Guide du Cambodge : Le Cambodge en 30 mots-clés

Angkar Leu

En khmer, ce mot signifie " Organisation d'en haut ", l'organisation communiste dirigée par le Frère numéro un, Pol Pot, qui fit disparaître près de deux millions de personnes en mettant un pays entier sous sa coupe.

Antiquités

Protectorat français peu " protecteur ", suivi de trente ans de guerre, dix ans de pillage par les Vietnamiens, puis douze ans de pouvoir d'achat des personnels des ambassades et ONG, les meilleures pièces sont parties depuis belle lurette. Mais les paysans continuent de creuser des trous, et l'approvisionnement est à peu près continu... Attention toutefois, n'achetez pas des antiquités au marché noir, elles sont la propriété du peuple cambodgien.

APRONUC

Autorité provisoire des Nations unies au Cambodge (UNTAC en anglais). Conformément aux accords de Paris de 1991, l'ONU avait pour mission - de mai 1992 à septembre 1993 - de désarmer les différentes factions, démobiliser leurs soldats et d'organiser des élections libres pour que la démocratie reprenne ses droits au Cambodge. Seule cette dernière mission fut vraiment remplie ; l'APRONUC a souvent été critiquée pour avoir gaspillé beaucoup d'argent de l'ONU dans des projets parfois inutiles. Les milliards de dollars dépensés ont attiré la première Caravane humanitaire de l'Histoire, et pas toujours au profit des Cambodgiens eux-mêmes.

Arnaques

Faux moines chinois insistant pour que vous leur donniez quelques dollars en échange d'une bénédiction, chauffeur de tuk-tuk peu scrupuleux, faux policier essayant de vous refourguer son insigne, etc. À vous de faire le tri et d'être vigilant !

Bruit

Depuis l'avènement de l'électricité, l'Asie est le royaume du bruit ; la télévision s'écoute toujours à fond, la musique aussi. En revanche, contrairement à d'autres villes d'Asie, les Cambodgiens n'abusent pas trop du klaxon.

Camions

Ce sont les seigneurs de la route. La raison du plus gros étant la meilleure, les camions ont toujours la priorité.

Carrelage

Les Cambodgiens modernes raffolent des carreaux de faïence. Ils adorent carreler l'extérieur de leur maison !

Casinos

Une activité florissante et lucrative. Il y en a partout, à Phnom Penh bien sûr, mais surtout à Sihanoukville, à Koh Khong, à Païlin, à Poïpet, à O'Smach, à Bavet... La plupart attirent surtout une clientèle chinoise et vietnamienne. Ils alimentent directement les gens au pouvoir et leurs familles.

Cimetières

Traditionnellement, les Khmers se font incinérer, vous ne verrez donc pas beaucoup de cimetières, en revanche, on rencontre çà et là quelques tombeaux chinois (de couleur blanche) ou des cimetières musulmans. En ce qui concerne le cimetière français du nord de Phnom Penh, il a été rasé par les Khmers rouges et a laissé place à une école... Les fantômes égayent maintenant les cours de maths.

Cinémas

Les productions de Hong Kong, d'Inde et de Thaïlande ont la part belle. Les salles drainent une foule nombreuse et le spectacle est dans le public. Quant à l'Institut français du Cambodge, il possède sa propre salle de cinéma (standards européens) et diffuse des films du genre Art et Essai plusieurs fois par semaine. Les programmes sont affichés à l'entrée.

Consultants humanitaires

" Le Cambodge les a attirés comme des mouches dès son ouverture au monde en 1991. Ils sont venus par centaines sucer malgré eux le sang d'un royaume agonisant, collés comme des morpions sur le dos des agences de financement internationales. Ils sont les sangsues des pays en voie de développement et la plaie des pauvres gens qui les peuplent. Ce sont des gens qui savent tout sur tout mais ils savent surtout comment s'enrichir sur un projet, quel qu'il soit. Toujours au détriment de la population locale et toujours sans complexe. Les hauteurs vertigineuses de leurs appointements sont sans comparaison aux gouffres sans fin des revenus de la moyenne des Cambodgiens auxquels ils sont censés venir en aide. " Frédéric Amat, Un Barang au Cambodge.

