DURBUY

Voici la région la plus septentrionale de la province de Luxembourg. Les principales localités, Barvaux, Durbuy et Bomal, sont autant tournées vers l'extérieur de la province que vers la plus importante agglomération des environs, à savoir Marche-en-Famenne.

Durbuy, considérée comme la plus petite ville du monde, répond d'une vraie vocation touristique. La cité semble comme emmitouflée dans les méandres de l'Ourthe. Son teint gris contraste avec les tons verts des versants boisés qui l'entourent et toute la gloire de son riche passé est inscrite dans ses ruelles pittoresques et ses maisons intactes depuis le 18ème siècle. L'ensemble architectural est d'une belle harmonie, avec ses maisons à colombages, ainsi que les anciens couvents des Récollets et des Récollectines. Dans l'église, on observera les fonts baptismaux et la chaire de Verdi.

Quelques produits artisanaux à déguster sans (trop de) modération : la bière Marckloff, les fromages de chèvre d'Ozo, les fromages de brebis de l'Isbelle ou encore les délicieuses confitures Saint-Amour de Durbuy.

Actuellement en pleine transformation avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'entrepreneurs privés, le centre de la petite cité se renouvelle tout en conservant le cachet qu'on lui connaît depuis des décennies.

Un peu d'histoire

A l'origine, la " Terre de Durbuy " était une propriété libre de la famille dite d'Ardenne- Verdun. Elle passa ensuite à la Maison de Namur. La forteresse de Durbuy, édifiée au 10e siècle sur une île - à l'emplacement d'un ancien castellum - fut détruite en 1151 par les troupes de l'évêque de Liège. Après le célèbre Gérard de Durbuy, le comté passa au futur empereur, Henri de Luxembourg. De 1346 à 1525, la Terre de Durbuy fut engagée à différents seigneurs dont la célèbre famille de la Marck.

Le château fut ruiné lors des guerres du 17e siècle. En 1689, les troupes françaises achevèrent le démantèlement de la place. Le château fut inhabitable de 1675 à 1731, époque à laquelle un cousin du duc d'Ursel, seigneur de Durbuy depuis 1726, entreprit de le reconstruire. L'édifice ne subit plus de transformations avant sa rénovation, intervenue entre 1880 et 1882.

Le duc d'Ursel acquit à titre définitif la seigneurie de Durbuy, en 1756, moyennant la somme de 400 000 florins. On comprend que le destin de Durbuy s'est construit autour de celui de son château et de ses occupants successifs. La ville reste regroupée autour de ce château qui en fait la fierté et le prestige. Après le château, l'édifice le plus connu de Durbuy est la Halle aux blés appelée également la Maison espagnole ou plus simplement " la halle ". Son existence est mentionnée dès 1380. Cette halle, propriété du seigneur, était le siège de toutes les activités administratives de la ville et de la prévôté. Elle ne servit que très occasionnellement d'entrepôt de blé.

Aux environs

L'église Saint-Antoine mérite un coup d'oeil et un circuit permet de découvrir fontaines et potales de la commune.

À voir / À faire à Durbuy

Adresses Futées de Durbuy

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à Durbuy

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de Durbuy

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2021-04-07
288 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.