Escapade maritime à moto le long de la côte basque

Avec les beaux jours qui reviennent, les envies de prendre le large commencent à fleurir dans les esprits. Pour les adeptes de road trips à moto, et plus particulièrement pour ceux qui aiment rouler à deux pas de l'océan, une escapade à moto le long de la côte basque est un itinéraire idéal. On s'arrête en effet dans les villes emblématiques du Pays basque ainsi que dans des villages à l'architecture authentique. Entre deux trajets, on découvre une gastronomie riche en saveurs, un joli patrimoine, on s'adonne à la pelote ou au surf, et surtout, on prend le temps de s'arrêter sur quelques-unes des plus belles plages pour des moments de farniente au soleil et de baignades. Il est possible de louer une moto à l'agence Yamaha Rent Anglet, qui propose aux amoureux des deux-roues des motos parfaitement adaptées aux longs voyages sur route, ainsi que des scooters. Entre mer et montagnes, la côte basque à moto est une route pleine d'agréables surprises. Voici un itinéraire à suivre qui vous conduira vers les incontournables, et vers quelques trésors insoupçonnés. 

Depuis Anglet, le périple commence dans les meilleures conditions possibles, au guidon d'un véhicule confortable et sécurisant. C'est ainsi que l'on prend la route en direction de la première étape : Biarritz. Il faut bien passer deux ou trois jours dans la charmante cité balnéaire pour profiter de tout ce qu'elle a à offrir. Le premier jour, on visite l'aquarium de Biarritz pour s'émerveiller de la centaine d’espèces de la faune et de la flore du golfe de Gascogne, de la grotte des requins, des phoques dans leur bassin ainsi que des collections en lien avec les techniques de pêche au Pays basque. On poursuit ensuite avec une balade sur le port de pêcheurs, lieu plein de charme avec ses maisonnettes et ses vieux bateaux. Une après-midi à la plage peut prendre place sur la plage de Marbella, le spot des surfeurs, ou bien sur celle de Milady, où une multitude d’activités est proposée. En soirée, quoi de plus romantique que le soleil qui se couche sur le plateau de l'Atalaye, au rocher de la Vierge ou à proximité du phare avant une nuit de repos ? Pour poser les valises, la Maison de la Côte est une charmante villa des années 1930 située à 200 m de la plage du Miramar. Décoration soignée, kitchenette, balcon avec vue dégagée, sauna, tout est là pour un séjour apaisé. Pour les repas, l'Arena Biarritz propose une belle cuisine locale avec vue sur mer. 

Le lendemain, ceux qui souhaitent rouler longuement peuvent s'offrir une journée dans la pure tradition basque. Le voyage commence tôt le matin en entrant dans les terres afin de rallier Mauléon Licharre pour une visite de l'atelier-musée de Don Quichose. Cette usine fabrique des espadrilles dans la plus pure tradition. Un endroit où les fabricants partagent leur savoir-faire et leur passion et d'où il est difficile de repartir sans une paire d'espadrilles tendance, aux coloris et motifs variés. Plus tard dans la journée, de retour à Biarritz, un tour à la boutique Jean Vier s'impose pour découvrir cette fois le spécialiste du tissu basque et se faire là aussi plaisir avec un modèle de linge de bain ou de décoration. Après avoir roulé et marché, il est temps de garer la moto sur un parking à proximité de la Grande Plage pour profiter d'une baignade dans un cadre chic et toujours très animé. Avant de rentrer à la chambre d'hôtes, un arrêt pour dîner chez Léonie est l'occasion de savourer des produits de qualité et de saison, dans une ambiance bistronomique. Les noix de Saint-Jacques, le paleron de veau braisé s'accompagnent d'un bon cru local. La journée se termine de la plus agréable des manières. 

La route sur la côte basque et ses panoramas à couper le souffle se poursuit en direction de Bidart. Ce petit village typique est la destination parfaite pour profiter d'un riche patrimoine et d’un paysage naturel unique. Les ruelles donnent tout de suite envie de flâner et d'observer les maisons aux couleurs rouges et blanches, comme on a si souvent l'occasion de s'en émerveiller dans le Pays basque. La Mairie, le moulin de Bassilour et les chapelles sont autant de curiosités à aller voir. D'autant qu'à la chapelle Sainte-Madeleine, on profite d'un panorama composé de la ville, des montagnes, de falaises, de plages et de l'océan. Après avoir mangé quelques tapas et du jambon Iberico dans la brasserie contemporaine de l'Hôtel du Fronton, on part cette fois garer la moto dans l'ancien port de pêche à la baleine de Guéthary. Dans ce petit village, on chante basque, on danse basque, on joue à la pelote et les plages restées authentiques y ont une ambiance familiale. Le port de la commune dévoile une vingtaine de barques colorées et "la terrasse" est le lieu incontournable pour un panorama de toute beauté sur l'océan animé par les vagues et les surfeurs. On s'y sent tellement bien qu'on s'installera volontiers dans la maison d'hôtes d'Arguibel, dont les belles chambres se composent d'un mobilier ancien revisité et d’œuvres d'art. 

