameux !) mordant aussi à l'hameçon. Rien n'empêche de s'attaquer aux requins, requin-tigre, requin-mako ou, mieux encore, requin-marteau. Ce dernier, chasseur au long cours, ne s'illustre guère par sa gloutonnerie, mais par ses réactions imprévisibles. Vaillant combattant, il est affublé d'une tête en forme d'enclume et fait invariablement penser à ces anciennes voitures de formule 1. Une comparaison assez juste car, taillé pour la course, il est capable d'inquiétants tête-à-queue. Frissons garantis ! La réussite d'une sortie en mer dépend avant toute chose de l'oeil du skipper, qui saura interpréter le ballet des oiseaux au-dessus des bancs de poissons. Il faut savoir qu'une partie de pêche au gros dure de quatre à neuf heures, et qu'un départ de bon matin s'impose pour gagner les bas-fonds, où il est d'abord conseillé de se livrer à quelques exercices de mise en bras, d'autant plus qu'il faut bien appâter les gros poissons avec de plus petits, du genre bonite. Une touche, parfois très rapide, peut donner lieu à un combat de plusieurs heures. Le sifflement du moulinet donne l'alerte. Dès que l'hameçon est ferré, tout va très vite. Harnaché, le pêcheur prend place sur un siège à bascule, la canne étant, elle aussi, solidement fixée à l'arrière du bateau. On assiste alors aux mythiques images de l'affrontement entre le mordu de pêche et le poisson qui mord. Le vainqueur de ce duel sera celui qui épuisera le premier son adversaire, le pêcheur ne pouvant recevoir aucune aide de ses compagnons de mer.

Il lui faudra aussi hisser à bord le vaincu, après l'avoir assommé près de la coque, non sans mal. Il ne lui reste alors qu'à savourer sa victoire avec la pesée et la non moins rituelle photo à côté de la prise. Aux Seychelles, une chose est sûre : on ne rentre jamais bredouille.

Hissez les voiles ! Des gros et des petits ! En matière de bateaux, on en voit aussi de toutes les tailles et de toutes les couleurs, sur cette mer à la fois nourricière et porteuse. Les villes flottantes que sont les paquebots se laissent ainsi volontiers porter par les eaux de cet archipel. Farquhar et Aldabra, le plus grand atoll du monde, restent la destination préférée des marins de plaisance de l'océan Indien. Encore leur faut-il obtenir au port de Victoria une autorisation de navigation dans les eaux territoriales et s'enquérir du règlement assez contraignant auquel doivent se soumettre les embarcations de plaisance étrangères. Ainsi, il est interdit de jeter l'ancre aux abords de Bancs Africains et de Remire. En outre, on ne peut débarquer le moindre animal. Les contrevenants sont passibles d'une amende sévère, voire d'une peine de deux ans d'emprisonnement. Par ailleurs, Port Victoria est le seul port officiel d'entrée et de sortie aux Seychelles. L'île d'Assomption, voisine d'Aldabra, peut jouer ce rôle, à condition d'y mettre le prix.

La réglementation stipule : " Dans ce cas, tous les agents administratifs viendront de Mahé par avion. Leur déplacement est à la charge du bateau. " En réalité, cette exception n'est applicable qu'aux bateaux de croisière. En effet, les voiliers peuvent difficilement prévoir leur heure d'arrivée et rencontrent de nombreuses difficultés pour entrer en contact avec Victoria. Tout bateau arrivant à Port Victoria doit hisser le pavillon Q et jeter l'ancre au large du phare jusqu'à ce que les autorités sanitaires, la douane, les services d'immigration et de sécurité l'autorisent à entrer dans le port. En principe, les droits de port sont à régler sur une base hebdomadaire. Les taxes portuaires sont les mêmes dans toutes les îles et tous les mouillages, et sont établies en fonction du tonnage et du temps de l'escale. Par ici les devises ! Il faut aussi mettre la main à la poche pour naviguer dans les parcs marins ou débarquer sur certaines îles privées ou gérées par l'Etat. Il en coûte ainsi par personne 15 € environ pour les parcs de Baie Ternay et de Sainte-Anne, Coco, Curieuse et Saint-Pierre ; 20 € pour Silhouette (avec autorisation) et 30 € pour Grande Soeur, Cousin et Aride.

Pour les îles éloignées, une autorisation de débarquement doit être accordée par IDC (Tél +248 4 224 640), l'atoll d'Aldabra étant quant à lui soumis à des conditions particulières, la Seychelles Island Fondation
(Tél +248 4 321 735) pouvant accorder ou refuser le droit de visite, l'île étant placée sous la sauvegarde des Nations Unies. Au port de Victoria, où mouillent de grands chalutiers, les plaisanciers peuvent se rencontrer au yacht-club, ce ponton flottant permettant notamment aux navigateurs de déjeuner (simplement) et de recueillir le courrier qu'ils peuvent s'y faire adresser. A 100 m de là, la petite maison de bois du Marine Charter est le lieu de rendez-vous de tous les professionnels du yachting et des skippers des voiliers de charter et des vedettes de pêche au gros, tout comme Eden Island, construite en 2009. On embarquera donc de Mahé (ou Praslin) pour vagabonder dans les eaux turquoise et cristallines de l'archipel qui, jusqu'en 1990, n'aura guère attiré les plaisanciers du fait de taxes de séjour élevées. Mais l'Etat allait enfin comprendre qu'il pouvait tirer profit de ses eaux territoriales autrement qu'avec des bateaux de pêche commerciale.

