Guide de Bahreïn : Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationales
Courses hippiques

Si Bahreïn élève quelques dromadaires de course, qui participent à des compétitions en Arabie Saoudite, la passion des Bahreïnis pour les pur-sang arabes n'est plus à prouver. Les courses hippiques sont donc extrêmement populaires à Bahreïn et rassemblent des milliers de spectateurs, à Al Raffa. Des dizaines d'écuries élèvent les chevaux dans tout le pays, par amour pour ce noble animal certes, mais aussi pour les sommes folles que certains acheteurs sont prêts à dépenser pour un pur-sang. La saison se déroule de novembre à avril/mai, avec une ou deux courses par mois. Les paris sont évidemment interdits. Si ces événements sont moins prestigieux que les courses de Dubaï, l'enthousiasme des Bahreïnis pour les chevaux n'est plus à prouver.

Fauconnerie

Activité ludique autant que culturelle, la fauconnerie était autrefois l'apanage des tribus qui capturaient et dressaient les oiseaux le temps d'une saison pour la chasse. C'est aujourd'hui une passion considérée comme noble et qui requiert des qualités de patience et d'adresse. En général, ce sont des faucons pèlerins ou sacres qui sont les plus recherchés et comme il est interdit de les capturer dans la nature, ils sont importés d'élevage en provenance surtout des pays européens. Les femelles ont la faveur des dresseurs, étant plus grandes et plus puissantes. En général, ce sont des oiseaux et de petits mammifères qui sont chassés. Pour ce faire, les dresseurs utilisent un gros gant de cuir, destiné à les protéger des serres du faucon quand celui-ci est posé. Les pattes du volatile sont également tenues par une petite chaîne et sa tête recouverte d'un masque, pour le protéger des bruits et des mouvements extérieurs lorsqu'il est au repos. Les volatiles s'observent lors des concours de fauconnerie, ou encore lors des rencontres culturelles.

Le combat des Braves

Un membre de la famille royale, Khalid bin Hamad Al Khalifa, est un fervent fan de Mixed Martial Art, un sport de combat où tous les coups sont permis et les belligérants peuvent utiliser n'importe quelle technique de combat. Malgré l'engouement planétaire qu'il suscite, le MMA demeure interdit en France car considéré comme trop dangereux. Mais à Bahreïn, ce sport est légal et le Royaume entend devenir le leader de ce sport au Moyen-Orient. Créée en 2016, la Brave Combat Federation (la Fédération des combats pour les braves) diffuse des matchs disputés à Bahreïn dans le monde entier.

L'héritage britannique

Comme dans les anciennes colonies anglaises, les sports pratiqués par les Britanniques font aujourd'hui partis de l'ADN du pays. Le football est sans contexte le sport le plus populaire du pays. Vous pouvez en parler à n'importe qui, vous êtes sûr de pouvoir parler ballon rond pendant plusieurs heures sans discontinuer. L'équipe nationale a raté de peu sa qualification pour la Coupe du Monde 2018, et le pays peut compter sur dix clubs professionnels (qui se trouvent principalement à Manama) pour former ses joueurs. La grande majorité des matches se jouent au Bahrain National Stadium.

Le cricket a aussi les faveurs des habitants, avec 48 équipes locales et une équipe nationale qui remporte quelques succès de prestige lors de matchs internationaux.

Le pays commence également à devenir une destination pour les golfeurs amateurs et professionnels, avec un 18-trous magnifique. Des compétitions s'y jouent régulièrement.

Le rugby a plutôt la faveur des expatriés, qui se retrouvent au Rugby Club pour se plaquer entre amis, mais ils viennent aussi pour la troisième mi-temps, qui se déroule dans le bar du club. Une atmosphère très british.

Plongée sous-marine

A l'époque, les pêcheurs de perles devaient plonger en apnée pendant quatre à cinq minutes et ramasser le plus possible d'huîtres. Aujourd'hui, les pêcheurs utilisent des bouteilles de plongée, ce qui est beaucoup plus simple. Mais cette activité a créé un véritable engouement chez les descendants des anciens pêcheurs de perles, et plusieurs associations de plongée amateur sont répertoriées dans le pays. Si cette nouvelle génération ne rechigne pas à ramasser quelques huîtres de temps à autres, elle préfère surtout admirer les fonds magnifiques du Golfe, riches en vie marine.

Sports automobiles

Avec le Grand Prix de Formule 1, et le coût dérisoire de l'essence, les Bahreïnis sont de véritables aficionados de conduite sportive. Le circuit international de Bahreïn est ouvert deux fois par mois (hors été) aux amateurs de bolides, qui peuvent reproduire les exploits de Vettel ou Alonso au volant de voitures de sports. Certes, ça va moins vite qu'une Formule 1, mais il est possible de louer à la journée des voitures de sport qui n'ont pas à rougir de leurs performances. D'autres disciplines sont également à la mode, comme le drift, où le but est de déraper le plus rapidement possible.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de Bahreïn

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.