On se rapproche ensuite un peu plus de la frontière espagnole pour une étape à Saint-Jean-de-Luz, une autre ville phare du Pays basque. La ville dispose d'un parc de stationnement de 3 000 places. Une fois garé, c'est parti pour rejoindre les principaux sites d'intérêt. Au cours du séjour, on déambule dans le centre-ville et ses ruelles. On contemple alors l'architecture des maisons dans le détail, et on tombe au passage sur les monuments qui font la fierté de toute la ville. Citons l'église Saint-Jean-Baptiste et son intérieur incroyable, le fort de Socoa, la Maison Louis XIV et la Maison de l'Infante. Pour un moment au vert, rien de tel qu'un tour au jardin botanique et son point de vue sur la baie. À la pointe Sainte-Barbe, la balade révèle un panorama sur les habitations, les monuments, les falaises, les montagnes et la mer. L'endroit est tout particulièrement sublime lorsque la mer se déchaîne ! Pour dormir, l'hôtel Txoko est on ne peut plus central et un parking gratuit se trouve à seulement 7 minutes à pied de l'établissement. Ce petit hôtel est parfait pour accéder à la grande plage en un rien de temps. Lorsque la faim se fait sentir, il est conseillé de réserver une table au restaurant Xaya la Cave Gourmande. Cette adresse à deux pas du port propose une atmosphère feutrée et des plats concoctés à base de produits des éleveurs et maraîchers locaux. La balade digestive se fera bien entendu sur le port, qui a su conserver tout son charme d'antan. 

Dernière ville côtière avant l'Espagne, Hendaye est la prochaine destination des voyageurs à moto qui décident de descendre la côte. La ville ravit les visiteurs par son beau patrimoine, à l'image du château-observatoire d'Abbadia. Construit par le célèbre architecte Viollet-le-Duc, ce sublime château néo-gothique mélange à l'intérieur les styles néo-gothique et orientaliste, avec des peintures éthiopiennes, un fumoir mauresque, un observatoire astronomique et une sublime bibliothèque qui évoque de suite l'Art nouveau. Autour de l'édifice, on découvre le domaine d'Abbadia et sa faune et flore d'une incroyable richesse, quand le Sentier du Littoral offre de son côté des panoramas à couper le souffle sur la côte. Dans la ville, la grande plage n'est autre que la plus grande étendue de la côte basque, avec ses 3 km. On y lit tranquillement un livre sur un transat, on s'y baigne ou on pratique le surf pour les plus aventureux. Et avant de quitter les lieux, on ne manque pas de rallier le bout de la plage pour aller photographier les Deux Jumeaux, ces deux rochers de calcaire qui se sont détachés de la côte et qui figurent parmi les emblèmes de la ville. Pour une pause culinaire, le restaurant Le Chantier se trouve sur la marina du port d'Hendaye et propose des plats mer-terre. Cocktail maison, tapas, langoustines émincées ris de veau rôti ou pâtes aux palourdes, le choix est large et la cuisine, finement concoctée. Et pour passer quelques nuits, l'hôtel Bellevue est une belle option. La maison n'est autre qu'une belle bâtisse basque construite en 1900, et certaines chambres offrent une vue de toute beauté sur la baie et le mont Jaizkibel. 

Avant de faire le chemin retour vers Anglet pour rendre la moto à l'agence de location, deux belles expériences attendent les motards avides de beaux paysages et de cités de caractère. Un détour par la montagne de La Rhune permet de garer la moto et de s'installer à bord d'un petit train créé en 1924 et qui conduit les visiteurs au sommet de cette montagne emblématique des Pyrénées. Roulant à faible vitesse, on a alors le temps de s'émerveiller des paysages de montagnes, de la flore et d'une faune qui se compose notamment de poneys et d'une multitude d'oiseaux, dont des vautours fauves. La suite du voyage et la dernière étape du périple à moto pend place en Espagne, à Irún. Cette ville qui fut le théâtre de batailles épiques a tout de même conservé un héritage architectural unique, à l'image de l'ermitage de Santa Elena; du palais d'Urdania et de l'église de Juncal. Pour les balades en pleine nature, le parc écologique de Plaiaundi est une zone humide à ne manquer sous aucun prétexte, pour être au contact d'une biodiversité de grande richesse et qu'il est nécessaire de protéger. Avant de partir pour Anglet, une nuit de repos s'impose dans l'hôtel 3 étoiles le Trip Urdanibia, qui disposent de chambres modernes avec balcon, et d'un restaurant où l'on peut déguster des pintxos.

Pour faire le plein d'informations et se renseigner sur les bons plans, les voyageurs à moto peuvent s'arrêter dans les offices de tourisme d'Anglet, de Bidart, de Saint-Jean-de-Luz et d'Hendaye. 

Pour plus d'informations sur la location de motos à Anglet, rendez-vous sur le site Internet de Yamaha Rent.  

A lire ensuite :
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez 2 week-end de prestige aux portes de la Normandie !

2 séjours pour 2 personnes avec l'Office de Tourisme Terres de Seine ! (2 gagnants)

Une escapade zen et reposante...