Fondée en 1821, Jackson est la capitale et la plus grande ville du Mississippi. Elle est également, avec Raymond, l'un des deux sièges du comté de Hinds. La ville abrite 175 400 personnes et son aire métropolitaine 538 000. Bordée par la Pearl River, Jackson se trouve à quelques miles au sud de la Natchez Trace Parkway.

Contrairement à Vicksburg, Greenville et Natchez qui sont toutes situées sur le fleuve Mississippi, Jackson n'a pas pu se développer jusqu'à l'arrivée de la première voie ferrée en 1840. Lourdement touchée par la guerre de Sécession, elle a du attendre le début du XXe siècle pour voir sa croissance économique et démographique augmenter de façon significative, notamment à partir des années 1930, quand furent découverts d'importants gisements de gaz puis de pétrole à proximité. Ces gisements furent exploités jusque dans le milieu des années 1950.

Si la ville, qui fut rasée lors de la guerre civile, n'a gardé que peu de traces de cette époque, elle reste en revanche profondément marquée par les luttes pour les droits civiques menées dans les années 1960.

A égale distance de Memphis et de La Nouvelle-Orléans, et de Dallas et d'Atlanta, Jackson est aujourd'hui située dans l'une des plus dynamiques zones de croissance de la Sun Belt. C'est un grand centre d'échanges desservi par les interstates I-20 et I-55, deux aéroports dont un international et plusieurs grandes lignes ferroviaires. Le Jackson Convention Complex, qui a ouvert ses portes en 2009, représente le coeur de la ville pour nombre d'hommes d'affaires.

Alors que l'architecture de la ville n'est pas des plus représentatives de son histoire, l'art et la culture sont particulièrement présentes avec un orchestre symphonique, un Opéra, une compagnie de ballet, plusieurs troupes de théâtre professionnelles, et un très beau musée d'art. De plus, si Jackson se trouve en dehors de la Delta Region et du berceau du blues, elle n'en demeure pas moins habitée par ses rythmes et nombre d'établissements vous permettront d'écouter d'excellents bluesmen. Malaco Records, l'un des principaux éditeurs de disques pour le gospel, le blues et la soul music aux Etats-Unis est installé à Jackson depuis 1967, date de sa fondation par Tommy Couch et Mitch Malouf (Malouch + Couch = Malaco). Un autre label célèbre fut Ace Records, fondé par Johnny Vincent (1925-2000) et qui connut un grand succès de 1955 à 1997.

Certains grands événements se déroulent au Veterans Memorial Stadium (ouvert en 1941 - 61 000 places), au Mississippi Coliseum (ouvert en 1961 - 6 500 places) ou au Smith-Wills Stadium (ouvert en 1975 - 5 200 places).

Parmi les principales manifestations de la ville, le Dixie National Livestock Show and Rodeo (janvier), Les Martin Luther King Jr. Celebration and Parade (janvier), le Lynch Street Cultural Arts Festival (avril), et le Jackson Rhythm & Blues Festival (août), tiennent une place importante. Deux manifestations gay sont prévus annuellement, et ce malgré un esprit très conservateur dans l'Etat : la Mississippi LGBT Pride (ex OUToberfest), en juin, et la Jackson Black Pride, en novembre.

L'écrivain et photographe Eudora Welty (1909-2001) est née et a vécu à Jackson (sa maison peut être visitée, et sa tombe se trouve au Greenwood Cemetery). Le romancier Richard Ford (1944) y grandit jusqu'à l'âge de huit ans. Richard Wright (1908-1960) y passa une partie de son enfance, qu'il décrit dans son roman autobiographique Black Boy (1945). Lisez le roman The Help (2009), de Kathryn Stockett ou regarder le film éponyme de Tate Taylor qui en est tiré, sorti en France en 2011 sous le titre La Couleur des sentiments. Ils vous donneront une idée de la ségrégation telle qu'elle existait à Jackson dans les années 1960. Stockett et Taylor, tous deux nés en 1961 et amis d'enfance, sont également natifs de Jackson.

Outre le fait d'être une ville agréable et extrêmement intéressante du point de vue de l'histoire des droits civiques en Amérique, Jackson est également un excellent point de chute pour visitez la région.

