Road trip à moto inoubliable sous le soleil de la Haute-Corse

Les paysages corses font rêver plus d'un voyageur. L'île méditerranéenne est en effet un condensé d'environnements naturels à couper le souffle, entre ses plages aux eaux cristallines et ses montagnes qui appellent à d'infinies randonnées. La Corse du Nord est un territoire parfait pour profiter d'un road trip à moto sous le ciel bleu. Après avoir loué une moto à l'agence Yamaha Rent de Bastia, qui propose de confortables motos et scooters pour sillonner les routes, on s'attarde à découvrir toutes les richesses de la Haute-Corse. À commencer par le Cap Corse, péninsule fascinante avec ses contrées sauvages, ses tours génoises et ses splendides villages. Puis, de l'Île-Rousse en bord de mer, on rejoint à nouveaux les terres pour faire escale dans des cités paisiblement installées au cœur d'une nature verdoyante. Contact direct avec la nature sous toutes ses formes, avec les vieilles pierres, sans oublier la gastronomie locale, un road trip à moto en Corse ne laisse personne indifférent.

L'aventure commence par quelques jours dans la commune de Bastia, où l'on récupère la moto à l'agence de location. La cité invite à de jolies balades avec sa remarquable citadelle, son vieux port où les mâts des bateaux font face à des façades colorées, et sa rue Napoléon toujours pleine de vie et agréable pour flâner dans les boutiques. Un autre jour, on admire palmiers et bâtisses bourgeoises sur la place Saint-Nicolas, avant de prendre la direction du jardin Romieu, écrin de verdure aux courbes élégantes. Végétation, rampes en fer forgé, statues, fontaines, l'endroit est parfait pour se ressourcer. Pour le plaisir de marcher dans le sable, c'est incontestablement à la plage de l'Arinella qu'il faut se rendre. Endroit privilégié des Bastiais pour profiter du bord de mer, elle offre de plus une magnifique vue sur Bastia sur la gauche. À noter que pour dormir, l'Hôtel Central Bastia est une adresse vivement recommandée. Les chambres au charme d'autan sont confortables, les couloirs sont remplis d'œuvres d'art et l'accueil est irréprochable. Côté gastronomie, c'est à la Litorne sur les hauteurs de la ville que l'on profite d'une bonne cuisine traditionnelle, fraîche et à base de produits locaux.

On quitte Bastia pour s'enfoncer à moto dans le Cap Corse, avec un premier arrêt à Erbalunga, village authentique sur lequel veille une tour génoise. Les ruelles sont superbes, escarpées et pavées. La citée est bordée ici et là par des eaux turquoise. Quant sonne midi, il est alors temps de rejoindre une table du restaurant le Pirate, l'une des plus belles adresses du Cap Corse. La cuisine proposée oscille entre terre et mer et une remarquable carte des vins permet d'accompagner les mets. L'après-midi, on roule à moto le long de la côte en direction du nord, tout en profitant des panoramas vallonnés donnant sur la mer. Puis on traverse la péninsule du Cap Corse pour rejoindre la côte ouest et arriver à Nonza, village suspendu à un rocher. Une fois l'installation terminée à la Casa Maria, chambre d'hôtes rénovée et également dotée d'un appartement, on part déambuler dans les ruelles. Un autre jour, on descend jusqu'à la plage aux galets gris, puis on grimpe pour rejoindre la tour Paoline, qui offre une superbe vue sur le village et ses alentours. En soirée, c'est aussi sur les hauteurs de Nonza que l'on s'arrête à La Sassa pour boire un cocktail et déguster du poisson au feu de bois. En prime, une terrasse avec d'un côté, une vue sur la plage, et de l'autre, un panorama sur les montagnes du désert des Agriates. Ce territoire invite d'ailleurs à de multiples randonnées au milieu d'une faune et d'une flore abondantes. 

