Guide de DUBROVNIK : Les personnalités célèbres : Croatie

Vlaho Bukovac

La vie épique de Bukovac ferait un parfait sujet de roman. Né à Cavtat, au sud de Dubrovnik, en 1855, Vlaho Bukovac émigre à l'âge de 11 ans aux Etats-Unis avec son oncle, lequel décédera peu de temps plus tard. Livré à lui-même, Vlaho passera quatre années difficiles en Amérique. Il gagnera par la suite le Pérou où il sera employé dans une usine, avant de finir par prendre quelques cours de peinture à San Francisco. Il réussit finalement à rejoindre Dubrovnik en se faisant embaucher en tant que mousse sur le bateau reliant Istanbul-Odessa-Liverpool. Medo Pucić, un poète, reconnut son talent et le recommanda à l'évêque croate Strossmayer, ce qui lui permis de financer ses études à Paris. Direction l'école des beaux-arts à Paris donc, où Bukovac fréquente les ateliers de Tcheramok et de Cabanel. Diplômé en 1880, l'artiste demeurera à Paris dix ans supplémentaires où il se fera remarquer pour ses voluptueuses peintures féminines. Il rejoint ses pairs zagrébois quelques années plus tard et y affirmera son style moderniste et impressionniste. Par la suite, il regagne Cavtat pour quelque temps où il y installera son atelier. Il sera finalement nommé professeur des beaux-arts à Prague en 1903. Il disparaît en 1922, laissant derrière lui des toiles d'une grande valeur artistique.

Maro Joković

Maro Joković est le plus jeune joueur croate de water-polo originaire de Dubrovnik. A 32 ans, il est membre de l'équipe nationale de water-polo qui représente la Croatie dans les compétitions internationales et qui a été sacrée deux fois, en 2007 et 2017, championne du monde de water-polo. Le jeune croate né en octobre 1987, gaucher, évolue sur l'aile droite. Maro Joković a été nommé joueur de l'année de water-polo 2012 par le magazine Swimming World. Il a remporté l'Euroligue en 2006 à Dubrovnik avec le VK Jug, le club croate de water-polo de la ville de Dubrovnik. C'est à l'âge de 7 ans que Maro Joković a commencé à jouer au water-polo dans sa ville natale. Il mesure 2,03m et pèse 96kg.

Sanja Jovanović

Jeune nageuse au palmarès déjà envié, Sanja (née le 15 septembre 1986) défend les couleurs de la Croatie en natation. Elle a démarré son parcours compétitif de haut niveau par les Jeux olympiques d'Athènes en 2004, au cours desquels elle se classa respectivement 17e et 13e en 100 m et 200 m dos. Le 13 avril 2008, elle bat le record du monde en 50 m dos à l'occasion des championnats d'Europe de natation en petit bassin. Sa famille est originaire de Dubrovnik, du quartier de Mokošica.

Ibrica Jusić

Figure de proue du festival d'été de Dubrovnik, le chanteur Ibrica Jusić est né à Dubrovnik, le 15 décembre 1944 au sein d'une famille bosniaque. Il commence sa carrière musicale en 1965. Repéré par le compositeur Pero Gotovac, il se rend à Zagreb et remporte en 1969, le premier prix du festival de la ville avec Celuloidni pajac (Clown de celluloïd). Deux ans plus tard, il commence à collaborer avec le festival d'été de Dubrovnik.

Le chanteur donne un tour international à sa carrière en résidant à Paris entre 1971 et 1973. Il y retournera en 1980 et sera l'invité, à deux reprises, du plateau de l'émission de Jacques Chancel, Le Grand échiquier. En 1975, Jusić sort son premier album et se produit en concert dans l'atrium du palais du recteur. Il s'installa par la suite en Suède, où il résida jusqu'en 1991, tout en revenant chaque année à Dubrovnik à l'occasion de son festival estival. Croatia Records fête son retour au pays en sortant en 1994 sa première compilation. D'autres albums s'ensuivront, dont le dernier en tête Amanet célèbre la chanson d'amour bosniaque. Cet hommage de l'artiste à la terre de ses parents, la Bosnie-Herzégovine, lui vaudra de se produire sur la scène du prestigieux festival de jazz de Montreux en Suisse. Prolifique intéprète et compositeur, Jusić a édité une quinzaine d'albums depuis ses débuts.