Histoire

Un premier établissement fut fondé en 1792 par Louis LeFleur, un marchand canadien-français, afin de pouvoir commercer avec les Amérindiens sur la Natchez Trace. Il établit son comptoir sur les hauteurs d'une falaise dominant la rive ouest de la Pearl River nommé " High Handsome Bluff ". Le lieu prit le nom de LeFleur's Bluff.

Au début du XIXe siècle, l'Etat du Mississippi, qui voulait déplacer le siège du gouvernement hors de la zone de Natchez dans un endroit plus central, désigna trois hommes pour localiser le site idéal. Après avoir examiné sans succès les régions au nord et à l'est de Jackson, Thomas Hinds, James Patton, et William Lattimore explorèrent les abords de la Pearl River jusqu'à ce qu'ils arrivèrent à Bluff's LeFleur. Un traité signé en 1820 avec les Choctaws qui occupaient la région ouvrit officiellement la zone aux colons.

C'est le 28 novembre 1821 que le futur emplacement du gouvernement fut désigné et nommé Jackson, en l'honneur du major-général Andrew Jackson (1767-1845), vainqueur de la bataille de La Nouvelle-Orléans pendant la guerre de 1812. Ce dernier deviendra plus tard le septième président des Etats-Unis. Le premier bâtiment destiné à accueillir le gouvernement fut une structure en briques de deux étages. Peu de temps après l'adoption de la Constitution de 1832, qui assura que Jackson serait la capitale permanente de l'Etat, la construction d'un second bâtiment fut décidée. Ce dernier vit le jour en 1839. Ce magnifique exemple de l'architecture néo-grecque, aujourd'hui connu comme Old Capitol, resta le siège du gouvernement jusqu'en 1903. De 1839 à 1842 eut lieu la construction du Governor's Mansion. En 1842 fut inaugurée la ligne de chemin de fer Vicksburg-Jackson. Il fallut attendre 1846 pour que le City Hall soit construit.

Au cours de la guerre de Sécession, la ville devint un centre majeur de transport et de production des Etats sudistes. Le 14 mai 1863, la bataille de Jackson opposa les troupes du général Ulysses S. Grant (1822-1885) aux forces confédérées du général Joseph E. Johnston (1807-1891). La cité tomba aux mains des nordistes, ce qui ouvrit la route vers l'ouest et mena au siège de Vicksburg. Après la chute de Vicksburg, Jackson, où s'étaient à nouveau retranchés les Confédérés, subit un deuxième assaut le 5 juillet 1863. La ville céda après un siège de 10 jours. Sous le commandement de William Tecumseh Sherman (1820-1891), les troupes pillèrent et détruisirent la capitale, ainsi que les installations de chemin de fer à l'importance stratégique inestimable pour la Confédération. Seuls trois bâtiments furent épargnés : le Old Capitol, le Governor's Mansion et le City Hall. A l'issue du conflit, la ville furent surnommée Chimneyville, car seules les cheminées des maisons restèrent debout.

La reprise économique après la guerre civile fut lente mais le redéveloppement des transports au début du XXe siècle permit à la ville de prendre un nouvel essor.

En 1903 le " New " Capitol, à l'architecture fortement inspirée du Capitole de Washington, succède au Capitole de 1839 comme siège du gouvernement.

En 1910, la population est passée de 8 000 personnes au début du siècle à plus de 21 200. De nombreux bâtiments voient le jour dans la décennie. En 1923, le luxueux Hôtel King Edward (aujourd'hui Hilton Gardenn Inn) ouvre ses portes. 1927 voit l'inauguration de la nouvelle Union Station desservant plusieurs lignes de chemin de fer, dont l'Illinois Central Railroad. Enfin, en 1929, le bâtiment de 18 étages de la Standard Life, conçu par Claude Lindsley, devient la plus grande structure en béton armé dans le monde.

Au cours des années 1930, les effets de la Grande Dépression sont atténués par le succès de l'industrie du gaz puis pétrolière. A leur apogée, en 1934, il y aura cent treize puits d'extraction dans l'Etat. La majorité seront fermés en 1955.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport de Hawkins Fiel, au nord-ouest de Jackson devient une importante base militaire.