Le road trip à moto en Haute-Corse se poursuit en direction de l'Île-Rousse. On découvre là aussi une ville typique corse, avec ses façades ocre et son superbe port de plaisance. Depuis le port, on peut emprunter la promenade de la Marinella pour observer le dégradé de bleus de la mer, ou bien partir en direction du centre de la ville pour y faire quelques boutiques. Parmi les monuments à ne pas manquer, l'église de l’Immaculée-Conception et l'étonnante bâtisse en forme de temple grec qui n'est autre que le marché couvert de la cité. On y fait le plein de charcuteries artisanales, de fromages de chèvre, de miels et de confitures. En fin de journée, on rejoint l'hôtel L'Amiral qui dispose d'un parking et offre des réductions pour les motards. Les chambres ont une décoration marine et disposent de balcons qui font face à la mer. Une fois reposé, on attaque une nouvelle journée par une balade sur la plage Napoléon, avant de rejoindre une table d'U Sputinu pour y goûter le veau corse. C'est aussi l'occasion d'aller voir la gigantesque place Paoli dans les environs. L'après-midi, c'est l'île de la Pietra qui attend les promeneurs. L'endroit est sublime avec un littoral rocheux et découpé, et un phare qui dévoile une remarquable vue à 360°.

On quitte le littoral et l'Île-Rousse pour prendre la direction du Refuge Orezza à Piedicroce. On s'installe dans une agréable chambre dans une région de moyenne montagne dont les hautes collines sont recouvertes de châtaigneraies. En haut des crêtes, on aperçoit aussi les toits des maisons de petits villages anciens. S'installer en Catagniccia pour quelques jours, c'est s'offrir la possibilité de traverser des forêts et paysages verdoyants, mais aussi d'aller voir les eaux limpides dans lesquelles se jettent la cascade de la Struccia et la cascade de l’Ucelluline. Et puis, il y a les villages aux maisons de pierres et aux églises baroques. Parmi eux, Morosaglia, entouré de hautes montagnes et qui donnent le sentiment d'être perdu au lieu de nulle part. On n'a alors qu'une envie : profiter des bâtisses anciennes et tourner le regard vers les reliefs. C'est aussi dans ce village que l'on visite le musée Pascal Paoli, situé dans sa maison natale. On y découvre la vie et l'œuvre de cet homme politique, philosophe et amiral corse proclamé Père de la patrie. À savoir que pour les repas, le Refuge Orezza propose une savoureuse cuisine traditionnelle, à l'image de son civet de sanglier.

La dernière escale avant de ramener la moto à l'agence de Bastia prend place à Biguglia. C'est là que l'on pose les valises à l'hôtel Pineto, situé au plus près de la plage, entre l'étang et la mer Thyrénéenne. L'idée ici est de pouvoir profiter un maximum de la Réserve naturelle de l’Étang de Biguglia, à la biodiversité exceptionnelle. L'endroit permet d'observer près de 240 espèces d'oiseaux dont le martin-pêcheur d’Europe, le flamant rose, le grand cormoran et le busard des roseaux. Pour découvrir les richesses faunistiques et floristiques que recèlent l'étang, il est aussi possible de rejoindre l'écomusée du Fortin, placé sur un îlot. Après une nuit et une journée passées au cœur d'un milieu naturel d'exception, il est temps de rejoindre Bastia. Mais avant de quitter la Corse, on aura pris le temps de profiter d'un dernier repas à La Fabrica, restaurant situé en face du palais de justice. Les poissons y sont délicieux et toujours accompagnés de légumes frais. Les voyageurs à moto obtiennent de précieuses informations sur les visites et bons plans en Corse du Nord en se rendant dans les offices de tourisme de Bastia, de l'Île-Rousse Balagne ainsi qu'au syndicat d'initiative de la Castagniccia – Piedicroce – Haute-Corse. Pour plus d'informations sur la location de motos à Bastia, rendez-vous sur le site Internet de Yamaha Rent.  

A lire ensuite :
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...