Gozo est à Malte ce que Belle-Ile est à la côte Atlantique, les Saintes aux Antilles, ce que, il y a 30 ans, Ibiza était aux Baléares et Djerba à la Tunisie. On aimerait croire que la transformation ici sera moins cruelle. Il y a d'ailleurs de bonnes chances pour que les Gozitains sachent résister à tout projet d'envergure qui risquerait de défigurer leur île.

Il règne sur Gozo une atmosphère particulière de décontraction à la britannique mêlée au sentiment de fierté des autochtones, la fierté d'être gozitain. En témoignent, entre autres, des objets publicitaires ou des tee-shirts simplement estampillés " Gozo ", comme si ce signe impliquait à lui seul l'appartenance à une famille d'initiés. Les habitants de l'île font d'ailleurs preuve d'une certaine condescendance à l'égard de ces Maltais agités qui ne pensent qu'à travailler. Et à propos de la petite taille de leur île, ils répondront aux Maltais que " le meilleur parfum se trouve dans les plus petites bouteilles ". Les Maltais quant à eux vous diront que les Gozitains sont des paysans enclins à l'avarice. A Gozo, on sait prendre son temps, apprécier la douceur de vivre. Les Gozitains savent se montrer exigeants quant à leur qualité de vie, qu'ils défendent avec constance et efficacité. De leur île aux couleurs de paradis, ces artistes, ces sages n'accordent qu'un regard lointain à l'agitation du monde. Au voyageur qui la découvre pour la première fois, l'île, belle, calme et lumineuse apparaît d'une luxueuse sérénité.

Gozo compte actuellement près de 30 000 habitants, dont 1 000 partent tous les jours travailler à Malte, ce qui semble indiquer que 29 000 chanceux ont réussi à organiser leur vie sans avoir besoin de quitter leur île ! La plupart des villages ont été bâtis sur des buttes de sorte que, de partout, le regard porte loin, sur un autre village, sur une portion de côte, et parfois même sur l'île entière. Cette impression de paysage maîtrisé, compréhensible, enchante les quelques touristes déçus par Malte jugée parfois trop urbanisée. Ici, vous distinguez facilement les villages les uns des autres, vous savez où vous êtes. Les paysages côtiers y sont plus sauvages et plus accessibles.

L'île étant traditionnellement un lieu de villégiature, ses maisons pimpantes et coquettes sont l'objet des soins constants de leurs propriétaires. Comme à Malte, elles sont ornées de balustrades, de colonnes torsadées, de balcons de fer forgé et entourées de charmants jardins. Elles se regroupent autour des places centrales des villages auxquels, de toute évidence, les Gozitains accordent une attention particulière. L'église est la fierté de la paroisse, sa place également. Des bancs bien disposés, des fleurs, des lampadaires, une terrasse de café, tout est fait pour que ces places soient un centre (agréable) de la vie sociale et économique du village, et non un simple carrefour. Dans l'ensemble, la campagne autour de Gozo a gardé un caractère sauvage, à peine troublé, ici et là, par quelques constructions modernes, des appartements neufs proposés en location, un snack-bar ou quelque autre inévitable signe de modernité. Les abords côtiers ont beaucoup de charme, et la vue sur les falaises, du bord des chemins ou des routes, est bien souvent magnifique.

C'est ainsi, par exemple, que l'arête qui mène de Victoria à Dwejra Point offre une succession de merveilleux paysages. Les abords des routes et les collines, en fleurs tout l'été, sont ponctués de lauriers-roses, de géraniums et de bougainvilliers.

Les principales activités des Gozitains sont l'agriculture (tomates, melons, pommes de terre) et la pêche. Le tourisme également est devenu, depuis quelques années, une importante source de revenus. Dans les mentalités cependant subsiste une invisible frontière qui vient doubler celle, toute physique cette fois, du " channel " qui sépare Malte de Gozo. Néanmoins, et bien que les Gozitains évoquent encore les " habitants de l'île de Malte ", un début d'intégration s'effectue dans la vie sociale et politique du pays. La vie gozitaine s'écoule paisiblement et l'animation se ralentit après le départ du dernier ferry.

L'automne et l'hiver sont des saisons privilégiées, et l'absence de touristes invite à se livrer à une véritable cure de repos. L'été apporte un peu d'animation, surtout les vendredis et samedis soir, quand les jeunes Maltais viennent goûter les plaisirs des deux discothèques gozitaines. Quant au cinéma, il n'en reste plus qu'un seul.

Les touristes néophytes visitent généralement Gozo en un rapide aller-retour et se promettent en repartant de revenir y passer un peu plus de temps une prochaine fois. D'autres, plus avertis, gagnent directement Gozo (par la navette de l'aéroport) dès leur descente d'avion à Luqa pour y passer toutes leurs vacances. Gozo devient petit à petit auprès des touristes et des professionnels du voyage une destination à part entière. Les Maltais arrivent à Gozo dès les premiers beaux jours, nombre d'entre eux y ont d'ailleurs une résidence secondaire. La famille s'installe pour les vacances, le mari reprenant le ferry pour Malte tous les jours. Si, dans les années 1960, les nouveaux occupants étaient des Anglais en retraite venus restaurer des fermes, en revanche, depuis une décennie, ce sont principalement des Canadiens et des Australiens (d'origine maltaise) qui leur succèdent. Ces derniers aiment à hisser de grands drapeaux de leur ex-pays d'adoption, ce que certains trouvent un peu ridicule, puisqu'ils sont tout de même Maltais et non Australiens. Au détour d'un chemin, vous êtes surpris par un pignon portant le drapeau australien ou par une statuette de kangourou sur un balcon. Cette immigration tous azimuts a d'ailleurs eu une influence bénéfique sur les Gozitains, toujours ouverts et sensibles à l'apport culturel et même parfois économique de leurs hôtes. En effet, ces derniers deviennent souvent des investisseurs de poids, comme c'est le cas de la petite communauté australienne du village de Xaghra.

Que visiter à GOZO ?

Adresses Futées de GOZO

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à GOZO

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de GOZO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2021-07-16
288 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez votre séjour pour un Noël au pays des châteaux, en Touraine

L’Agence Départementale du Tourisme de Touraine vous offre un séjour féérique valable pour 2 adultes et 2 enfants en Touraine à Noël !