Coin de planète idéal pour le nautisme, situées hors de la zone cyclonique, les Seychelles offrent jusqu'à 60 milles de Mahé des navigations de courte durée et des mouillages nombreux. Mais très au sud, s'étalant de 120 à 700 milles de Mahé, les îles éloignées (Amirantes, Farquhar, Aldabra), toutes coralliennes, s'adressent aux habitués des longues navigations, plus ardues, les passes et les mouillages y étant moins nombreux et faisant l'objet d'une réglementation particulière.

La présence à bord d'un skipper-guide est alors obligatoire. Côté météo, il faut savoir que les alizés du sud-est s'établissent de la mi-mai à la mi-octobre : c'est l'hiver indien. Soufflant en début et en fin de saison à une moyenne de 15 noeuds, ils forcissent de 20 à 25 noeuds au mois d'août, cette houle donnant alors du caractère aux traversées. La mousson du nord-ouest, elle, s'établit de décembre à mi-mars. Les vents se montrent alors plus tranquilles, de 10 à 15 noeuds de moyenne et la mer est belle. Les pluies sont plus fréquentes, surtout de décembre à la mi-février, mais s'intercalent entre de longues périodes ensoleillées. Les intersaisons se révèlent dès lors idéales pour les croisières tranquilles et la plongée. Les vents sont faibles et variables et le temps beau et chaud n'est ponctué que par de brèves pluies qui rafraîchissent l'atmosphère. On aura compris que pour les initiés, et quand les pirates ne sont pas dans les parages, les Seychelles méritent de se découvrir par la mer. Alors, bon vent !

La vogue des spas

Apaisante, bienfaisante, regénérante : l'eau ! Source de vie... et de sérénité. Une eau plus que jamais précieuse et sublimée en cette ère du spa triomphant. Spa ? Trois petites lettres qui claquent sous l'oeil et dans la bouche. Tirées du latin sanitas per aqua (la santé par l'eau), elles nous renvoient des images de bien-être, voire d'abandon. Antidote de la vie occidentale urbaine, la spathérapie nous invite à laisser au vestiaire stress et déprimes, à oublier la pollution et à déconnecter, à apaiser l'esprit et à recharger le corps. Un épanouissement par l'eau, qui, aux Seychelles, coule désormais de source, tant le créneau semble porteur dans le parc des cinq-étoiles. Pionnier du genre, l'illustre Lémuria de Praslin propose ses soins et massages dans un pavillon de bois exotique au toit de palme. Les cabines, parfumées d'encens et éclairés à la bougie, sont le théâtre de délicieux massages à la carte (shiatsu, thaï, balinais...), selon un rituel sur table ou tatami qui participe à la magie du moment, qu'on peut faire suivre d'une séance de yoga, au coucher du soleil, prodigué par un maître indien sur un petit promontoire de teck à flanc de falaise. Ambiance...

Car lorsqu'on s'abandonne, il est important de soigner le décor. Aussi, à North Island, la cérémonie a-t-elle lieu au point culminant de l'île, face à un horizon en vert et bleu on ne peut plus pur. Sur Frégate également, les soins ont un parfum d'éden, le Rock Spa exploitant des plantes qui poussent sur l'île (frangipanier, ylang-ylang, gingembre, vanillier, carambole...). Des recettes sur mesure en version créolisée, le Zoli Figir (" Jolie Figure " en seselwa) étant ainsi composé à base de papaye, de citron vert, d'argile et de tamarin. Proposée dans des feuilles de bananier, la mixture de l'Envelopman Lekjor, qui emballe le corps, a pour ingrédients mangue, curcuma, bois de santal et jasmin... Et combien d'autres délices, le Château de Feuilles proposant, lui, un massage aux pierres chaudes. Lesquelles sont disposées sur les zones énergétiques stratégiques (les chakras) et utilisées ensuite pour masser délicatement le corps. Que du plézir !

Du Sainte-Anne Resort & Spa au Northolme Hotel & Spa, en passant par le Banyan Tree, le Four Seasons, le H Resort, le Maia, l'Ephélia Resort et d'autres établissements de grand standing, la " spathérapie " a donc trouvé aux Seychelles l'une de ses terres idylliques.

Les meilleures époques

Plongée : de mars à mai et de septembre à novembre.

Pêche : d'octobre à avril.

Voile : toute l'année.

Randonnées : de mai à septembre.

Ornithologie : en avril (saison de reproduction), de mai à septembre (nidification), octobre (migration).

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées des Seychelles

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .