La France est une destination exceptionnelle pour sortir la canne à pêche et prendre du plaisir à être au bord de l'eau. Si certains sont des inconditionnels de la pêche en pleine mer ou bien encore dans les océans, d'autres préfèrent rejoindre le bord d'une rivière ou bien encore d'un lac, pour une bonne partie de pêche en eau douce. Pêcher, c'est aussi une belle occasion de découvrir de nouvelles régions, leurs paysages et leurs spécificités dans le domaine. Le point fort de l'Hexagone, c'est d'avoir de paisibles coins de pêche dans chaque région de France, et avis aux amateurs : en voici quelques-uns parmi les plus jolis pour de futures escapades.

Pêche en eau douce : quels sont les plus jolis coins de France ? 

Les pêcheurs en eau douce de France ont l'embarras du choix pour s'adonner à leur activité préférée. La pêche, c'est le plaisir de rejoindre un lac ou une rivière près de chez soi le week-end, mais aussi l'opportunité de rallier d'autres territoires pour découvrir de nouveaux paysages et pêcher d'autres espèces. Avant de nous intéresser au matériel de qualité, comme celui de la marque Fox Rage, qu'il est nécessaire d'emmener avec soi, faisons un point sur les spots incontournables pour profiter d'un moment de pêche exaltant.

Direction dans un premier temps le département de l'Hérault, qui regorge de splendides rivières aux eaux pures et translucides. Pour pêcher la truite, on peut par exemple rejoindre La Vis. Les bords de la rivière offrent d'agréables points d'observation, au calme. Pêche au bouchon, à la mouche, à la cuillère ou bien encore au toc, l'essentiel pour pêcher la truite est de rester silencieux et discret, car elle est bien plus maligne que l'on croit. Pendant ce temps, on peut s'émerveiller des paysages verdoyants qui nous entourent.

Si la Bretagne évoque souvent la mer, il faut savoir que la région est aussi un lieu de choix pour les amateurs de pêche en eau douce. Citons en premier lieu le lac de Saint-Michel, dans le Finistère. Ce lac artificiel de 450 hectares prend place au coeur du parc national des Monts d'Arrée, et en plus de pouvoir y pêcher le saumon, on se délecte du panorama incroyable sur les tourbières et les landes. Dans un autre département breton, le Morbihan, la Vilaine est propice à une pêche variée puisqu'on y trouve à la fois des truites, des carnassiers, mais aussi des blettes et des gardons.

Autre décor, celui de la Suisse normande et des paysages verdoyants qui entourent le lac de Rabodanges. Ici, on se pose tranquillement au bord du plan d'eau, mais la pêche peut aussi se pratiquer depuis un bateau. Les brochets, les perches et les sandres peuplent le lac en nombre, l'endroit fait donc le bonheur des amoureux de carnassiers.

Dans un tout autre registre, la pêche dans les lacs de montagnes a quelque chose de particulier. Comment résister à la beauté des superbes panoramas pendant que l'on attend que ça morde à l'hameçon ? Une idée d'escapade pour les amoureux des montagnes : la vallée d'Ossau et ses lacs. À une altitude comprise entre 1 845 m et 2 082 m, on a la possibilité de rejoindre six plans d'eau portant le nom de Roumassot, Paradis, Castérau, Gentau, Miey et Bersau. L'idéal est de randonner pour y accéder. Ensuite, on profite de la pêche avec la présence de truites fario, de vairons, de saumons de fontaine et de quelques ombles communs, le tout dans un cadre enchanteur.

Enfin, pour vivre des sensations fortes alors que l'on pêche en eau douce, il est fortement recommandé d'aller affronter le silure dans le Tarn ! Dans les environs d'Albi, on n'a aucun mal à trouver un lieu en bord de rivière pour vivre une pêche sportive. En effet, il faut savoir que le silure peut mesurer jusqu'à 2,80 m et atteindre le poids de 120 kg ! Impressionnant.

Comment bien s'équiper pour aller pêcher en eau douce ?  

Comme pour la plupart des activités de plein air, il est essentiel d'être bien équipé pour pêcher dans de bonnes conditions. Bien entendu, le matériel va dépendre du type de pêche pratiquée et des poissons visés.

Pour la pêche au coup, il est nécessaire de s'équiper d'une canne télescopique avec fil de nylon, bouchon, bas de ligne, plombs et hameçon. Cette canne à pêche, de différentes tailles, mais aussi la plus standard, s'utilise avec des appâts. Pour pratiquer la pêche à la mouche, il faut s'équiper d'une canne dite " fouet ". Elles sont dotées d'un moulinet fixe et sont réputées pour être très souples. La mouche est l'autre élément indispensable à avoir avec soi. Place à présent à la pêche au leurre qui nécessite de son côté une canne à lancer classique, équipée d'un moulinet fixe ou tournant. Il faut donc également prévoir des leurres, à choisir en fonction du poisson pêché.

La canne à pêche et les appâts ou leurres ne sont pas les seuls matériaux à avoir avec soi pour pêcher. Inutile d'enfiler une tenue particulière si l'on reste en bord de lac ou de rivière, mais il est en revanche recommandé de porter des lunettes et un chapeau pour se protéger du soleil. La pêche est en effet toujours plus agréable les jours de beau temps. Quand on entre dans l'eau pour pêcher, alors le port d'une salopette étanche et de cuissardes s'impose. De même qu'il est toujours conseillé de prévoir des boîtes pour ranger le matériel et de posséder un sac de pêche pratique et résistant.