Déforestation

Catastrophe nationale, cauchemar écologique majeur... les mots manquent pour décrire la réalité ! Il y eut d'abord l'occupation vietnamienne pendant laquelle le grand frère indochinois se remboursait de ses faux frais en déboisant le Cambodge de manière industrielle tandis que les compagnies thaïes faisaient la même chose dans les zones sous contrôle khmer rouge. Avec la paix retrouvée, les années 1990 ont vu le gouvernement accorder d'immenses concessions forestières à qui voulait bien payer, avec tous les abus qu'on imagine et, maintenant, c'est la population elle-même qui défriche des millions d'hectares par le feu partout où la forêt subsistait encore ! Dès qu'une route est remise en état ou bien simplement tracée sur le papier, on voit les spéculateurs arriver en masse, la forêt brûler de plus belle et les clôtures faites de troncs, noircis par le feu, encadrer le massacre. Global Witness - ONG de protection de la nature - a été chassé du pays : un signe qui ne trompe pas ! Les forêts khmères encore intactes il y a vingt-cinq ans sont maintenant condamnées par l'avidité des Cambodgiens eux-mêmes.

Églises

Contrairement au Viêt Nam voisin, le christianisme n'a jamais vraiment mordu au Cambodge, et la période khmère rouge lui a été particulièrement néfaste. La cathédrale de Phnom Penh ainsi que la plupart des églises furent rasées et les fidèles exterminés. Ce sont malheureusement les sectes anglo-saxonnes qui assurent maintenant la relève à coups de dollars, de cours d'anglais et de voyages en Amérique.

Embouteillages

Dès 16h, les embouteillages de Phnom Penh commencent sérieusement à évoquer ceux de la place de la Concorde, notamment sur les boulevards Monivong, Norodom, de la Confédération de Russie et Mao Tsé Toung.

Garages à vélos et à motos

100 riels pour les vélos et 300 riels pour les motos. Il y en a partout à Phnom Penh et, si vous voulez éviter de vous faire piquer votre fier engin, c'est là que vous le rangerez avant d'aller faire vos courses. De fait, une bonne chaîne et un cadenas solide sont toujours utiles.

Glaçons

A éviter sur les marchés. Il est préférable de commander des sodas bien glacés (se dit " glacé "). Il existe deux types de glaçons, ceux de forme irrégulière qui proviennent d'un de ces pains de glace transportés à mobylette dans une gangue de son de riz, ou bien les glaçons hygiéniques (anamaï en khmer), qui sont de forme cylindrique et creuse et sont fabriqués avec une eau irréprochable. Cela dit, on n'a jamais vu personne mourir d'une " glaçonite aiguë ".

Insectes

Ça grouille pas mal au Cambodge question bêtes à antennes, mais ça permet également un apport calorique non négligeable... Sur place, vous pourrez déguster grillés ou en brochette tous les insectes qui font peur chez vous. Pendant que vous y êtes, testez la brochette de serpent ou encore la tarentule frite.

Invasion touristique

Soyez tranquilles, ce n'est pas pour tout de suite. En dehors des temples d'Angkor et des villes principales, on ne voit encore que très peu d'Occidentaux. Ceci dit, avec la croissance du nouvel Empire du Milieu, le nombre de touristes chinois a considérablement augmenté, principalement à Siem Reap et Sihanoukville.

Khmer

Appellation traditionnelle du peuple cambodgien. De la même manière, les Thaïlandais s'appelaient Siamois il y a encore un siècle. On parle souvent de civilisation ou de culture khmère en faisant référence à l'époque d'Angkor Wat. Depuis, l'histoire a " brouillé les cartes " et l'appellation de parti Khmer rouge n'était qu'une référence à un passé glorieux. Objectivement, la population actuelle du Cambodge est un brassage des peuples khmers, viêt, thaïs, chinois. Pour autant, la civilisation khmère est antérieure (de quelques siècles) à la civilisation siamoise, qui a d'ailleurs pris modèle sur son aînée (écriture, architecture, boxe, sensualité, etc). Ce qui n'empêche (ou explique) la jalousie féroce des Thaïs vis-à-vis de leurs ennemis héréditaires.

Kitsch

Le Cambodge est aussi le royaume du kitsch. Le rose et les couleurs fluo sont très prisés. Le plastique est un must et, de façon générale, tout ce qui brille, clignote et se voit de loin est indispensable... Téléphones, bijoux, voitures, cravates, intérieurs domestiques sont soumis à l'implacable loi du kitsch. Une Mercedes, par exemple, se doit d'avoir ses insignes de marque dorés à la peinture, des chiens-chiens en peluche sur la plage arrière, juste à côté de la casquette de général, une moumoute à volant, des antennes de cibiste clignotantes un peu partout sur la carrosserie, et des vitres teintées, pour protéger l'anonymat de la star...

Lok lak

Avec l'amok, c'est l'autre plat emblématique du Cambodge. D'origine vietnamienne, ayant subi des influences culinaires française et chinoise, ce plat est composé de boeuf mariné poêlé, accompagné de riz sauté, de tomates coupées en rondelles, de feuilles de salade, d'un oeuf frit et de beaucoup de ketchup.

