Guide de Split et sa région : Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationales

Les trois sports les plus importants en Croatie sont le basket-ball, le football et le tennis. L'équipe nationale de basket-ball a été finaliste aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, perdant de peu contre la Dream Team américaine et n'ayant pas depuis réussi à reproduire l'exploit, bien que finissant 6e aux JO de Pékin en 2008. L'équipe de football, dont les joueurs évoluent pour la plupart dans les grands clubs européens, a bien failli barrer la route des champions du monde français en 1998, en demi-finale, en ouvrant le score avant de s'incliner 2-1. En 2008, lors du championnat d'Europe, ils ont accédé aux quarts de finale avant d'être finalement battus par la Turquie.Parmi les joueurs de tennis, tout le monde connaît pour son jeu, son talent et sa forte personnalité, Goran Ivanišević, qui a appris à jouer sur les terres battues de Split. Il fut notamment le vainqueur du tournoi du Grand Chelem à Wimbledon en 2001. Chez les femmes, c'est Iva Majoli qui obtient les meilleurs résultats, s'imposant notamment à Roland-Garros en 1997 après un grand tournoi. Citons d'autre part les performances exceptionnelles de la skieuse Janica Kostelić lors des Jeux olympiques d'hiver de Turin (2006) et surtout ceux de Salt Lake City (2002), où elle fut la première skieuse de l'histoire à remporter trois médailles d'or lors des mêmes Jeux. Enfin, renouant avec son succès olympique de 1996, l'équipe nationale de handball de Croatie est devenue championne du monde, pour la première fois de son histoire, en février 2003. En 2008, elle finit 2e, perdant aux championnats d'Europe contre le Danemark et, en 2009, le scénario se reproduit lors des championnats du Monde, devant la France.

Activités à faire sur place

La Croatie est la destination idéale pour les vacanciers sportifs, car le pays offre de nombreuses activités à ses visiteurs. A commencer par la baignade. Les chaudes journées d'été vous inciteront à aller pratiquer votre technique de brasse coulée. Attention cependant, les fonds marins sont souvent couverts d'oursins ! Pour ceux qui souhaitent naviguer, les conditions météorologiques des côtes sont favorables pour les véliplanchistes. C'est aujourd'hui un sport très populaire sur l'île de Brač où le cycle journalier des vents est idéal pour une bonne navigation. Plusieurs clubs organisent des cours de planche à voile pendant la saison (www.aci-club.hr). La Croatie présente de nombreux terrains de chasse sur lesquels abondent les gibiers européens. On y trouve particulièrement les cerfs, surtout chassés au mois de septembre dans le bassin le long du fleuve Sava. De nombreux chasseurs étrangers viennent aussi en Croatie pour y traquer l'ours, le chevreuil, le lynx et d'autres petits gibiers comme le lapin, le renard ou encore les oiseaux migrateurs. Une des nouvelles activités proposées est le rafting sur les rivières de la Zrmanja, Krupa, Kupa, Mresnica, Dobra, Cetina. Le niveau demandé est variable, mais est accessible à tous, quasiment toute l'année. Les descentes sont toujours assurées par des guides expérimentés. Enfin, l'alpinisme est le sport qui attire le plus de touristes en Croatie. La région de Paklenica, dans les montagnes du Velebit, est particulièrement réputée. Le climat très agréable permet d'y pratiquer l'escalade pratiquement toute l'année. Chaque printemps, on y organise une grande compétition internationale, Big Wall Speed Climbing, qui rassemble les alpinistes du monde entier. Il est aussi possible de se rendre un peu plus au sud, dans la région d'Omiš, pour escalader les falaises du Biokovo. Enfin, certains sites ont été aménagés en Istrie.

La plongée en Croatie

La beauté sauvage de la côte croate et de ses 1 200 îles attire beaucoup de touristes depuis des décennies. Celle-ci ne se situe pas seulement au-dessus du niveau de la mer mais aussi en dessous. La Croatie, comme ses voisins méditerranéens, est un pays de marins, de pêcheurs et de plongeurs. L'Adriatique connaît des marées de faible amplitude, l'eau y est particulièrement bleue et transparente et offre une visibilité excellente jusqu'à 30 m. Elle est d'une salinité moyenne pour la Méditerranée. Les températures de la mer sont très plaisantes de mai à octobre. Le reste de l'année, l'Adriatique ne descend pas en dessous d'une dizaine de degrés. Au nord et au centre de la côte, la mer est peu profonde, tandis qu'après le seuil de Palagruža commencent les grands fonds du bassin de l'Adriatique Sud. Dans leur majorité, la flore et la faune que vous croiserez lors de vos excursions sous-marines sont communes à toute la Méditerranée. Plus rarement, on trouve des espèces endémiques favorisées par le relatif isolement de cette partie de la mer. La majorité des espèces vivantes se situe loin de la côte, marquée par la présence de plantes photosynthétiques. La nature et l'importance de la faune dépendent de nombreux facteurs écologiques dont la quantité de lumière, le type de fond et la température. Les premières écoles de plongée se sont installées dans les îles du golfe du Kvarner, à Krk et Cres. Depuis le retour des touristes sur la côte, c'est la Dalmatie qui développe aujourd'hui ce type de loisir sur ses côtes et ses îles. Il existe des clubs de plongée sur toute la côte et dans toutes les îles de l'Istrie à la frontière monténégrine. Leur taille varie de l'entreprise professionnelle et multinationale aux bouteilles d'oxygène dans le garage du jardin. Les instructeurs sont tous diplômés et expérimentés. En général ils sont allemands. Vous pourrez décider d'y plonger pour le loisir ou pratiquer un stage pour améliorer votre niveau. Dans ce cas, les écoles vous proposent souvent des forfaits plongée, transfert et hébergement. Attention, la licence ne suffit pas, il vous faudra acheter sur place une carte valable pour un an au prix de 100 kn. Informez-vous auprès des différents centres de plongée pour connaître les endroits où la plongée est autorisée. La plongée dans les parcs nationaux n'est autorisée qu'aux plongeurs accompagnés d'une école. Pour autant les plongeurs en solo sont autorisés, sous réserve de l'obtention du permis par les autorités portuaires qui coûte 2 400 kn pour un an.

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur les sites www.diving.hr et www.diving-hrs.hr, qui sont en anglais.

Parcs nationaux

Un des endroits les plus convoités aujourd'hui est le parc national des Kornati. Grâce à son statut de zone protégée, les eaux des Kornati sont particulièrement claires et propres. On y croise toutes sortes d'espèces et assez fréquemment des espèces protégées et en voie d'extinction, car la pêche y est interdite depuis 1980. Il n'existe qu'un nombre limité de sites qui sont ouverts à la plongée. Mljet, une île au sud de Dubrovnik, plus éloignée de la côte et moins connue que les Kornati, est aussi un des hauts lieux de plongée de l'Adriatique. Ici aussi on trouve de nombreuses espèces protégées dans une eau critalline.

Pour les Kornati

À partir de Biograd

Biograd se trouve à proximité des Kornati, sur la côte. Les eaux ne font pas partie du parc national, mais la faune et la flore y sont quasiment identiques.

À partir de Dugi Otok l'île

La plus proche du parc national. Elle est l'occasion d'une plongée dans le parc ou encore à proximité de sa côte qui est particulièrement bien préservée aussi. A Veli Rat, on peut aussi trouver une épave à visiter :

A partir de Murter

C'est un des seuls endroits à partir duquel vous irez vraiment plonger dans le parc des Kornati. Il vous en coûtera un peu plus cher (il faut payer le permis) mais ça vaut vraiment le coup.

Épaves

Le reste de la côte vaut tout autant la peine d'être découvert. On y trouve une faune variée, l'eau est claire et, tout au long de celle-ci, les plongeurs peuvent découvrir des épaves datant de la Seconde Guerre mondiale ou de l'invasion vénitienne, parfois encore remplies d'amphores comme à Cavtat. L'énorme intérêt de ces visites est que chaque épave regorge de poissons et de caches pour murènes et pieuvres. On peut s'aventurer à l'intérieur de certaines épaves pour visiter les navires. Une visite pleine d'aventures ! Malheureusement il arrive aussi que l'on tombe nez à nez avec d'autres épaves, beaucoup moins exotiques, telle cette machine à laver transformée en maison par une pieuvre que l'on peut croiser lors d'une plongée à proximité de Markaska.

Cavtat

A Cavtat, vous pourrez admirer l'épave de Pithos, qui date du IVe siècle avant J.-C. Elle se situe à 30 m. Le navire a été transformé en musée sous-marin. On y trouve encore des pithos énormes, des jarres globulaires en terre cuite avec de larges ouvertures destinées à transporter du vin et du grain. Elles sont suffisamment larges pour accueillir un homme. Depuis la même ville à quelques kilomètres au sud de Dubrovnik, on peut accéder à l'épave du Seka od Mrkana, un bateau de transport de la Marine italienne qui a coulé après avoir été touché par une mine des Alliés en 1943. Le navire est échoué entre 23 m et 52 m de profondeur. Des morceaux de sa cargaison et des bouts de moteur sont encore visibles. L'épave gît couchée dans un angle de 70 degrés avec la proue dirigée vers la surface. C'est une superbe plongée pour les amateurs de photographie sous-marine.

Krk

A Krk se trouvent deux épaves. La première, Lina, est un navire qui a coulé en 1914 lors d'une tempête. Le Lina s'est retrouvé en plein brouillard, a heurté un rocher et a coulé à pic. Il se trouve aujourd'hui entre 22 m et 55 m de profondeur. La seconde épave est le Peltastic, qui ne se trouve qu'à quelques mètres de la surface. Le navire peut donc être visité par des plongeurs non expérimentés pour un baptême. La proue est dirigée vers les rochers de Krk, et le reste du bateau est particulièrement bien conservé : le mât, les cheminées, les winchs et même les cabines. On peut d'ailleurs entrer à l'intérieur de ces dernières. Il faut juste faire attention à ne pas trop remuer lorsqu'on se trouve à l'intérieur du bateau à cause de la boue. Un coup de palme mal placé, et il n'y a plus de visibilité.

L'Istrie

L'Istrie n'est pas en reste concernant les épaves qui longent sa côte ; la zone est en effet considérée comme la plus dangereuse de toute la Croatie par les marins. Parmi elles se trouve le ferry Baron Gautsch, au large de Rovinj. Il s'agit d'un bateau de passager de 85 m de long et 12 m de large. Il fut coulé en 1914, lors de son voyage de Kotor à Trieste, par une mine sous-marine. 240 personnes périrent dans l'accident. L'épave se trouve aujourd'hui entre 28 m et 42 m.

Dalmatie

Les côtes dalmates et ses îles offrent aussi un superbe terrain de jeux aux plongeurs un peu plus expérimentés. Les fonds marins sont plus profonds que plus au nord de la côte. C'est l'occasion de découvrir de nombreuses falaises rocheuses recouvertes de corail ou encore des grottes dans lesquelles se cachent toutes sortes d'animaux marins un peu farouches.

Brač

Malgré sa taille relativement importante comparée aux autres îles de l'Adriatique, elle reste un endroit sauvage et peu fréquenté par les plongeurs. Le meilleur spot se trouve dans le canal entre Brač et sa voisine Hvar. Dans une eau transparente et chaude, on peut s'aventurer dans des grottes, tunnels et quelques petites falaises. Comme à Golubinja Špilja, Babaca Stine et Murvica à Brač ou de l'autre côté Zala Luka, Tatinja et Kabal. Vous y croiserez des poulpes, hippocampes, thons, dorades, homards ou cigales, rougets, sars, etc. De même, un peu au large de Hvar, dans l'archipel des îles Pakleni, se trouve une des plus belles falaises. Elle commence à partir de 5 m et descend jusqu'à 45 m. Au plus profond de celle-ci se trouve un nombre inqualifiable de gorgones rouges et violettes, ainsi que de nombreuses espèces de poissons, d'algues, d'escargots marins ou encore d'oursins. C'est un véritable festival de couleurs !

Le sud-ouest de l'île de Premuda

Situé en face de Zadar, c'est un site réputé pour la plongée. Mais ce qui vaut vraiment le coup d'être vu est la " cathédrale " située dans la baie de Široka. Il s'agit d'un ensemble de grottes sous-marines reliées entre elles par des passages. La roche poreuse laisse pénétrer la lumière dans ces cavités, ce qui crée un superbe jeu d'ombre et de lumière sur l'ensemble des pièces de cette construction sous-marine.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de Split et sa région

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.