C'est non seulement la plus belle plage de toute la côte, mais également un petit port de pêche où il fait bon vivre et se balader, dans ses anciennes rues dessinées selon un plan en arêtes de poisson autour du corso Ruggero, l'artère principale de la vieille ville. Les passionnés d'art et de culture y trouveront leur compte, entre sa cathédrale, classée au patrimoine mondial de l'Unesco avec 8 autres monuments arabo-normands. Elle justifie à elle seule le voyage tant elle est grandiose, et ses nombreux vestiges de civilisations primitives surplombant la Rocca. C'est d'ailleurs de cet énorme rocher, de la forme d'un crâne (avec un peu d'imagination...) qui domine la ville, que celle-ci tient son nom, du grec Kephalion qui signifie " tête ". On y croise toujours beaucoup de Français en raison de l'immense Club Med qui s'y trouve.

Histoire. Les premières traces de civilisation remontent au Ve siècle av. J.-C. Des ruines d'un mur de l'époque mégalithique furent trouvées au pied de la Rocca. La ville est évoquée pour la première fois au IVe siècle av. J.-C. C'est Diodore de Sicile qui décrit la ville pour la première fois dans ses oeuvres. Le centre urbain connut un premier développement au Ve siècle apr. J.-C. Les Romains puis les Arabes profitèrent de ses fortifications et de sa situation géographique qui amenait de grande quantité d'eau douce dans la ville. Mais ce sont véritablement les Normands qui firent de Cefalù le petit bijou que l'on connaît. Le centre urbain fut refondé par Roger II au XIIe siècle pour prendre les formes qui caractérisent la vieille ville. La cathédrale est un beau symbole de cette époque où pouvoirs religieux et politique étaient dans les mêmes mains. La famille Ventimiglia régna sur la cité depuis la deuxième moitié du XIIIe au XVe siècle, leur résidence est aujourd'hui connue comme l'Osterio Magno.

Cefalù jouissait d'un pouvoir important, politique d'une part, hérité de l'importance que lui accordaient Roger II puis les Aragonais, mais également religieux, puisque les évêques de la région avaient une importance particulière aux yeux de l'épiscopat.

La ville devint ensuite propriété de l'Etat pour se développer jusqu'au XIXe siècle et fut le siège d'une sous-intendance du Royaume de Sicile et le chef-lieu de l'un des 23 districts.

Frappée par les révoltes sociales qui gangrenèrent l'île (1820-1856), et malgré son rôle politique jusqu'ici actif, elle connut alors une phase de déclin, mais devait bientôt s'affirmer comme un des lieux les plus touristiques de la Sicile.

Les lieux incontournables de CEFALU

Adresses Futées de CEFALU

Organiser son voyage à CEFALU

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de CEFALU

4.95 €
2020-01-15
144 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.