En 1949, le poète Margaret Walker commence à enseigner à la Jackson State University, une université historiquement noire. Elle y enseigna jusqu'en 1979, et fondera le Center for African-American Studies. Son roman Jubilee (1966), est considéré comme une oeuvre majeure de la littérature afro-américaine.

En 1955, inauguration de l'University of Mississippi Medical Center, où aura lieu la première greffe cardio-pulmonaire en 1963.

Au cours des années 1960, Jackson connaît d'importants troubles pendant le mouvement des droits civiques, notamment dans ses grands établissements d'enseignement (Tougaloo College, Jackson State College - qui deviendra Jackson State Université en 1974...). Le 24 mai 1961, 27 Riders sont arrêtés à la descente de leurs bus pour trouble à l'ordre public. Ils sont bientôt rejoints par des centaines d'autres et, fin 1961, plus de 300 d'entre eux auront été envoyés à la prison d'Etat, le Parchman Penitentiary. Le 12 juin 1963, Medgar Evers, militant des droits civiques et activiste de la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People), est assassiné par Byron De La Beckwith, membre du White Citizens' Council (WCC). Une partie de la US Highway 49, plusieurs bâtiments et l'aéroport international de Jackson-Evers ont été nommés en l'honneur de Medgar Evers. Le 26 juin 1966, James Meredith, qui a commencé un mois plus tôt une marche en solitaire entre Memphis et Jackson (354 km) pour protester contre le racisme, arrive dans la ville. Le nom de cette marche est connu comme March Against Fear. James Meridith fut, en 1962, le premier Afro-Américain qui réussit à s'inscrire à l'University of Mississippi d'Oxford (Mississippi). En septembre 1967, le Ku Klux Klan lance une bombe sur la synagogue de la congrégation Beth Israël, et récidive en novembre en prenant pour cible la maison de son rabbin, le Dr. Perry Nussbaum. Ceci en représailles de la position de la communauté juive en faveur des droits civiques.

Le 15 mai 1970 est un jour connu comme Jackson State Killings. Au cours de manifestations d'étudiants noirs contre la guerre du Vietnam au Jackson State College (à présent Jackson State University), la Garde Nationale intervient. La contestation dégénère. 2 étudiants sont tués et 12 autres sont blessés. Le drame intervient 11 jours après des faits similaires à la Kent State University, dans l'Ohio, où 4 étudiants avaient déjà été tués par la Garde Nationale chargée d'intervenir.

En 1997, Harvey Johnson Jr. (1946) est élu premier maire afro-américain de la ville. Il occupera ses fonctions jusqu'en 2005, puis sera réélu de 2009 à 2013.

En 2002, ouverture de la Belhaven University Center for the Arts.

En août 2005, l'ouragan Katrina frappe le Sud des Etats-Unis. Beaucoup d'habitations et les bâtiments majeurs de la ville sont touchés. Le quartier de Farish Street garde encore aujourd'hui de profonds stigmates de la catastrophe.

La ville aujourd'hui

Au cours des dernières années un effort considérable à été fait pour revitaliser le centre-ville de Jacskson. Ainsi, en 2007, le nouveau Mississippi Museum of Art est inauguré. Puis, en janvier 2009, c'est au tour du Jackson Convention Complex d'ouvrir ses portes. Le mois suivant, le Old Capitol, restauré après les dommages de l'ouragan Katrina, est réouvert au public en tant que Old Capitol Museum. Enfin, en 2011, le Art Garden du Mississippi Museum of Art est inauguré, à côté du pavillon central. L'événement marque les cent ans d'existence de la Mississippi Art Association.

Pour décembre 2017, deux nouveaux musées sont très attendus : le Museum of Mississippi History et le Mississippi Civil Rights Museum. Voir le site www.2mississippimuseums.com

Que visiter à JACKSON ?

Adresses Futées de JACKSON

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à JACKSON

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de JACKSON

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

BOSTON NOUVELLE ANGLETERRE

Guide BOSTON NOUVELLE ANGLETERRE

BOSTON NOUVELLE ANGLETERRE 2021/2022

13.95 €
2021-01-13
360 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de ski dans les 3 Vallées pour 2 personnes !

Un séjour d'hiver dans le Domaine des 3 Vallées avec l'Office du Tourisme de Brides-les-Bains