Lotus

Cette fleur d'une grande beauté fleurit matin et soir. Rose ou blanc, le lotus est considéré comme la fleur sacrée de la religion bouddhique et utilisé pour les offrandes faites à l'intérieur des temples. Sa forme revient constamment dans l'art et l'architecture khmers.

Mama San

La mère maquerelle locale : personnage incontournable en Asie. Le mot se serait répandu après la guerre de Corée...

Mendiants

Pour éviter d'être assailli, il vaut mieux donner discrètement et de préférence aux mutilés de guerre ou aux personnes âgées qui n'ont pas d'autre moyen d'assurer leur subsistance. Il est préférable de donner à manger aux enfants pour éviter que l'argent ne soit récupéré par les bong thom, les " grands frères " qui contrôlent les gangs de petits mendiants.

Mosquées

Très nombreuses dans le pays Cham, près de la frontière vietnamienne, souvent construites grâce à l'argent de la Malaisie et des pays arabes. Une bonne occasion de découvrir la vie religieuse des Chams, peuple méconnu et très hospitalier.

Sangkum

Le Sangkum Reastr Niyum était la " Communauté socialiste populaire ", le grand rassemblement politique du prince Sihanouk avant qu'il ne soit renversé par les Etats-Unis à travers le maréchal Lon Nol.

Sauvegarde

Il y aura bientôt bien plus de monuments du XIXe siècle que du IXe siècle au Cambodge. C'est la triste réalité ! De vieux monastères sont détruits et remplacés par de nouveaux plus fonctionnels, quand ils ne font pas tout simplement place à des projets immobiliers. Néanmoins, des volontés de préservation commencent à s'organiser, comme cela a été le cas pour le Vat Sdei dans la province de Battambang en 2007 à l'initiative de jeunes religieux et de la population locale.

Service

Il est généralement un peu lent et approximatif. N'en prenez pas ombrage, il ne cache aucune mauvaise volonté, et puis il s'est franchement amélioré ces dernières années.

Teuk kolok

Teuk signifie " boisson "... et il s'agit d'un mélange de fruits, sucre, lait concentré et glace pilée auquel on ajoute éventuellement un jaune d'oeuf. Le tout est passé au mixeur pour obtenir un liquide crémeux et homogène : très nourrissant pour les petits et les grands. Bien frais, en fin de journée, c'est délicieux. Voir aussi " glaçons ", par honnêteté.

Tongs

Le saviez-vous ? Les célèbres sandales en plastique tirent leur nom de celui de leur inventeur, M. Chip Tong, qui possédait une usine de chaussures à Phnom Penh.

Faire / Ne pas faire

Savoir se montrer amical : n'ayez pas peur d'adresser le premier sourire, il sera toujours payé de retour, surtout dans les campagnes.

Ne pas dire du mal de la famille royale, laisser cela aux Khmers et... à la famille royale. Oublier également les hommes politiques, par prudence.

Ne pas uriner en dehors de la route, dans un terrain en friche, sans bovins ni gamins qui courent partout ; il y a des chances (aujourd'hui fort minimes, certes) pour que ce soit miné.

Ne pas toucher la tête des personnes : elle est le siège de l'âme.

Utiliser votre main droite pour accepter quelque chose ou serrer une main.

Enlever vos chaussures avant d'entrer chez quelqu'un ou dans une pagode.

Marchander en souriant lorsque vous voulez obtenir un bon prix.

Ne pas présenter la plante de ses pieds vers une statue de Bouddha, ni vers une personne assise en face.

Éviter de choquer les prudes Cambodgiens et prendre exemple sur eux. Bannir les tenues trop déshabillées pour les dames (les agressions sexuelles sur les étrangères sont rares, mais arrivent parfois).

Réfréner les témoignages amoureux trop démonstratifs du genre baiser prolongé en public. Les couples cambodgiens, eux, ne se tiennent même pas par la main : l'attitude est jugée inconvenante.

L'hospitalité fait partie de la coutume au Cambodge, mais n'oubliez pas que la plupart des Khmers sont très pauvres et vivent souvent dans la promiscuité. Alors, demandez l'hospitalité seulement si vous voyagez avec hamac et moustiquaire, il y aura toujours deux pilotis pour l'installer. Si vous êtes invité à manger à la campagne chez des gens que vous ne connaissez pas, essayez toujours de payer au moins une partie du repas ou, si ce n'est pas possible, d'offrir des boissons (bière, soda).

Préparez votre voyage !

transports
  • Louer une voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Cambodge

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !