Guide de DUBROVNIK : Dubrovnik en 20 mots-clés

Agroturizam

Ce terme désigne des établissements servant une délicieuse cuisine de saison. Il s'agit souvent de petits restaurants très agreables, nichés en pleine campagne (rarement en bord de mer), servant des plats traditionnels, à base d'ingrédients locaux produits sur place. On les trouvera surtout sur la presqu'île de Pelješac, sur l'île de Korčula et dans le Konavle (à proximité de l'aéroport et de Cavtat). Du bio à l'état pur !

Bura

La bora (bura en croate) est un vent violent et froid, qui arrive en hiver depuis les montagnes du Velebit et vient mourir au-dessus de la mer Adriatique. Ce vent donne parfois lieu à d'impressionnantes bourrasques et refroidit considérablement la température ambiante.

Buža

Au sens littéral buža signifie " trou ". C'est le nom que porte le bar le plus populaire et le plus original de la veille ville de Dubrovnik. Installés à flanc de rochers au sud des remparts, il existe en réalité " deux buža " (portant des noms différents) tous les deux donnent sur la mer et offrent un spectacle absolument unique ! Après ou avant sa bière ou son café, on peut même piquer une tête dans l'Adriatique : des échelles aménagées rejoignent les flots situés en contrebas.

Cravate

Voilà un des rares mots que la langue française doit à la langue croate (hrvatski). En 1635, des mercenaires croates s'étaient rendus en France pour soutenir la monarchie. Leur uniforme comprenait une cravate colorée qui fut remarquée et, par la suite, imitée. Quand les Français commencèrent à adopter le port de ce morceau de tissu, ils l'appelèrent d'abord " à la croate " avant que l'évolution phonétique ne finisse par donner le mot " cravate ".

Dingač 

Ce célèbre vin produit sur les terres de la localité de Dingač, à Pelješac - là où les formations carstiques se jettent dans la mer - est une des étoiles montantes de la viticulture croate. Cette appellation d'origine contrôlée, élaborée à partir du cépage local appelé plavac mali, cousin du Zinfandel américain, donne un vin rouge de caractère aux subtils arômes et à la belle robe rubis.

Île
Vue sur l'île de Lokrum depuis les chemins de rondes des remparts.
Vue sur l'île de Lokrum depuis les chemins de rondes des remparts.

Près d'une centaine d'îles et d'îlots parsèment le large de la région de Dubrovnik. Très différentes : petites ou grandes, plates ou montagneuses, habitées ou désertes... elles abritent une pléthore de criques et de plages. Seule une petite vingtaine d'entre elles sont facilement accessibles aux visiteurs. L'île de Korčula est une des plus importantes, suivie par l'île de Mljet dont une partie est classée parc national.

Kava

Le café se boit à toute heure de la journée en Croatie, en fin de repas comme au cours de la journée. Résultat : les terrasses sont toujours pleines - pour ne pas dire bondées en saison touristique pour celles du Stradun dubrovnikois. Le café servi dans les bars et les restaurants est l'expresso, le cappucino et le machiato à l'italienne. Chez l'habitant, il est souvent servi à la turque. Ne soyez pas étonné de voir les cafés pleins le matin vers 10h, c'est ainsi que les Dubrovnikois aiment travailler : en faisant une pause le matin à l'heure de la marenda.

Klapa

On entend souvent ce chant polyphonique dalmate dans la région de Dubrovnik. Il est entonné par des chorales traditionnellement masculines. Il arrive de les entendre répéter en passant devant une église ou une salle de concert ou même dans la rue en période de festival. Parfois même quelques anciens poussent la chansonnette a cappella à la terrasse d'un café après quelques verres d'apéritif ! La ville de Cavtat organise chaque année, en été, un concours de klapa.

Konoba

" Konoba " signifie taverne en croate (le terme est surtout répandu en Dalmatie) mais en réalité sous cette appellation, on désigne un peu n'importe quel restaurant dans la région de Dubrovnik. La konoba est traditionnellement un établissement rustique, à petite capacité (d'une trentaine de couverts), doté d'un coin grillade, servant surtout des plats de poisson. L'endroit fait parfois office de bar, fréquenté par les pêcheurs du coin, qui fredonnent en soirée quelques airs de klapa.

Naturisme

La freikörperkultur, soit la culture du corps libre, est un élément important du paysage dubrovnikois : le littoral de la région de Dubrovnik aligne sa petite dizaine de plages naturistes, signalées par l'abréviation allemande FKP. Elles figurent sur les cartes des offices du tourisme sous ce sigle. Les îles de Lokrum, Lopud, Proizd (au large de Vela luka, île de Korčula), certaines plages à Cavtat, sont autant de spots privilégiés des naturistes (principalement allemands et néerlandais).

Paški sir et pršut

Sur l'île dalmate de Pag, on fabrique un fromage de brebis très ferme, appelé paški sir. Il doit sa saveur si particulière à sa méthode de fabrication : il est roulé dans la cendre et l'huile d'olive avant d'être affiné. L'alimentation des brebis est composée d'herbes sauvages telles que la sauge sur laquelle la bora a déposé du sel. Ce fromage (relativement onéreux) est souvent dégusté en apéritif dans la région de Dubrovnik, accompagné de pršut : du succulent jambon fumé artisanalement selon une ancienne tradition dalmate.

Phares

Avec l'inéluctable automatisation des phares, les gardiens se font de plus en plus rares. Sauf que ces logements vacants ont été aménagés en gîtes pour vacanciers assoiffés de solitude et d'air marin. La plupart d'entre eux sont perdus en mer et c'est l'isolement assuré pour les nouveaux locataires. Un bateau les amène sur place pour venir les rechercher le jour venu. La vie en autarcie est la règle, même si le gardien ou sa femme dépannent volontiers. Un bel endroit pour des vacances romantiques (pour ceux qui en ont les moyens car le séjour n'est pas donné). Dans la région de Dubrovnik, il est possible de loger dans les phares de l'île de Pločica (entre Korčula et Hvar) et de Palgruža, au sud de Lastovo entre la Croatie et l'Italie.

Plongée

Grâce à une eau très claire, une abondante faune marine et une température agréable, la mer Adriatique est devenue un terrain de plongée les plus appréciés. Dans la région de Dubrovnik les plongeurs peuvent découvrir des épaves datant de la Seconde Guerre mondiale ou de l'invasion vénitienne, ou encore des fonds sableux. Pour plonger en Croatie, il faut être licencié et se procurer une licence annuelle au prix de 100 kn (en vente dans les centres de plongée). La plongée dans les parcs nationaux de Mljet est surveillée, il est indispensable d'obtenir un permis avant de s'y rendre. Nul besoin d'être expert, des initiations sont proposées un peu partout le long du littoral dubrovnikois.

Raguse

C'est l'ancien nom que portait Dubrovnik et sa république indépendante. Le terme de Raguse (Ragusa en latin et italien) évoque l'âge d'or de la perle de l'Adriatique qui s'étendait alors de Neum à Prevalka (à la frontière avec le Monténégro aujourd'hui) en passant par le Konavle et comprenait les îles Elaphites, Lastovo et Mljet ainsi que la presqu'île de Pelješac. Concurrente de Venise, Raguse contrôlait une importante partie du commerce et du trafic maritime dans la Méditerranée et la mer Noire.

Rakija

Alcool répandu dans l'ensemble de la péninsule balkanique, la rakia (rakija en croate) est également servie dans la région de Dubrovnik. Cela dit, elle est plutôt considérée comme un alcool de Bosnie-Herzégovine ou de Serbie. Dans la région de Dubrovnik, elle est remplacée par la loza, distillée à partir de raisins ressemblant furieusement à l'alcool italien, la grappa.

Remparts
Promenade sur les chemins de rondes des remparts.
Promenade sur les chemins de rondes des remparts.

Symboles des villes de Dubrovnik et de Korčula, les remparts médiévaux, doublés de forteresses, entouraient et protégeaient ces deux places fortes des attaques ennemies et des pillages des pirates. Seuls ceux de Dubrovnik ont été conservés intacts, offrant aujourd'hui un superbe chemin de ronde de près de deux kilomètres. A cela s'ajoute la remarquable muraille de Ston.

Risotto noir

C'est le plat le plus courant dans la région, celui que l'on est sûr de retrouver sur presque tous les menus des konoba et autres restaurants. Servi en entrée ou en plat principal, ce risotto se prépare à partir de seiche, d'où sa couleur noire. Evidemment, cela gâche un peu le sourire mais ne vous privez pas de ce petit délice pour autant !

Ruelles
Balade dans les petites ruelles de Dubrovnik.
Balade dans les petites ruelles de Dubrovnik.

Elles font tout le charme des cités de la région de Dubrovnik. Caractéristiques des villes fortifiées comme Dubrovnik et Korčula, les ruelles pavées se parcourent à l'infini, à l'ombre des plantes vertes et du linge mis à sécher. On y découvre toujours quelques chose de nouveau : un recoin non parcouru, un monastère en ruine, une petite chapelle, un restaurant, une cage de foot improvisée... Bref, un étalage de vie à ciel ouvert, un spectacle vivant à toute heure.

Saint Blaise

Chaque localité de la région de Dubrovnik a son saint patron dont la fête est célébrée en grande pompe. A Dubrovnik même, il s'agit de saint Blaise (Sveti Vlaho), protecteur de la ville depuis près d'un millénaire. Saint Blaise, martyre chrétien du troisième siècle, évêque de Cappadoce, est apparu en songe au pasteur de la cathédrale de Dubrovnik au Xe siècle annonçant une attaque imminente de Venise. Les Dubrovnikois eurent ainsi le temps de préparer une contre-attaque et infligèrent un sérieux revers à la flotte de la Sérénissime. Les célébrations de la Saint-Blaise font désormais partie du patrimoine immatériel de l'Unesco.

Stradun

C'est LA rue de la vieille ville de Dubrovnik ! Egalement appelée placa (son nom officiel), les gens du cru lui préfèrent l'appellation de stradun, aux fortes consonances italiennes. Pavée de pierres provenant de l'île de Brač, elle sépare la veille ville en deux parties (nord et sud) et ne comporte aucun numéro. Toutes les adresses dans cette rue sont donc dites b.b (sans numéro) : on se repère par rapport aux ruelles qui partent du stradun.

Faire / Ne pas faire

Faire

Prendre son café " à la turque ", c'est ainsi que les Dubrovnikois aime le siroter à la maison. C'est toutefois l'expresso qui est servi dans les cafés et bars.

C'est un grand honneur (et c'est aussi plutôt rare) d'être invité à prendre un verre d'eau-de-vie ou de vin. A cette occasion, vous aurez sans doute la chance de faire la connaissance du producteur. Acceptez donc l'invitation comme il se doit !

Mémoriser quelques mots de croate. Tout le monde parle anglais - et parfois français - dans la région, certes mais vous verrez, cela peut changer bien des choses !

Faire ses courses sur les marchés en plein air : ils sont parfois touristiques ou très authentiques comme à Gruž, en face du port de Dubrovnik.

Ne pas faire

Rester à l'avant des bus et ne pas composter son ticket. C'est les vacances certes mais ce n'est pas une raison pour oublier les règles élémentaires dans les transports en commun. Les conducteurs sauront vous rappeler à l'ordre !

Situer Dubrovnik dans les " Balkans " (même si géographiquement, vous n'avez pas tort...), Dubrovnik n'est pas Belgrade. Et puis la Croatie est désormais membre de l'Union européenne. A cet égard, oubliez les terme " serbo-croate " et " yougoslave ", un peu éculés... Par ailleurs, soyez prudents lorsque vous évoquez les conflits des années 1990, le sujet est mal connu en Europe de l'Ouest, et encore à fleur de peau en Croatie.

Visiter églises et couvents en tongs et bikinis. Les Croates font très attention à la façon dont ils s'habillent et ils n'apprécient guère de voir des touristes en maillot de bain dans les lieux de culte et les restaurants.

Se baigner nu-pieds. Il y a parfois des oursins sur les parois des rochers, là où l'eau est limpide.

Plonger sans autorisation. La loi croate oblige les plongeurs même certifiés à acheter une autorisation de plongée (au prix de 100 kn). Pensez à l'obtenir avant de vous rendre dans les profondeurs. Les contrôles en mer sont fréquents et la police locale plutôt stricte.

Ne pas souiller le littoral. Pensez à ne laisser aucun déchet derrière vous. Attention à ne pas déclencher de feu !

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées de DUBROVNIK

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.