A 24 km de Sousse, Monastir est une ville au riche passé historique. Ses souvenirs et sa grandeur en font naturellement un phare culturel et touristique du pays. Monastir doit l'essentiel de son prestige à deux grands hommes, César et Bourguiba. Le général romain fit de ce petit village d'origine punique son camp de base lors de sa campagne africaine contre Pompée (en 50 avant J.-C.), et l'entoura d'une triple enceinte de murs, visibles encore par endroits dans la ville. C'est ainsi que Ruspina, la future Monastir, dont le nom était la déformation du punique Rouss Penna, fit son entrée dans l'histoire. A la fin du VIIIe siècle, Monastir fut choisie par la dynastie arabe des Abbassides pour accueillir le premier ribat tunisien, monastère, d'où la ville tient probablement son nom ; celui-ci était alors occupé par des moines soldats (les mourabitines) qui partageaient leur temps entre la prière et la lutte contre les envahisseurs. La ville devint ainsi un exemple architectural et une place forte essentielle. Au XIe siècle, dans la mouvance du développement de Mahdia, choisie par les Fatimides comme capitale, Monastir devint un grand centre religieux, gagnant le titre de ville sainte. Sous domination turque, au XVIe siècle, elle retrouva son rôle de place forte. A partir de l'Indépendance, la ville bénéficia de nouveau de l'aide d'un homme pour sortir de l'ombre. Habib Bourguiba, le premier président de la République tunisienne, natif de Monastir, lui offrit, dès les années 1960, des moyens énormes pour se développer. Plus de 10 % du budget national furent consacrés à Monastir, tant pour la restauration de ses monuments que pour la construction d'équipements modernes. C'est à Monastir que le président Bourguiba a terminé sa vie. Il y est enterré dans un mausolée dont la splendeur illustre bien sa vie.

Monastir est aujourd'hui un centre touristique et universitaire important, avec notamment un aéroport international, un vaste port de plaisance, de nombreux hôtels et jardins publics. Tout cela pour une agglomération d'au moins 60 000 habitants ; plus petite, la ville est plus calme que Sousse.

Revers de la médaille, la ville moderne en ressort un peu froide, et ses espaces immenses nous font regretter les petites ruelles plus intimes des autres cités tunisiennes.

Néanmoins, la vieille ville reste vivante et authentique. Monastir porte en elle un charme incontestable, entre ses trois ports, ses étendues de sable fin et ses vieilles maisons, on ne peut qu'être séduit. Quand finit la saison touristique, de même que chaque lundi (où tout est fermé), Monastir devient ville morte, toute son activité se réfugiant alors dans la médina.

À voir / À faire à MONASTIR

Organiser son voyage à MONASTIR

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de MONASTIR

4.95 €
2020-11-18
144 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.