Guide de Split et sa région : Argent

Monnaie

La monnaie est la kuna croate (HRK), qui signifie " martre ". Un kuna équivaut à 100 lipas, qui se traduit en français par " tilleul ". La monnaie croate est stable. Elle se décline en pièces de 1, 2, 5, 10, 20, 50 lipas et 1, 2 et 5 kunas. Il y a des billets de 5, 10, 20, 50, 100, 200, 500 et 1 000 kunas.

Histoire de la kuna. C'est à l'Antiquité que remonte l'origine du terme " kuna ". Dans les provinces de Pannonie de l'Empire romain, les taxes étaient prélevées en peaux de martre, car celles-ci étaient très prisées. Au Moyen Age, alors que se côtoient plusieurs monnaies, l'une d'entre elles s'en détache. Il s'agit de pièces d'argent ornées d'une martre. Mais avec l'aspiration de la Croatie, par le royaume hungaro-croate, la monnaie disparaît. C'est bien plus tard, en 1939, qu'elle revoit le jour. En 1941, elle est adoptée par le gouvernement. Mais à la libération, c'est le dinar, la monnaie serbe, qui remplace la kuna. Enfin, ce n'est qu'en 1994, après l'indépendance de la Croatie, que la kuna est remise en circulation.

Taux de change

Il est important de savoir qu'en général l'euro on ne peut pas payer sur place en euro et qu'il faut donc le changer. Les euros sont facilement échangeables. De nombreux établissements adoptent le double affichage en euros et en kunas pour faciliter l'appréciation des prix, notamment pour les établissements hôteliers. Les bureaux de change se trouvent facilement dans les grandes villes et les lieux touristiques. Ils pratiquent en général des taux similaires, avec une commission de 1 à 1,5 % pour les espèces et les chèques de voyage. Les employés parlent anglais, allemand et italien pour la plupart. On peut aussi acheter des kunas dans les banques et à la réception des grands hôtels. Seules les banques changent la monnaie locale en monnaies fortes, sur présentation du reçu de la transaction initiale. Les bureaux de poste pratiquent également le change et restent ouverts plus longtemps.

Septembre 2011 : 1 € = 7,47 kn ; 100 kunas = 13,37 €

Coût de la vie

Un café : 8 kn

Un demi de bière : 15 kn.

Un ticket de bus à Zagreb : 8 kn.

Une pizza : 45 kn.

Une nuit dans une auberge de jeunesse à Zagreb : 250 kn.

Une nuit chez l'habitant dans la vieille ville de Dubrovnik : 300 kn.

Budget

Attention, passer ses vacances en Croatie n'est pas bon marché ! Même si le coût de la vie n'est pas très élevé, les transports et le logement sont assez chers et prennent une grande place dans le budget du voyageur. Sur la côte, les prix doublent au mois de juillet et août. De plus, une taxe importante s'applique au logement chez l'habitant lorsque le visiteur y reste moins de trois ou quatre nuits. Enfin, les prix des biens de consommation courante dans les supermarchés sont assez chers puisque la T.V.A. s'élève à 23 %. Vous remarquerez qu'il est moins cher de faire ses courses au marché. La plupart des Croates possèdent un potager pour subvenir à leurs besoins.

Banques et change

Les banques sont ouvertes de 7h à 19h en semaine, de 7h à 13h le samedi, sauf les jours fériés.

Moyens de paiement

La Croatie accepte aussi bien les cartes Visa que MasterCard. Lorsque vous retirez de l'argent au distributeur, deux options vous sont généralement proposées : le taux de conversion de la banque croate en question et un autre taux (celui de votre banque). Bien que les chiffres dans le deuxième cas ne s'affichent pas à l'écran, c'est une option à privilégier.

Cash

A chaque retrait hors de la zone euro avec votre carte, une commission est retenue à la fois par la banque du distributeur et par votre banque. Les tarifs qui s'appliquent se composent d'une commission fixe et de frais proportionnels au montant retiré ou payé. Pour éviter donc de multiplier les frais, pensez à grouper vos retraits d'argent.

Le meilleur moyen de paiement en Croatie est de retirer de l'argent au distributeur, en prenant soin de prendre une somme conséquente, car la commission pratiquée par la plupart des banques françaises est en partie fixe. Il y a également des frais proportionnels au montant retiré ou payé. Il y a des distributeurs automatiques de billets aux aéroports. Toutefois, il peut être prudent d'avoir quelques kunas ou au pire des euros sur soi en arrivant en Croatie, au cas où vous ne pourriez pas vous servir de votre carte de crédit : c'est rare, mais cela s'est déjà vu. Les distributeurs sont, en général, placés à l'entrée des banques et dépendent de leurs horaires d'ouverture.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et de la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Carte de crédit

Avant votre départ, pensez à vérifier avec votre conseiller bancaire la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Demandez, si besoin est, une autorisation exceptionnelle pour la période de votre voyage.

En cas de perte ou de vol de votre carte de paiement, appelez le serveur vocal du groupement des cartes bancaires Visa® et MasterCard® au (00 33) 892 705 705 ou (00 33) 836 690 880. Il est accessible 7j/7 et 24h/24. Si vous connaissez le numéro de votre carte bancaire, l'opposition est immédiate et confirmée. Dans le cas contraire, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

En cas de dysfonctionnement de votre carte de paiement ou si vous avez atteint votre plafond de retrait, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Trouver un distributeur. Les distributeurs de billets se trouvent facilement. Attention, dans les petites villes, il est possible qu'il n'y ait qu'un ou deux distributeurs de billets. Il est donc parfois judicieux, avant de se rendre dans ces petites agglomérations, de prendre un peu de liquide. Pour connaître le distributeur le plus proche, des outils de géolocalisation sont à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur ou sur mastercard.com/fr/particuliers/trouver-distributeur-banque.html.

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". (Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée). Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu.

Frais de retrait. L'euro n'étant pas la monnaie du pays, une commission est retenue à chaque retrait. Les frais de retrait varient selon les banques et se composent en général d'un frais fixe d'en moyenne 3 euros et d'une commission entre 2 et 3% du montant retiré. Certaines banques ont des partenariats avec des banques étrangères ou vous font bénéficier de leur réseau et vous proposent des frais avantageux ou même la gratuité des retraits. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire. Notez également que certains distributeurs peuvent appliquer une commission, dans quel cas

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte. De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code pin. Une signature (parfois électronique) et votre pièce d'identité vous seront néanmoins souvent demandées.

Acceptation de la carte bancaire. Les cartes bancaires internationales (ex : Visa, American Express) sont acceptées par la majorité des grands hôtels, restaurants et centres commerciaux. Si certains petits commerçants peuvent préférer les espèces, vous pourrez toutefois en retirez aisément à l'un des distributeurs à proximité.

Frais de paiement par carte. Hors zone Euro, les paiements par carte bancaire sont soumis à des frais bancaires. En fonction des banques, s'appliquent par transaction : un frais fixe entre 0 et 1,2€ par paiement, auquel s'ajoutent de 2 à 3% du montant payé par carte bancaire. Le coût de l'opération est donc globalement moins élevé que les retraits à l'étranger. Renseignez-vous auprès de votre conseiller bancaire.

Traveler's Cheques

Attention, les Traveler's Cheques ne sont pas acceptés en Algérie.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. L'usage du pourboire n'est pas aussi systématique qu'en France, mais il est assez répandu, surtout dans les lieux touristiques. Dans les restaurants, vous pouvez laisser 10 % de la note si vous êtes satisfaits du service.

Marchandage. Le marchandage n'est pas du tout pratiqué. Les marchands ont leur prix fixés et sont étonnés quand quelqu'un essaie de négocier une remise.

Taxe. Les prix affichés sont toujours les prix avec les taxes inclues.

Duty Free

Puisque votre destination finale est hors de l'Union européenne, vous pouvez bénéficier du Duty Free (achats exonérés de taxes). Attention : à l'aller le shopping effectué dans les deux aéroports sera Duty Free, mais au retour, seul le shopping effectué dans l'aéroport algérien sera Duty Free.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées de Split et sa région

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.