Tereza Kesovija

La chanteuse Tereza Kesovija (parfois orthographié Kesovia) est originaire de Dubrovnik, où elle est née le 3 octobre 1938. Son éducation musicale précoce la conduit à participer à un concours fédéral à Ljubljana avant de poursuivre ses études de flûte à l'académie de musique de Zagreb. Elle commence sa carrière professionnelle dans les années 1960 et reçoit le prix une Chanson pour l'Europe en 1962 à Saint Vincent en Italie. En 1965, elle s'installe à Paris et démarre une carrière d'envergure internationale. Elle se présentera deux fois à l'Eurovision, une fois au nom de Monaco en 1966, puis au nom de la Yougoslavie en 1972. Son interprétation de La chanson de Lara, BO du film le Docteur Jivago, la propulse sur les bancs de la célébrité. La diva croate se produira plusieurs fois à l'Olympia, notamment en 2007 et sera décorée Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par la France. Le quotidien croate Vecernji list l'a élue chanteuse croate du XXe siècle.

Frano Kršinić

Célèbre sculpteur, Frano Kršinić est né à Lumbarda, sur l'île de Korčula en 1897, au sein d'une famille de tailleurs de pierre. Il commença à apprendre l'artisanat familial à l'école locale avant de continuer ses études dans le même domaine à Hořice (Tchéquie actuelle) en 1912. En 1916, il poursuit son apprentissage à l'université de Prague et aura Josef Václav Myslbek et Jan Štursa pour professeurs.

Il regagne la Croatie en 1920, connaît la vie de sculpteur " free lance " avant d'obtenir un poste de professeur de sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Zagreb, en 1924. Son style s'affirme sur le marbre. Aux fioritures d'Ivan Meštrović, aux fastes de l'Art déco, Kršinić répond par les courbes simples de corps féminins dénudés (Diana, Une jeune femme, En lisant, Après le bain), ce qui en fait un des représentants les plus doués de la sculpture figurative du XXe siècle, aussi à l'aise avec les volumes qu'avec les lignes. En 1947, il pris la tête de l'atelier de sculpture de l'Académie des Beaux-Arts de Zagreb, avant de devenir en 1948, membre de l'Académie croate des Sciences et des Arts. Il sculpte jusqu'en 1975, pour disparaitre sept ans plus tard. Sa statue de Nicola Tesla, située dans le parc des chutes du Niagara, aux Etats-Unis, demeure son oeuvre la plus connue.

Mato Celestin Medovic

Mato Medović est né sur la presqu'île de Pelješac en 1857. Destiné à la prêtrise, il étudia auprès des franciscains à Dubrovnik et fut ordonné en 1874. Il suivit néanmoins des études d'art à Munich, où il commença à peindre ses premières toiles représentant des événements historiques. A son retour en Croatie, il fut invité à rejoindre les disciples de Bukovac et à participer au projet de l'institut historique de Zagreb. Il travailla également sur une série de portraits zagrebois. A partir de 1898, Medović initia un retour vers son village natal Kuna où il passa de plus en plus de temps à peindre des natures mortes. En 1908 il abandonna son studio à Zagreb pour se consacrer entièrement aux paysages de Pelješac et de la Dalmatie. Loin des impressionnantes peintures historiques (comme l'Arrivée des Croates de 1903), il peint inlassablement le littoral dans un style qui n'est pas sans rappeler le pointillisme. Il décède en 1920.

Luko Paljetak

L'écrivain Luko Paljetak, né à Dubrovnik le 19 août 1943, a grandi dans les ruelles de la vieille ville. Diplômé de la faculté des arts de Zadar (en lettres croates et anglaises), il est depuis 1997, membre de l'Académie croate des Sciences et des Arts. Son style à la fois versatile et universel n'est pas sans rappeler quelque homme de la Renaissance. Paljetak a traduit en croate les plus grands classiques de la littérature mondiale, de Vinci à Edgar Poe, de William Shakespeare à James Joyce, d'Oscar Wilde à Apollinaire... Paljetak est également dramaturge, metteur en scène et se consacre à la littérature enfantine. Il a reçu nombre de distinctions en Croatie. Ne reste plus qu'à attendre que ses oeuvres soient à leur tour traduites en français.

Ivo Vojnović

Considéré comme un des derniers représentants de la littérature ragusaine, Vojnović est né en 1857 à Dubrovnik, au sein d'une famille noble. Sa ville natale aura une importance capitale dans son oeuvre postérieure, même s'il vécut une grande partie de son enfance à Split. Il suivit des études de droit à Zagreb, avant de travailler au théâtre national de la capitale croate. A partir de 1911, il se consacra pleinement à la littérature, une passion qu'il ponctua de nombreux voyages en Italie, sa terre rêvée.

Il écrit ses toutes premières oeuvres sous pseudonymes dans les années 1880. Auteur de pièces de théâtre, on lui doit notamment Dubrovačka trilogija (trilogie dubrovnikoise, 1902) où il décrit la chute de la république de Dubrovnik. Ardent défenseur du panslavisme, il fut accusé de nationalisme yougoslave et emprisonné par la monarchie habsbourgeoise en 1914 à Šibenik. Il meurt à Belgrade en 1929.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées de DUBROVNIK

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.